Déterminisme du sexe chez l’embryon

Merci !

Annales corrigées
Classe(s) : 1re L - 1re ES | Thème(s) : Devenir homme ou femme
Type : Partie 3 | Année : 2012 | Académie : Antilles, Guyane
Unit 1 - | Corpus Sujets - 1 Sujet & Corrigé
 
Déterminisme du sexe chez l’embryon

Féminin/masculin

SVT

sci1_1209_04_00C

Antilles, Guyane • Septembre 2012

Féminin/masculin • 6 points

Pour chaque question, cocher uniquement la bonne réponse.

Question 1

Document 1

Le « free-martinisme »


Les observations de Lillie (1916)

Les génisses nées d’une grossesse gémellaire avec un jumeau mâle sont qualifiées de « free-martin ». Elles ont un poitrail de taureau et une puissance musculaire nettement supérieure à celle d’une vache normale. Si elles possèdent des organes génitaux externes femelles et des mamelles, elles se révèlent stériles car leur appareil génital présente diverses anomalies :

  • les ovaires sont très petits, parfois partiellement masculinisés, le sexe de la gonade étant même inversé dans la moitié des cas ;
  • les cornes utérines sont peu développées, parfois absentes ;
  • certains organes masculins, comme les vésicules séminales, peuvent être présents.

Le faible développement ou l’absence d’utérus chez la femelle free-martin est dû à :

l’échange de chromosomes sexuels entre les embryons mâle et femelle

l’action sur la femelle d’une hormone fœtale (hormone anti-müllérienne) produite par elle-même

l’action sur la femelle d’une hormone fœtale (la testostérone) produite par le jumeau mâle

l’action sur la femelle d’une hormone fœtale (hormone anti-müllérienne) produite par le jumeau mâle

Question 2

Document 2

Les castrats

Les castrats, chanteurs à la voix cristalline, étaient en vogue en Italie aux xviie et xviiie siècles. Castrés dans l’enfance, ces garçons conservaient à l’âge adulte des caractéristiques infantiles (faible pilosité, silhouette fine, etc.) dont une voix aiguë et pure très recherchée.


Carlos Broshi dit Farinelli, artiste lyrique et célèbre castrat du xviiie siècle d’après Wikimédia Commons.

Les caractéristiques infantiles conservées par les castrats sont dues au fait que :

les castrats sont de sexe masculin mais leurs chromosomes sexuels sont (XXY)

les castrats sont de sexe masculin mais leurs chromosomes sexuels sont (XX)

le chromosome sexuel Y est absent chez les castrats

les castrats ont subi une ablation des testicules avant la puberté

Question 3

Document 3

La différenciation de l’appareil génital chez l’homme

Les deux schémas ci-dessous présentent les deux états indifférencié et différencié des appareils uro-génitaux d’un garçon.


On s’intéresse au développement embryonnaire et fœtal de l’appareil génital d’un garçon.

Cet embryon de sexe phénotypique indifférencié naîtra avec un sexe de garçon si, après la 8e semaine de grossesse :

les canaux Wolff se transforment en trompes

les canaux de Müller se transforment en testicules

les gonades indifférenciées se transforment en testicules

les gonades indifférenciées se transforment en ovaires

Question 4

Document 4

Étude d’un cas clinique de phénotype sexuel

Une patiente a un phénotype typiquement féminin depuis la naissance, mais à la puberté elle n’a eu aucun développement de pilosité, ni apparition de règles. Son développement mammaire est normal. En échographie, on ne retrouve pas d’utérus mais des testicules restés dans son abdomen. Une analyse du sang montre qu’ils produisent de la testostérone. Son vagin est plus court que la normale. La réalisation d’un caryotype révèle qu’elle possède des chromosomes sexuels XY normaux.

On recherche l’origine des caractéristiques de cette patiente.

Ces caractéristiques s’expliquent par une absence :

de production de testostérone

d’action de l’hormone fœtale (l’hormone anti-müllérienne)

d’action de l’hormone fœtale (l’hormone anti-müllérienne) et de la testostérone

d’action de la testostérone

Interpréter les questions

Il n’y a pas à interpréter, mais à cocher uniquement la réponse exacte dans chaque question qui se présente sous la forme d’un QCM.

Comprendre les documents

  • Le document 1 concerne les jumeaux « génisse – veau mâle » ou « free-martin » qui partagent un même placenta, donc une communication hormonale par voie sanguine.
  • Le document 2 concerne les chanteurs à voix cristalline ou « castrats ».
  • Le document 3 concerne la différenciation de l’appareil génital pendant la vie embryonnaire chez le garçon.
  • Le document 4 donne à réfléchir sur un cas clinique de caryotype masculin avec un phénotype en partie féminin.

Organiser les réponses

Les questions sont des QCM. On vous demande uniquement de cocher la réponse exacte dans chaque question. Il convient de bien lire et comprendre le document associé à chaque fois avant de répondre. Nous avons choisi de mettre quelques phrases explicatives à votre attention mais elles ne sont nullement exigées lors de l’épreuve.

Corrigé

Question 1

Le faible développement ou l’absence d’utérus chez la femelle free-­martin est dû à l’action sur la femelle d’une hormone fœtale (la testostérone) produite par le jumeau mâle (3e réponse).

L’hormone fœtale anti-müllérienne sert à empêcher le développement des voies génitales femelles mais est produite par le jumeau mâle et non femelle. La testostérone provenant du jumeau mâle explique aussi le développement de certains organes masculins comme les vésicules séminales.

Question 2

Les caractéristiques infantiles conservées par les castrats sont dues au fait que les castrats ont subi une ablation des testicules avant la puberté (4e réponse). Les anomalies chromosomiques de mâles avec XX et XXY mènent à d’autres anomalies. Le chromosome sexuel Y est présent chez les castrats qui ont subi une ablation des testicules.

Question 3

Cet embryon de sexe phénotypique indifférencié naîtra avec un sexe de garçon si, après la 8e semaine de grossesse les gonades indifférenciées se transforment en testicules (3e réponse). En effet, les canaux de Wolff se transforment chez le mâle en voies génitales masculines et non en trompes ; les canaux de Müller en voies génitales féminines et non en testicules. Le schéma indique clairement que, chez le garçon, les gonades indifférenciées se transforment en testicules et non en ovaires.

Question 4

Ces caractéristiques s’expliquent par une absence d’action de la testostérone (4e réponse). En effet, d’après le document 4, il y a production de testostérone par les testicules restés dans l’abdomen. L’hormone fœtale anti-müllérienne a agi puisqu’il n’y pas d’utérus. Enfin, l’absence d’action de la testostérone explique qu’il n’y ait pas eu de différenciation des voies masculines malgré le caryotype XY.