Enceinte à 67 ans

Merci !

Annales corrigées
Classe(s) : 1re ES - 1re L | Thème(s) : Prendre en charge sa vie sexuelle
Type : Partie 3 | Année : 2015 | Académie : France métropolitaine
Corpus Corpus 1
Enceinte à 67 ans

France métropolitaine 2015 • Partie 3

sci1_1506_07_02C

Sujet complet

3

CORRIGE

France métropolitaine • Juin 2015

Féminin/masculin • 6 points

Le 29 décembre 2006, une femme âgée de presque 67 ans, donna naissance à des jumeaux. Pour cela, elle a menti sur son âge à des médecins américains, pour qu’ils acceptent de mener avec elle une procréation médicalement assistée (PMA).

 Document 1 La ménopause

En France, la ménopause se produit à 51 ans en moyenne. Mais il existe des fluctuations d’une femme à l’autre, et elle peut se produire naturellement entre 40 et 55 ans.

Elle se traduit par une irrégularité des ovulations, puis leur arrêt, et par la disparition des règles. Elle correspond à une transformation progressive de l’organisme sur plusieurs années. La réponse de l’ovaire aux gonadotrophines, FSH (hormone folliculo-stimulante) et LH (hormone lutéinique), diminue lentement, ce qui entraîne une absence d’ovulation et de corps jaune. Le taux d’œstradiol, maintenu dans un premier temps, devient nul ensuite. L’hypophyse ne subissant plus de rétrocontrôle négatif sécrète davantage de FSH et de LH, sources de bouffées de chaleur avec sueurs nocturnes et parfois d’un effet dépressif.

D’après M. Caillon, Biologie de l’Homme dans son environnement, Hachette, p. 410, 1991

 Document 2 Quantité d’ovocytes1 en fonction de l’âge chez la femme

D’après Thibault C., Levasseur M.-C., La reproduction chez les mammifères et l’homme, INRA édition, 2001

1. Ovocytes : cellules ovariennes qui peuvent devenir des ovules

> À partir des connaissances et de l’étude des documents, répondez aux questions suivantes.

>1. On s’intéresse au contrôle de l’activité ovarienne par l’hypophyse.

Le contrôle de l’activité ovarienne par l’hypophyse :

se fait par une forte sécrétion de LH au début de la phase folliculaire.

se fait par voie nerveuse.

est soumis à un rétrocontrôle par des hormones ovariennes.

est soumis à un rétrocontrôle par des hormones utérines.

>2. On s’intéresse aux manifestations de la ménopause chez la femme.

Lors de la ménopause chez la femme :

il y a une augmentation du taux de LH plasmatique.

il y a déclenchement des premières règles.

la puberté s’arrête.

les cellules ovariennes réagissent davantage aux hormones hypophysaires.

>3. Expliquez les raisons pour lesquelles une femme de 67 ans ne peut plus être enceinte de façon naturelle.

>4. On s’intéresse à la technique de PMA appliquée à cette femme de 67 ans.

Pour être enceinte, cette femme de 67 ans a forcément dû subir :

une insémination artificielle avec du sperme.

une greffe d’utérus puis une insémination artificielle avec du sperme.

une stimulation ovarienne puis une insémination artificielle avec du sperme.

une fécondation in vitro avec le sperme d’un donneur et des ovocytes prélevés chez une donneuse.

Les clés du sujet

Interpréter les questions

On cherche à vérifier si vous comprenez comment cette femme de 67 ans a pu concevoir et enfanter deux jumeaux.

  • Les questions 1 et 2 sont des questions de cours (on peut utiliser le document 1 pour s’aider) ; elles ne sont pas spécifiques à cette étude de cas. Elles permettent de vérifier votre connaissance de base sur le fonctionnement du système reproducteur féminin.
  • La question 3 n’exige pas de réponse longue ; il suffit d’indiquer la condition nécessaire que ne pouvait plus remplir le système reproducteur de la patiente. Aidez-vous du document 2.
  • La question 4 reprend la question 3 sous une autre forme. Vous devez savoir qu’une stimulation ovarienne est un traitement hormonal qui permet le développement de plusieurs follicules ovariens.

Comprendre les documents

  • Le document 1 rappelle les conditions de production d’ovules par les ovaires, mais vous avez besoin de connaissances pour le comprendre et l’utiliser. Par exemple, tant que le taux d’œstradiol est maintenu, cela signifie qu’il reste des follicules dans les ovaires. Quand ce taux devient nul, cela signifie qu’il n’y a plus de follicules, c’est la ménopause (les follicules produisent l’œstradiol).
  • Le document 2 permet de relier la disparition totale de follicules (donc d’ovules) dans les ovaires à la ménopause. Il est intéressant de l’utiliser pour répondre aux questions 3 et 4.

Organiser la réponse

Seule la question 3 demande un peu de rédaction, mais restez simple. Il suffit d’une seule et bonne raison pour expliquer pourquoi cette patiente ne pouvait plus tomber enceinte. Les autres questions ne présentent pas de piège ; si vous maîtrisez correctement votre cours, vous pourrez éliminer facilement les propositions fausses pour ne garder que la bonne réponse.

Corrigé
Corrigé

>1. Le contrôle de l’activité ovarienne par l’hypophyse est soumis à un rétrocontrôle par des hormones ovariennes (réponse 3).

>2. Lors de la ménopause chez la femme, il y a une augmentation du taux de LH plasmatique (réponse 1).

>3. Une femme de 67 ans ne possède plus aucun follicule (contenant l’ovule) dans ses ovaires : cela correspond d’ailleurs à la ménopause. Il faut un ovule et un spermatozoïde pour faire une cellule œuf, donc un nouvel individu.

>4. Pour être enceinte, cette femme de 67 ans a forcément dû subir une fécondationin vitro avec le sperme d’un donneur et des ovocytes prélevés chez une donneuse (réponse 4).