Brevet mathématiques

Nos conseils réussiteMaths3e

 

Voici toutes les informations utiles sur le programme et l'épreuve du brevet en maths. Également nos conseils de méthode pour réussir !

 

Le programme

1. Quel est le programme de mathématiques en classe de troisième ?

Le programme de mathématiques en classe de 3e, appliqué depuis la rentrée 2012, est défini dans le Bulletin officiel spécial n° 6 du 28 août 2008. De plus, le « socle commun de connaissances et de compétences » représente ce que tous les élèves doivent savoir et maîtriser à la fin de la scolarité obligatoire.

 

Les parties du programme notées en italique ne sont pas exigibles dans le cadre du socle commun.

I. Organisation et gestion de données. Fonctions

1. Notion de fonction

Image, antécédent et notations

2. Fonction linéaire, fonction affine

Proportionnalité

Fonction linéaire

Coefficient directeur de la droite représentant une fonction linéaire

Fonction affine

Coefficient directeur et ordonnée à l’origine d’une droite représentant une fonction affine

3. Statistique

Caractéristiques de position

Approche de caractéristiques de dispersion

4. Notions de probabilités

II. Nombres et calculs

1. Nombres entiers et rationnels

Diviseurs communs à deux entiers, PGCD

Fractions irréductibles

Opérations sur les nombres relatifs en écriture fractionnaire

2. Calculs élémentaires sur les radicaux

Racine carrée d’un nombre positif

Produit et quotient de deux radicaux

3. Écritures littérales

Puissances

Factorisation

Identités remarquables

4. Équations et inéquations du premier degré

Problèmes du premier degré :

inéquation du premier degré à une inconnue

système de deux équations à deux inconnues

Problèmes se ramenant au premier degré : équations

produits

III. Géométrie

1. Figures planes

Triangle rectangle, relations trigonométriques

Configuration de Thalès

Agrandissement et réduction

Angle inscrit, angle au centre

Polygones réguliers

2. Configurations dans l’espace

Problèmes de sections planes de solides

Sphère, centre, rayon

Sections planes d’une sphère
 

IV. Grandeurs et mesures

1. Aires et volumes

Calculs d’aires et de volumes

Effet d’une réduction ou d’un agrandissement

2. Grandeurs composées, changement d’unités

Vitesse moyenne

 

2. Quels savoirs dois-je maîtriser en fin de classe de troisième ?

À la fin de la classe de troisième, vous devez maîtriser plusieurs types de savoirs :

– dans le domaine des nombres et du calcul : calcul numérique (nombres entiers, décimaux et fractionnaires, relatifs ou non, proportionnalité) et premiers éléments de calcul littéral ;

– dans le domaine de l’organisation et la gestion de données : premiers éléments de base en statistique descriptive et en probabilité ;

– dans le domaine géométrique : figures de base et propriétés de configurations du plan et de l’espace ;

– dans le domaine des grandeurs et de la mesure : grandeurs usuelles, grandeurs composées et changements d’unités ;

– dans le domaine des TICE (Technologies de l’information et de la communication pour l’enseignement) : utilisation d’un tableur-grapheur et d’un logiciel de construction géométrique.

 

L’épreuve

L’épreuve de mathématiques au brevet est définie dans le Bulletin officiel n° 13 du 29 mars 2012.

3. Quelles sont les modalités de l’épreuve ?

• La durée de l’épreuve est de 2 heures.
• Il s’agit d’une épreuve écrite.

4. Quelle est la nature du sujet ?

• Le sujet est composé de 6 à 10 exercices indépendants les uns des autres. Vous pouvez les traiter dans l’ordre qui vous convient.
• Au moins un des exercices a pour objet « une tâche non guidée ». Vous devez alors prendre des initiatives.
• Certaines questions peuvent prendre la forme de questionnaires à choix multiples (QCM), d’autres conduisent à justifier un résultat.
• Les exercices peuvent prendre appui sur des situations issues de la vie courante ou d’autres disciplines.

5. Comment l’épreuve est-elle notée ?

• L’épreuve est notée sur 40 points. Chaque exercice est noté entre 3 et 8 points, le total étant de 36 points. Une note sur 4 points est affectée à la maîtrise de la langue.
• La note attribuée à chaque exercice est indiquée dans le sujet. Il peut être indiqué, dans un énoncé, que toute trace de recherche sera prise en compte dans l’évaluation de l’exercice.

6. La calculatrice est-elle autorisée à l’examen ?

• L’emploi des calculatrices est généralement autorisé, dans le cadre de la réglementation en vigueur.
• Certains exercices peuvent faire un appel explicite à l’usage d’une calculatrice, dans le cadre des usages préconisés par le programme. Dans ce cas, ce point est rappelé en tête du sujet.

► Un conseil important
Attention, une calculatrice ne démontre rien du tout. Elle se contente de donner un résultat numérique exact ou le plus souvent en valeur approchée.
De plus, n’attendez pas la veille de l’examen pour avoir « bien en main » cet outil précieux de calcul !

