Comment l'évocation des situations difficiles, voire extrêmes, peut-elle amener le lecteur à une réflexion sur l'homme ?

Merci !

Annales corrigées
Classe(s) : 1re ES - 1re S | Thème(s) : La question de l'homme dans les genres de l'argumentation
Type : Dissertation | Année : 2015 | Académie : Nouvelle-Calédonie

 

43

Nouvelle-Calédonie • Novembre 2015

Séries ES, S • 16 points

Situations difficiles pour réfléchir

Dissertation

Comment l’évocation de situations difficiles, voire extrêmes, peut-elle amener le lecteur à une réflexion sur l’homme ?
 Vous appuierez votre développement sur les textes du corpus, et les textes étudiés pendant l’année, ainsi que sur vos lectures personnelles.

Les textes du corpus sont reproduits ici.

Les clés du sujet

Comprendre le sujet

« réflexion sur l’homme » renvoie à la question de l’homme et à la littérature argumentative d’idées.

« comment » signifie : par quels moyens mais aussi pour quelles raisons ? Le sujet n’invite pas à la discussion (pas de plan : thèse-antithèse-synthèse).

La problématique générale est donc « Par quels moyens/pour quelles raisons l’évocation des situations difficiles est-elle efficace pour mener une réflexion sur l’homme ? »

« situations difficiles/extrêmes » renvoie aux grands enjeux de la vie humaine, par opposition aux situations banales de la vie quotidienne.

« évocation » sous-entend « littéraire » : il faut réfléchir sur des textes qui témoignent d’un travail sur la langue et la forme (et non sur des textes « utilitaires », scientifiques, documentaires ou techniques).

D’où une problématique double : Pour quelles raisons et par quels moyens l’évocation de situations extrêmes est-elle efficace pour réfléchir sur la condition de l’Homme ? Un traitement littéraire la rend-il encore plus efficace ?

Chercher des idées

Les « situations difficiles/extrêmes » prennant des formes très diverses : grands fléaux (maladie, famine, guerre, catastrophes naturelles), conditions de vie (misère, mauvais traitements, violence, conflits familiaux) et de travail (conflits sociaux).

Les exemples

Faites la liste des textes que vous connaissez qui présentent ce type de situations. Utilisez le corpus et ne vous limitez pas aux genres de l’argumentation : pensez au roman, au théâtre, à la poésie.

Les registres sur lesquels sont traitées ces situations sont plus vraisemblablement : dramatique, pathétique, tragique, lyrique, élégiaque…

Éviter les répétitions

Constituez un « stock » de mots se rapportant à une « (situation) difficile/extrême » : pénible, critique, exceptionnelle, dangereuse, périlleuse, délicate, désespérée, funeste, dramatique; fatale, effroyable ; malheurs, maux, catastrophe, calamité, épreuve(s), désastre, infortune…

Pour réussir le commentaire : voir guide méthodologique.

La question de l’homme : voir mémento des notions.