Les régimes totalitaires

Annales corrigées : Questions thématiquesHistoire-Géo3eLes régimes totalitaires dans les années 1930Inédit2012
Unit 1 - | Corpus Sujets - 1 Sujet & Corrigé
 
Les régimes totalitaires

Les régimes totalitaires dans les années 1930

Histoire

hge3_1200_00_06C

Pour s’entraîner

questions thématiques

Voici des questions qui pourraient être posées sur ce thème. Notez bien que, dans les sujets de brevet, les questions sont plurithématiques.

>1. Quels régimes politiques du xxe siècle sont considérés comme totalitaires ?

>2. À quoi reconnaît-on un régime totalitaire ?

>3. Quel lien y a-t-il entre la Grande Guerre et les régimes totalitaires ?

>4. Comment les régimes totalitaires encadrent-ils la jeunesse ?

>5. Pourquoi est-il difficile de sortir d’un régime totalitaire ?

>6. Qu’est-ce que le crime contre l’humanité ? Quand a-t-il été défini ?

>7. Comment le nazisme considère-t-il la race allemande ?

>8. Comment l’économie est-elle dirigée dans un pays communiste ?

>9. Quel événement économique a favorisé la conquête du pouvoir par les nazis ? Expliquez pourquoi.

>10. Quels types de camps trouve-t-on dans les pays totalitaires ? Qu’appelle-t-on « goulag » ?

>11. Quel culte est typique d’un pays totalitaire ? Donnez des exemples.

>12. Dans quels buts Hitler a-t-il déclenché la Seconde Guerre mondiale ?

Corrigé : 

> 1. L’Italie fasciste de Mussolini (1924-1943), l’Allemagne nazie d’Hitler (1933-1945) et l’URSS de Staline (1922-1953) sont les trois principaux régimes politiques considérés comme totalitaires. Mais la déstalinisation ne change pas la nature du régime soviétique qui reste totalitaire jusqu’en 1991. Bâtis sur le modèle de l’URSS, la Chine populaire de Mao Zedong (1949-1979) et les États satellites de l’URSS (1947-1989) peuvent eux aussi être considérés comme totalitaires.

En Italie c’est le Parti national fasciste (PNF), en Allemagne le Parti national-socialiste des travailleurs allemands (NSDAP) ou parti nazi, en URSS le Parti communiste.

> 2. On parle de régime totalitaire quand les autorités contrôlent les pouvoirs politiques, économiques et culturels et s’immiscent dans la totalité de la vie (publique et privée) des individus. Le régime se caractérise par l’affirmation d’une idéologie officielle non critiquable, la présence d’un parti unique, un chef charismatique, le contrôle par le Parti de tous les moyens de communication et d’information et l’exercice de la terreur (police politique, camps de travail).

> 3. Les régimes soviétique (1922), fasciste (1924) et nazi (1933) ont tous les trois profité d’une crise liée à la guerre pour s’emparer du pouvoir. Lénine le conquiert à la faveur de la révolution d’Octobre (1917) provoquée par le rejet de la guerre. Mussolini forme un gouvernement (1922) pour résoudre la crise économique qui touche l’Italie au lendemain de la guerre. Le nazisme est né (1920) dans le même contexte, mais c’est à la faveur de la crise de 1929 qu’il accède au pouvoir : les réparations imposées par le traité de Versailles ont contraint l’Allemagne à emprunter aux États-Unis ; le pays se retrouve en faillite quand la bourse américaine s’effondre.

Ces organisations sont les Balilla en Italie, les Jeunesses hitlériennes en Allemagne et les Jeunesses communistes en URSS.

> 4. Les régimes totalitaires contrôlent la jeunesse par le biais de l’école. Seules les idées du Parti y sont enseignées. Des organisations s’occupent également des loisirs des jeunes hors du temps scolaire. Elles leur imposent des activités sportives et des formations idéologiques.

> 5. Il est difficile de sortir d’un régime totalitaire parce que le parti unique contrôle l’information ; la propagande persuade la population que le régime est juste. Les forces de police surveillent les individus et entretiennent une peur telle que les populations n’osent pas s’insurger.

Ce procès est celui des dirigeants nazis ayant survécu à la défaite.

> 6. Défini lors du procès de Nuremberg (1945), le crime contre l’humanité condamne tout acte visant à exterminer ou persécuter une population civile pour motifs politiques, religieux ou ethniques. La tentative d’extermination du peuple juif par les nazis est l’exemple de référence. Ce crime est imprescriptible.

> 7. Les nazis considéraient la race allemande (qu’ils disaient « aryenne ») comme une race supérieure.

Les biens de production sont tous les biens qui servent à produire de la richesse : exploitations agricoles, usines, banques, commerces, etc.

> 8. Dans un pays communiste, les biens de production sont la propriété collective du peuple. Nationalisés, ils sont gérés par l’État. Celui-ci planifie (sur cinq ans) la production. Il fixe les quantités à produire, les salaires et les prix. L’économie est dite « étatisée ».

Les Allemands désignaient le traité de Versailles comme un diktat parce qu’ils n’avaient pas pu en négocier les termes.

> 9. Le krach boursier de Wall Street (1929) a favorisé la conquête du pouvoir par les nazis (1933). La crise a ruiné les grandes banques allemandes, plongeant le pays dans le chaos économique et social. Le chômage touche 3,5 millions d’Allemands en 1930, 6 millions en 1933. Les dettes allemandes vis-à-vis des États-Unis étaient liées aux réparations imposées par le traité de Versailles. Les accusations d’Hitler contre le Diktat s’en trouvèrent justifiées.

L’Allemagne créa huit camps d’extermination entre 1941 et 1945, tous situés en Europe de l’Est. Le plus tristement célèbre est Auschwitz-Birkenau.

> 10. On distingue les camps de travail et de rééducation (Chine) dans lesquels les prisonniers sont astreints à travailler et à suivre des cours d’idéologie. Dans les camps de concentration, les détenus sont soumis à des conditions d’internement très dures ; ils reçoivent un minimum vital et l’espérance de vie y est courte. Les camps d’extermination (Allemagne nazie) sont ceux où l’élimination physique des déportés est mise en œuvre.

> 11. Le chef charismatique d’un État totalitaire fait l’objet d’un culte de la personnalité. Staline en URSS est surnommé « le Petit Père des peuples » ; en Italie, Mussolini se fait appeler « Duce » (le général en chef, le guide) ; en Allemagne, Hitler est le « Führer » (le guide) ; pour la Chine, Mao Zedong est « le Grand Timonier ».

La Grande Allemagne (ou IIIe Reich) devait rassembler tous les peuples de race, langue et culture allemandes sous l’autorité d’un seul État.

> 12. Hitler déclenche la Seconde Guerre mondiale afin de conquérir l’espace vital dont a besoin, selon lui, la race allemande. Il veut créer une Grande Allemagne capable de dominer le monde pour mille ans. Il entend ainsi abroger le traité de Versailles.

Créez votre compte annabac.com et révisez efficacement ! Je crée mon compte Déjà inscrit ? Je m'identifie