Bill Gates and Haiti

Merci !

Annales corrigées
Classe(s) : Tle ES - Tle S - Tle STI2D - Tle STMG - Tle ST2S - Tle STL | Thème(s) : Mythes et héros - L'épreuve de compréhension orale
Type : Compréhension orale | Année : 2012 | Académie : Inédit
Corpus Corpus 1
Bill Gates and Haiti

Séries ES, S et technologiques • Compréhension orale

Corrigé

19

Oral

angT_1200_00_02C

Sujet d’oral • Mythes et héros

compréhension orale • Séries ES, S, technologiques

> Après trois écoutes du document, depuis « Hello… » (0 min 10 s) jusqu’à « …back » (1 min 44 s), rédigez un compte rendu en français.

Ce document a été réalisé par la BBC le 30 janvier 2010. Vous le trouverez à l’adresse suivante : http://www.bbc.co.uk/programmes/p005yrld#synopsis

Vous pouvez également y accéder en tapant les mots clés : « gates haiti interview philanthropist bbc » dans un moteur de recherche.

Script

Tom Hagler: Hello. This is the interview with Tom Hagler. My guest today is Bill Gates. Few people have changed the way the world works, fewer still try to do it twice, but Mr Gates is one of those.

His teenage dream of cheap computers on every desk in every home became a reality and Microsoft ended up making him the richest man in the world. But his main work now, is with his charity, the Bill and Melinda Gates Foundation which focuses on tackling Malaria, AIDS, poverty and disease. He’s also been donating money to Haiti, a country he feels strongly about, as he told me when he came into our New York bureau.

Bill Gates: Well, I visited Haiti several times because Haiti was the poorest nation in the hemisphere even before this tragedy struck and so it’s awful to see the poorest having things get so much worse. It’s... very poor health conditions, very tough agricultural productivity, ah, so it’s, it’s just awful that that was the location.

Tom Hagler: What’s the priority, do you think now, for that, for that country? When it, when it comes to rebuilding, it is, I mean, it’s starting from scratch, almost.

Bill Gates: Well, Port of Prince and all of Haiti never had much in the way of infrastructure. You have to go back a hundred years ago when it was actually an agricultural bread basket. But... the soils have been destroyed, the governments haven’t been very strong. Um, but, you know, as you invest in health, invest in education, you can bring a country back.

Les clés du sujet

Le titre

  • Bill Gates est le co-fondateur de la société Microsoft. À l’âge de 20 ans, il est devenu l’un des hommes les plus riches du monde. Il a décidé en 2000 de consacrer une partie de sa fortune à des actions caritatives. C’est à ce titre qu’il a été consacré « Homme de l’année » par Time Magazine en 2005 et anobli par la reine d’Angleterre cette même année. Depuis 2006 il ne joue plus aucun rôle au sein de Microsoft.

Pour en savoir plus : http://www.gatesfoundation.org/global-development/Pages/haiti-earthquake...

  • Haïti a pour capitale Port-Au-Prince et se trouve dans les Grandes Antilles, non loin de Cuba. Ancienne colonie française, le pays est né d’une révolte des esclaves au xixe siècle. Le xxe siècle a été marqué par la dictature de François Duvalier puis de son fils, restés dans les mémoires sous les noms de « Papa Doc » et « Baby Doc ». En voie de développement, le pays, surnommé « La Perle des Antilles », a été dévasté par un violent séisme en janvier 2010.

Pour en savoir plus : http://en.wikipedia.org/wiki/2010_Haiti_earthquake

  • Dès la lecture du titre, on peut faire l’hypothèse d’un lien entre l’action caritative de Bill Gates et la situation catastrophique d’Haïti. On peut donc supposer qu’on va entendre Bill Gates en parler.

1re écoute

Indices

  • On entend deux interlocuteurs, dont l’un a un accent anglais et l’autre américain. On peut supposer qu’il s’agit d’une interview de l’américain Bill Gates (ou de quelqu’un parlant de Bill Gates) par un journaliste (de la BBC, à la lecture du lien internet).
  • La prononciation de Haiti ne vous étant peut-être pas familière, il est heureux que ce nom figure dans le titre. Si vous savez que Port-Au-Prince en est la capitale, vous repérerez plus facilement le nom du pays.

Mots clés à repérer

Interview ; guest ; Bill Gates ; teenage dream ; cheap computers ; reality ; Microsoft ; richest man ; charity ; foundation ; poverty ; disease ; donating money ; poorest nation ; tragedy ; poor health conditions ; priority ; rebuilding ; a hundred years ago ; destroyed ; governments ; education ; bring the country back.

