Aron, Dimensions de la conscience historique

Merci !

Annales corrigées
Classe(s) : Tle Générale | Thème(s) : La raison
Type : Explication de texte | Année : 2020 | Académie : Inédit


Explication de texte

Aron, Dimensions de la conscience historique

4 heures

20 points

Intérêt du sujet • Suivre l’actualité, avec son lot de conflits ou d’injustices, nous conduit souvent à rêver d’un monde meilleur dans lequel les hommes écouteraient leur raison. Faut-il céder au désespoir ou considérer de nouveau l’idéal qu’est la raison ?

 

Expliquez le texte suivant :

De même, autant il est erroné de se donner par la pensée un état social où toutes les aspirations seraient simultanément comblées, autant il est légitime de construire une idée de la raison, la représentation d’une collectivité ordonnée et équitable, qui semblerait rétrospectivement la raison d’être du long chemin, douloureux et sanglant, de l’humanité.

Cette société, où le sage serait satisfait, où les hommes vivraient selon la raison, on n’en peut abandonner l’espérance, puisque l’homme […] est celui qui n’a jamais consenti à consacrer l’injustice en la mettant au compte de Dieu ou du cosmos. Mais confondre cette idée de la Raison avec l’action d’un parti, avec un statut de propriété, une technique d’organisation économique, c’est se livrer aux délires du fanatisme. Vouloir que l’Histoire ait un sens, c’est inviter l’homme à maîtriser sa nature et à rendre conforme à la raison l’ordre de la vie en commun. Prétendre connaître à l’avance le sens ultime et les voies du salut, c’est substituer des mythologies historiques au progrès ingrat du savoir et de l’action.

L’homme aliène son humanité et s’il renonce à chercher et s’il s’imagine avoir dit le dernier mot.

Raymond Aron, Dimensions de la conscience historique, 1961.

La connaissance de la doctrine de l’auteur n’est pas requise. Il faut et il suffit que l’explication rende compte, par la compréhension précise du texte, du problème dont il est question.

 

Les clés du sujet

Repérer le thème et la thèse

L’histoire a-t-elle un sens pour Aron ? Sur quoi repose la possibilité d’un sens de l’histoire ?

Dans cet extrait, Aron cherche, grâce à la notion d’« idée de la raison », à éviter deux écueils : d’un côté affirmer que l’histoire n’est qu’une succession incohérente d’événements, de l’autre croire que l’homme peut connaître d’avance la fin de l’histoire.

Dégager la problématique

phiT_2000_00_35C_01

Repérer les étapes de l’argumentation

Tableau de 2 lignes, 2 colonnes ;Corps du tableau de 2 lignes ;Ligne 1 : 1. La raison, une puissance de refus (l. 1 à l. 9); Distinguez, dans le premier paragraphe, la thèse critiquée par Aron et la thèse mise en avant.Pourquoi est-il légitime de « construire une idée de la raison » ? En quoi les hommes en ont-ils besoin ?; Ligne 2 : 2. Un équilibre difficile (l. 9 à l. 17); Qu’est-ce qu’une « idée de la raison » ? Quelle conception de l’homme implique-t-elle ?Qu’est-ce qui, pour Aron, conduit au fanatisme ?;

Annabac est gratuit en septembre !

Inscris-toi pour en profiter.