Diversification génétique et diversification des êtres vivants

Merci !

Annales corrigées
Classe(s) : Tle S | Thème(s) : Génétique et évolution
Type : Restitution des connaissances | Année : 2014 | Académie : Afrique
Corpus Corpus 1
Diversification génétique et diversification des êtres vivants

Génétique et évolution

svtT_1406_01_02C

Ens. spécifique

10

Afrique • Juin 2014

restitution des connaissances • 8 points

L’association des mutations et du brassage génétique au cours de la méiose et de la fécondation ne suffit pas à expliquer la totalité de la diversification des êtres vivants. D’autres mécanismes interviennent.

> Décrivez les mécanismes qui, en dehors de la méiose et de la fécondation, sont à l’origine d’une diversification des êtres vivants.

Montrez ensuite comment un de ces mécanismes permet d’expliquer des différences entre deux espèces proches génétiquement : l’homme et le chimpanzé.

L’exposé doit être structuré avec une introduction, un développement et une conclusion. Sont exclus de votre sujet les brassages génétiques intervenant au cours de la méiose et les mécanismes conduisant à des anomalies au cours de la méiose.

Les clés du sujet

Comprendre le sujet

  • Il s’agit d’un sujet très vaste, car demandant de faire une revue de tous les mécanismes de diversification du vivant autres que les mutations et les brassages génétiques de la reproduction sexuée. Il faut veiller à ne pas se perdre dans des détails en développant des exemples mais s’efforcer de dégager, pour chaque mécanisme, les points essentiels. Autrement dit, il faut bien mettre en évidence en quoi le mécanisme entraîne l’apparition de formes nouvelles et indiquer si cela aboutit à une nouvelle espèce.
  • La deuxième question implique de développer un de ces mécanismes : les changements dans l’expression des gènes de développement, en prenant un exemple précis relatif à l’évolution dans la lignée humaine. Il n’est pas nécessaire d’être exhaustif. Il faut s’appuyer sur deux ou trois caractères, dont on admet que le chimpanzé possède l’état ancestral, pour montrer comment le changement d’expression de gènes intervenant dans la réalisation de ces caractères a contribué à des phénotypes propres à l’homme.

Mobiliser ses connaissances

  • Des mécanismes de diversification des génomes existent : hybridations suivies de polyploïdisation ou transfert par voie virale.
  • S’agissant des gènes impliqués dans le développement, des formes vivantes différentes peuvent résulter de variations dans la chronologie et l’intensité d’expression de gènes.
  • Une diversification des êtres vivants est aussi possible sans modification des génomes : ce sont les associations, dont la symbiose.
  • Le développement de comportements nouveaux transmis d’une génération à l’autre par voie non génétique est aussi source de diversité.
  • D’un point de vue génétique, l’homme et le chimpanzé, très proches, se distinguent surtout par la position et la chronologie d’expression de certains gènes.