Déductions

  • Les trois premiers mots clés permettent de confirmer qu’il s’agit d’une interview de Bill Gates lui-même.
  • Les mots charity et foundation confirment ce que le titre donnait à supposer : le document parle de l’action de Bill Gates à Haïti suite au séisme qui a ravagé le pays.

2e et 3e écoutes

Mots et phrases clés par thèmes

  • Sur Bill Gates : few people have changed the way the world works; trying to do it twice; teenage dream ; cheap computers ; reality ; Microsoft ; richest man ; charity ; Bill and Melinda Gates foundation ; malaria; AIDS (SIDA) ; poverty ; disease ; donating money ; visited Haiti several times; when he came to our New York Bureau; priority ; rebuilding ; bring the country back.
  • Sur Haïti : a country he feels strongly about (un pays qui lui tient particulièrement à cœur) ; poorest nation ; tragedy ; so much worse; tough (rude, difficile) ; agricultural productivity; poor health conditions ; priority ; rebuilding ; starting from scratch (repartir à zéro) ; a hundred years ago ; agricultural breadbasket (grenier, région fertile) ; destroyed ; governments haven’t been very strong; invest in health; education ; bring the country back.

Déductions

  • L’interview de Bill Gates a eu lieu au bureau de New York de la BBC (when he came to our New York Bureau).
  • Avec teenage dream (associé à reality), cheap computers, Microsoft, richest man, le journaliste fait un portrait de Bill Gates et indique l’origine de la richesse du fondateur de Microsoft.
  • Les mots charity et foundation rappellent qu’il consacre une partie de sa fortune à une fondation caritative (the Bill and Melinda Gates Foundation). Donating money associé à poverty, disease, malaria, AIDS, indiquent les objectifs de cette fondation.
  • Le titre de l’extrait vous permet de deviner que les mots poorest nation et tragedy utilisés par Bill Gates au début de son intervention s’appliquent à Haïti (nom que vous pouvez repérer en réécoutant le document, juste après donating money), tragedy faisant référence au tremblement de terre qui a ravagé le pays en 2010 (le terme rebuilding utilisé par le journaliste dans sa seconde question peut vous donner une piste, ainsi que destroyed, en fin d’interview).
  • Attention au piège : ne vous laissez pas induire en erreur par a hundred years ago qui pourrait vous faire croire que la tragédie mentionnée aurait eu lieu il y a un siècle. Les écoutes successives du texte vous feront trouver que l’expression est précédée de you have to go back, qui indique que Bill Gates remonte à une époque où le pays était an agricultural bread­basket, c’est-à-dire où son agriculture était florissante (le sens de breadbasket apparaît en décomposant le mot : littéralement, corbeille à pain).
  • Governments haven’t been very strong indique qu’il ne compte pas vraiment sur les instances politiques : son action financière (invest in health, education) servira son objectif prioritaire (priority) : remettre le pays sur pied (bring the country back).
Corrigé
Corrigé
  • Il s’agit d’une interview de Bill Gates par un journaliste de la BBC. En introduction à sa diffusion, le journaliste nous présente son interlocuteur. Alors que peu de gens réussissent à agir sur la marche du monde, Bill Gates est de ceux qui l’ont fait deux fois : la première au moyen de sa société, Microsoft, qui lui a permis de réaliser son rêve d’adolescent de donner à chacun la possibilité d’avoir son propre ordinateur, ce qui, grâce à sa société Microsoft, a fait de lui l’homme le plus riche du monde ; la seconde grâce à sa fondation caritative Melinda et Bill Gates, qui agit en particulier pour aider les victimes de la malaria, du SIDA et d’autres maladies, ainsi que celles de la pauvreté.
  • Lors d’une interview dans le bureau new-yorkais de la BBC, dont nous avons entendu un extrait, Bill Gates parle de son action pour Haïti à la suite du tremblement de terre qui a ravagé le pays en 2010. Bill Gates nous indique qu’il a visité plusieurs fois Haïti, entre autres avant cette tragédie, car il se sent très concerné par la pauvreté de ce pays, sa situation sanitaire et sa faible productivité agricole. Le séisme n’a fait qu’aggraver la situation.
  • Quand le journaliste lui demande quelle est sa priorité dans la reconstruction du pays, dans la mesure où il faut repartir quasiment à zéro, Bill Gates précise qu’en fait Haïti n’a jamais eu de véritables infrastructures économiques : pour cela, il faut revenir un siècle en arrière, à une époque où l’agriculture était florissante. Depuis, les terres arables se sont dégradées, les gouvernements n’ont pas eu d’action réellement efficace. Mais, selon lui, un fort investissement dans la santé et l’éducation permettra de remettre le pays sur pied.