Des déformations de la croûte continentale

Merci !

Annales corrigées
Classe(s) : Tle S | Thème(s) : Le domaine continental et sa dynamique
Type : Pratique du raisonnement scientifique 1 | Année : 2012 | Académie : Sujet zéro
Unit 1 - | Corpus Sujets - 1 Sujet
 
Des déformations de la croûte continentale

Le domaine continental et sa dynamique

Corrigé

25

Ens. spécifique

svtT_1200_14_06C

Sujet inédit

pratique du raisonnement scientifique

Exercice 1 • 3 points

> À partir des informations extraites des documents, relever la proposition exacte parmi celles proposées.

Document 1

Les rochers de Leschaux (massif des Bornes, Haute-Savoie)

a.

b.


1. Le document 1 :

a) montre que l’épaississement de la croûte continentale dans une chaîne de montagnes est dû à la superposition d’écailles du socle.

b) montre une ligne foncée sur le schéma d’interprétation qui est une limite entre deux couches du calcaire urgonien.

c) révèle un raccourcissement de la couverture sédimentaire dans cette région.

d) révèle un chevauchement des terrains situés à gauche du document sur ceux situés à droite.

Document 2

Photographie d’une carrière


2. Les roches visibles sur la photographie :

a) sont des roches magmatiques à structure grenue.

b) résultent d’une sédimentation qui a été continue.

c) ont toutes été fortement déformées.

d) forment deux ensembles séparés par une discordance.

3. Cette photographie :

a) a été prise dans une chaîne de montagnes récente.

b) illustre une seule étape de l’histoire d’une chaîne de montagnes.

c) illustre le raccourcissement subi par la couverture sédimentaire.

d) montre une superposition d’écailles du socle de la croûte continentale.

4. Parmi les déformations subies par les roches de cette photographie, on reconnaît :

a) une nappe de charriage.

b) une faille inverse.

c) un pli couché.

d) un anticlinal et un synclinal.

Comprendre le sujet

  • Bien voir que, dans les deux documents, le socle n’est pas concerné : il s’agit de déformations de couches sédimentaires.
  • Se rappeler les différentes étapes de l’histoire d’une chaîne de collision et voir celles qui sont illustrées par les documents.
  • Repérer un contact anormal et un raccourcissement de formations sédimentaires traduisant une tectonique en compression.
  • Repérer une discordance : présence de terrains sédimentaires horizontaux recouvrant des terrains plissés et érodés.

Mobiliser ses connaissances

  • Connaître les différents moments de l’histoire d’une région : dépôt de sédiments, plissement, érosion puis nouveau dépôt de sédiments
  • Dans les chaînes de montagnes, l’épaisseur de la croûte résulte d’un épaississement lié à un raccourcissement et un empilement. On en trouve des indices tectoniques (plis, failles, nappes) et des indices pétrographiques (métamorphisme, traces de fusion partielle).
Corrigé

1.c)Exact.

a)Faux, car le document ne montre que des déformations de la couverture sédimentaire.

b)Faux, c’est un contact anormal puisque l’Urgonien (– 130 à – 112 Ma) à gauche, surmonte du Crétacé supérieur (– 85 à – 65 Ma) : une formation ancienne recouvre une formation plus jeune.

d)Faux, c’est l’inverse.

2.d)Exact.

a)Faux. Un massif de roches plutoniques (par exemple le granite) ne montre pas un empilement de couches.

b)Faux. La sédimentation n’a pas été continue.

c)Faux. Les roches du haut sont quasi horizontales.

3.c)Exact.

a)Faux. La discordance montre qu’il y a eu pénéplénation de la chaîne.

b)Faux. Elle illustre plusieurs étapes : au moins plissement et érosion.

d)Faux. Cette photographie ne se rapporte qu’à la couverture sédimentaire.

4.d)Exact.

a)Faux. On ne voit aucune indication de contact anormal entre deux formations rocheuses (ne pas confondre avec la discordance).

b)Faux. Il n’y a pas de cassure visible avec déplacement de terrain de part et d’autre.

c)Faux. On reconnaît des plis mais ils ne sont pas couchés.