7. Quels outils et quels documents doit-on emporter pour cette épreuve ?

• Normalement, les feuilles de brouillon, les copies et, éventuellement, les feuilles de papier millimétré sont fournies à tous les candidats.
• Vous devez, personnellement, amener :
– les outils indispensables pour les exercices de géométrie : règle graduée, équerre, rapporteur, compas ;
– les outils nécessaires pour rédiger votre devoir : stylo, crayon à papier, crayons de couleur ;
– les outils parfois bien utiles : agrafeuse, ciseaux, colle, effaceur, gomme ;
– votre calculatrice en bon état de marche.
• De plus vous devez vous munir, non seulement pour l’épreuve de mathématiques mais aussi pour toutes les autres épreuves, de :
– votre convocation,
– une pièce d’identité avec photo récente.

 

Nos conseils de méthode

8. Comment se préparer à l’examen ?

Que ce soit pour une compétition sportive ou pour un examen type « Diplôme national du brevet », il faut avant tout s’entraîner constamment !
• Tout d’abord apprenez régulièrement votre cours tout au long de l’année scolaire et ce, avant de faire des exercices d’application.
Faites éventuellement des fiches : on retient parfois mieux ce que l’on écrit.
• En plus des exercices donnés par votre professeur, travaillez quelques sujets issus d’Annabrevet.
Choisissez un ou plusieurs exercices, dans le sommaire, relatifs au thème que vous souhaitez étudier.
Ne commencez surtout pas par lire la solution proposée dans le fascicule « Corrigés », mais essayez de trouver, par vous même, le ou les résultats demandés.
Si vous avez trouvé une solution, comparez avec le corrigé. Si vous ne vous en sortez pas, alors voyez le corrigé (d’abord les clés du sujet puis éventuellement le corrigé détaillé lui-même).
 

► Un conseil important

Vérifiez, dans la mesure du possible, que le résultat trouvé est cohérent !
Exemples :
– Le prix d’un croissant ne peut être égal à 25 euros.
– Une vitesse de 30 km/h pour un cycliste est dans le domaine du possible.

 

9. Par quel(s) exercice(s) faut-il commencer ?

Lors de la lecture du sujet, il est bon de repérer rapidement les exercices qui vous semblent « faciles ». Vous pouvez alors commencer par résoudre ces exercices « au brouillon », puis vous les recopiez au fur et à mesure « au propre ».

10. Que faire dès que l’on a choisi un exercice à traiter ?

Avant de commencer toute rédaction d’un exercice ou de démarrer tout calcul, il convient de respecter certaines règles élémentaires pour éviter de partir sur une fausse piste.

►Règle 1 : Lire correctement tout l’énoncé de l’exercice.

►Règle 2 : Comprendre tout le vocabulaire rencontré dans le texte et définir clairement la question posée.

►Règle 3 : Regarder si l’exercice possède des questions dépendant les unes des autres (« exercice à tiroirs »). Alors vous trouverez dans certaines questions des éléments de réponse relatifs aux questions précédentes.

►Règle 4 : Faire immédiatement une figure dans le cas d’un exercice de géométrie. Vous devez ainsi rendre concret le texte proposé. Attention, le dessin doit être très clair et ne pas correspondre à un cas particulier si ce cas n’est pas envisagé dans l’énoncé. N’hésitez pas à utiliser différentes couleurs pour la composition du schéma.

11. Comment rédiger les réponses ?

• La rédaction de vos réponses doit être claire et rigoureuse. Il est indispensable de rappeler précisément les théorèmes que vous utilisez et de justifier leur application. Un raisonnement en mathématiques doit comprendre des enchaînements logiques et ne doit pas être une suite de lignes de calculs sans liens entre elles.
• N’oubliez pas de mettre en évidence vos réponses (en les encadrant par exemple) et de faire tous vos schémas et graphes sur des feuilles différentes de celles utilisées pour rédiger votre devoir.

► Un conseil important

La plupart du temps, une grandeur se compose de deux éléments : un nombre et une unité. N’oubliez pas alors d’indiquer l’unité !

• En fin d’ouvrage, vous trouverez :
– le formulaire du brevet ;
– le mémento des méthodes ;
– une « boîte à outils » pour les exercices de géométrie.
Ces documents sont fournis pour vous aider dans vos recherches et dans votre rédaction : n’hésitez pas à vous en servir !
12. Comment gérer les 2 heures réservées à l’épreuve de mathématiques ?
Ne vous pressez pas à tout prix : il est inutile de terminer avant l’heure. Prenez 5 minutes pour lire entièrement le sujet et 10 minutes pour relire votre copie.

 

► Un conseil important

Si un exercice vous semble « difficile », ne perdez pas trop de temps dans la recherche de sa solution. Passez à l’exercice suivant et reprenez votre recherche sur cet exercice

 

Créez votre compte annabac.com et révisez efficacement ! Je crée mon compte Déjà inscrit ? Je m'identifie