Alcools, "Zone"

Merci !

Annales corrigées
Classe(s) : 1re Générale - 1re ST2S - 1re STI2D - 1re STL - 1re STMG | Thème(s) : Apollinaire, Alcools – Modernité poétique ?
Type : Sujet d'oral | Année : 2019 | Académie : Inédit

26

fra1_1900_00_71C

Sujet d’oral • Explication & entretien

Apollinaire, Alcools, « Zone »

20 minutes

20 points

1. Lisez le texte à voix haute.

Puis expliquez-le.

DOCUMENT

À la fin tu es las de ce monde ancien

Bergère ô tour Eiffel le troupeau des ponts bêle ce matin

Tu en as assez de vivre dans l’antiquité grecque et romaine

Ici même les automobiles ont l’air d’être anciennes

La religion seule est restée toute neuve la religion

Est restée simple comme les hangars de Port-Aviation

Seul en Europe tu n’es pas antique ô Christianisme

L’Européen le plus moderne c’est vous Pape Pie X

Et toi que les fenêtres observent la honte te retient

D’entrer dans une église et de t’y confesser ce matin

Tu lis les prospectus les catalogues les affiches qui chantent tout haut

Voilà la poésie ce matin et pour la prose il y a les journaux

Il y a les livraisons à vingt-cinq centimes pleines d’aventures policières

Portraits des grands hommes et mille titres divers

J’ai vu ce matin une jolie rue dont j’ai oublié le nom

Neuve et propre du soleil elle était le clairon

Les directeurs les ouvriers et les belles sténodactylographes

Du lundi matin au samedi soir quatre fois par jour y passent

Le matin par trois fois la sirène y gémit

Une cloche rageuse y aboie vers midi

Les inscriptions des enseignes et des murailles

Les plaques les avis à la façon des perroquets criaillent

J’aime la grâce de cette rue industrielle

Située à Paris entre la rue Aumont-Thiéville et l’avenue des Ternes

Guillaume Apollinaire, « Zone » (v. 1-24), Alcools, 1913.

2. question de grammaire.

Relevez les pronoms sujets dans les vers 1, 3, 7, 8. À quelles personnes sont-ils ? Qui chacun d’eux représente-t-il ?

Conseils

1. Le texte

Faire une lecture expressive

Le poème, simple dans son écriture, tourne autour de la poésie du quotidien. Évitez la grandiloquence dans cette confidence un peu désabusée et ce tableau d’une réalité quotidienne, surgi d’une expérience autobiographique simple.

Marquez les blancs entre les vers (ils rythment le texte) par une pause de la voix.

Restituez la ponctuation (ici absente) pour ne pas faire d’erreur dans les groupes syntaxiques.

Situer le texte, en dégager l’enjeu

Précisez la place du poème dans le recueil (« Zone » occupe la première place). En quoi ce texte liminaire peut-il être interprété comme un art poétique ?

Montrez qu’il s’agit d’une poésie novatrice marquée par la modernité ? Rompt-elle totalement avec la tradition ? Quel but Apollinaire assigne-t-il à sa poésie ?

2. La question de grammaire

Pour trouver le pronom sujet, posez la question : « Qui est-ce qui ?… » + le verbe (à la 3e personne du singulier).

Indiquez la personne et le nombre (singulier/pluriel) des pronoms trouvés.

Un pronom remplace un nom, en général exprimé. Cherchez quel nom remplace chaque pronom. S’il n’est pas exprimé, faites des hypothèses sur la personne, la chose ou la réalité abstraite remplacée.