Cécile de Volanges écrit à une amie pour se confier sur sa situation

Merci !

Annales corrigées
Classe(s) : 1re ST2S - 1re STI2D - 1re STL - 1re STMG | Thème(s) : Le roman et ses personnages : visions de l'homme et du monde
Type : Écriture d'invention | Année : 2016 | Académie : Antilles, Guyane

fra1_1606_04_10C

8

Antilles, Guyane • Juin 2016

Le personnage de roman • 14 points

Figures de mères

Écriture d’invention

Cécile de Volanges écrit à une amie pour se confier : elle lui expose sa situation, raconte, selon son point de vue, les événements relatés par sa mère à la marquise de Merteuil dans la lettre 98 (document A), et s’interroge sur ce qu’elle peut ou doit faire.

Vous écrirez cette lettre, en respectant les caractéristiques des personnages et de leurs relations telles qu’elles apparaissent dans le document A.

Voir le texte de Pierre Choderlos de Laclos

Les clés du sujet

Comprendre le sujet

Caractéristiques du texte à produire, à partir de la consigne.

Lettre d’une jeune fille (genre), qui raconte (type de texte) une liaison amoureuse interdite (thème) et décrit/rend compte de (type de texte) son désarroi et de sa perplexité (thème), qui délibère (type de texte : argumentatif) sur la conduite à tenir (thème), ? (registre), pour se confier et faire partager ses sentiments (buts).

Chercher des idées

Le fond

Vous devez être fidèle au roman de Laclos. Respectez le contexte (libertinage du xviiie siècle) ; les personnalités de Cécile (« mélancolie », « timidité ») et de sa mère peintes par Laclos ; les événements racontés par Mme de Volanges (« larmes », discrétion de la mère…).

Mais vous devez aussi faire des choix : imaginer les attitudes que peut adopter Cécile (se taire ? avouer ?) ; opter pour un/des registre(s) : lyrique (Cécile est jeune et amoureuse) ou élégiaque (ton de la plainte), mais aussi pathétique ou dramatique…

La forme

Respectez les caractéristiques formelles du roman épistolaire : désignation des correspondants en début de lettre ; lieu d’écriture, points de suspension, date en fin de lettre ; implication de l’auteur et du destinataire (indices personnels des 1re et 2e personnes)…

Vous devez reprendre certains des faits d’écriture de la lettre de Mme de Volanges (vocabulaire affectif, hyperboles…). Adoptez un langage courant, voire soutenu (Cécile est une aristocrate).

Utilisez les faits d’écriture de la délibération (interrogations, alternatives, antithèses…), les marques des registres choisis (pour le lyrisme : exclamations, répétitions, vocabulaire affectif, exagérations…).

Corrigé

Corrigé

Cécile de Volanges à Sophie Carnay

Ma très chère Sophie, je vais sans doute t’horrifier par le récit de ce que j’ai eu la folie de commettre. Et voilà qu’en sus, j’ai l’imprudence de confier le plus inavouable des secrets au papier. Ma lettre pourrait se perdre, on pourrait l’ouvrir par erreur, Maman pourrait exiger de la lire afin de vérifier que je n’entretiens pas une correspondance avec le chevalier Danceny… Que sais-je encore !

Mais je m’égare… Je souhaiterais de tout cœur pouvoir te dire que je vais bien. Mais je mentirais si je te disais que je ne suis pas plongée dans la plus profonde détresse, tant j’ignore ce que je puis faire dans ma situation. S’il est un point, du moins, sur lequel je puis te rassurer, c’est que je n’ai pas quitté le château ; si je suis maintenant déshonorée, du moins cela n’est-il encore su que de moi seule.

Je devine sans peine ta pensée : tu crois sans doute que j’ai cédé au chevalier Danceny. Dieu, comme tu es loin de soupçonner l’étendue de ma honte ! Je ne me suis pas contentée de me perdre, j’ai aussi trahi celui que j’aimais – et que j’aime encore ! Mais je ne puis plus me taire : si je ne te confie pas le secret qui me dévore, je ne pourrai bientôt plus me retenir de le dire à Maman. Voici donc le mystère qui me tue et que je livre ici nu et tout brûlant de ma honte : je suis l’amante du vicomte de Valmont !

Remarque

Si vous connaissez l’œuvre qu’il faut « imiter », vous pouvez lui emprunter des éléments et les reprendre dans votre lettre (vous montrez ainsi vos connaissances personnelles).

Oui, du vicomte de Valmont ! De ce séducteur qui a perdu tant de femmes et dont on dit même qu’il aurait réussi à corrompre la vertueuse présidente de Tourvel.

Je t’entends t’exclamer d’ici : Comment, Cécile, comment as-tu pu ? Je te supplie de m’épargner la honte de te raconter comment j’ai pu me livrer à lui. Je ne sais ce qui m’a pris.

Tout cela m’a véritablement altérée. Je n’arrive pas à cacher ma détresse en société et je crois même que les amies de Maman lui en ont touché un mot. Parfois, j’en viens à un tel désespoir que j’en défaille. Ainsi, ce matin, je sortais d’une visite de cette sournoise de Mlle de Hautecourt, qui m’avait attaquée sur tous les fronts pour me percer à jour. J’étais à bout de forces : je me suis précipitée dans les bras de Maman et n’ai retenu qu’à grand-peine la confession qui me brûlait les lèvres. Par je ne sais quel miracle, Maman ne m’a pas questionnée : je me suis donc repliée dans ma chambre pour pleurer tout mon saoul.

Quel parti prendre ? Éclaire-moi de tes lumières, toi dont la sagesse ne fait pas mentir le prénom. Je me vois cernée de toutes parts : si la chose se sait, tous me condamneront. Ne dois-je donc pas me taire et espérer que rien de toute cette affaire ne vienne à être connu ? Dois-je tout dire à Maman et sceller ainsi ma honte ? Je ne puis m’y résoudre non plus, la seule pensée d’un aveu m’est insoutenable : je préférerais dire à Maman qu’à défaut d’avoir soutenu l’honneur de ma famille, je n’ai pas trahi mon cher Danceny. Elle sait quel lien nous unit et c’est une mère aimante : elle aurait pu comprendre que j’aie fauté par amour, j’en suis certaine. Mais le vicomte de Valmont, ce dépravé ? Elle ne me le pardonnera jamais et je ne pourrai le supporter.

Je me punis assez de ma coupable sottise, crois-le bien. Aussi, je te conjure de ne pas trop me mépriser, si tu le peux, et de me répondre au plus vite pour m’aider à prendre le parti que je dois suivre.

Adieu, ma douce Sophie.

Du château de… ce 2 octobre 17**.