Épreuve 2 : France métropolitaine 2017 (français, histoire-géographie, EMC)

Merci !

Annales corrigées
Classe(s) : 3e | Thème(s) : Sujets complets de français, histoire-géo, EMC
Type : Sujet complet | Année : 2017 | Académie : France métropolitaine

fra3_1706_07_00C

1

France métropolitaine • Juin 2017

Sujet complet • 100 points

Épreuve 2 : France métropolitaine 2017

1re partie • Analyse et compréhension de textes et documents, maîtrise des différents langages

1re période (2 heures)

1. analyser un document • géographie 20 points

document Évolutions de la France urbaine

L’un des éléments majeurs qui transforme le territoire national et la société française est la généralisation du fait urbain. Le seuil des 50 % de population urbaine, atteint au niveau mondial en 2007, a été franchi en France dès 1931. […] Les villes occupent aujourd’hui près de 22 % du territoire métropolitain, soit 119 000 km² sur un total de 550 000, contre 100 000 km² en 1999, ce qui représente une progression de 19 % en dix ans. Le rythme de la croissance urbaine est ainsi plus soutenu qu’au cours des décennies précédentes, proche de celui des années 1950 et 1960.

La croissance urbaine se traduit par l’agrandissement d’agglomérations existantes ou par l’apparition de nouvelles villes isolées. […] Aujourd’hui, l’urbanisation du territoire français est essentiellement le produit de l’étalement urbain, c’est-à-dire l’extension des surfaces urbanisées. […]

Cette généralisation du fait urbain a des conséquences majeures pour les territoires et leurs habitants. Elle transforme aussi bien les formes que les paysages. Lyon est un bon exemple de la diversité des espaces urbains à l’intérieur d’une même aire urbaine. L’étalement urbain brouille en effet les frontières traditionnelles de la ville. L’apparition de l’adjectif « périurbain » souligne l’émergence d’un espace mélangeant ville et campagne.

D’après Magali Reghezza-Zitt, « La France, une géographie en mouvement », La Documentation photographique, no 8096, 2013.

1. Recopiez deux informations du texte montrant que la population habitant dans les villes augmente. (4 points)

2. Citez une information du texte qui montre que l’étalement urbain concerne l’ensemble du territoire national. (3 points)

3. Indiquez une conséquence de l’étalement urbain. (3 points)

4. Expliquez la phrase soulignée. (4 points)

5. Réalisez un schéma et sa légende des différents types d’espaces qui composent une aire urbaine. (6 points)

2. maîtriser différents langages • histoire 20 points

1. Rédigez un développement construit d’environ vingt lignes expliquant comment une colonie est devenue indépendante. Vous vous appuierez sur l’exemple étudié en classe. (14 points)

2. Quelques temps forts du xxe siècle en France, en Europe et dans le monde :

ph © Stringer/Reuters

fra3_1706_07_00C_01

1. Chute du mur de Berlin

ph © Keystone-France

fra3_1706_07_00C_02

2. Libération de la France

ph © AFP PHOTO

fra3_1706_07_00C_03

3. Naissance de la Ve République

ph © Tallandier/
Rue des Archives

fra3_1706_07_00C_04

4. Première Guerre mondiale

ph © AKg-Images

fra3_1706_07_00C_05

5. Arrivée d’Hitler au pouvoir

a) Situez les événements sur la frise chronologique suivante, en reportant le numéro correspondant dans la case. (2,5 points)

fra3_1706_07_00C_06

b) Sur les pointillés, vous indiquerez la date de deux événements de votre choix. (2 points)

c) À partir de la frise chronologique, trouvez l’événement en lien avec la guerre froide et justifiez votre choix en quelques mots. (1,5 point)

3. enseignement moral et civique 10 points

document Mobilisation des militaires auprès des populations

Au moment où le Nord-Ouest de la France a connu fin mai 2016 des pluies torrentielles et des débordements de nombreux cours d’eau qui ont généré d’importantes perturbations dans les transports, 10 camions de l’armée de terre ont été déployés, le 2 juin, à la demande du préfet du Loiret pour permettre le transport de plusieurs centaines de personnes bloquées sur les axes routiers vers des zones d’hébergement d’urgence communales. Au total, ce sont 250 militaires qui sont mobilisés depuis un peu plus d’une semaine pour lutter contre les intempéries.

Cette mission de soutien est donc l’occasion de faire un bilan de la participation des forces armées du ministère de la Défense à la lutte contre les intempéries et les feux de forêts sur le territoire national et d’en tirer des conclusions, surtout dans le contexte de resserrement budgétaire et d’état d’urgence dans lequel vit la France.

Source : iFRAP (Fondation pour la recherche sur les administrations et les politiques publiques), article publié le 6 juin 2016.

1. Expliquez quelle est la mission confiée aux forces de l’armée de terre dans le document.

2. Citez une autre mission confiée aux forces armées sur le territoire national ou à l’extérieur.

3. Vous avez été choisi(e) pour représenter la France au prochain sommet de l’Union européenne. Vous êtes chargé(e) de réaliser une note pour présenter une mission des militaires français sur le territoire national ou à l’étranger. Montrez en quelques lignes que l’armée française est au service des valeurs de la République et de l’Union européenne.

2e période (1 h 10)

4. questions • français 20 points

document a Texte littéraire

Giono a décidé de vivre à la campagne, au plus près de la nature. Néanmoins, il va parfois à Paris. Il évoque ici son expérience de la ville.

Quand le soir vient, je monte du côté de Belleville1. À l’angle de la rue de Belleville et de la rue déserte, blême et tordue, dans laquelle se trouve La Bellevilloise2, je connais un petit restaurant où je prends mon repas du soir. Je vais à pied. Je me sens tout dépaysé par la dureté du trottoir et le balancement des hanches qu’il faut avoir pour éviter ceux qui vous frôlent. Je marche vite et je dépasse les gens qui vont dans ma direction ; mais quand je les ai dépassés, je ne sais plus que faire, ni pourquoi je les ai dépassés, car c’est exactement la même foule, la même gêne, les mêmes gens toujours à dépasser sans jamais trouver devant moi d’espaces libres. Alors, je romps mon pas et je reste nonchalant3 dans la foule. Mais ce qui vient d’elle à moi n’est pas sympathique. Je suis en présence d’une anonyme création des forces déséquilibrées de l’homme. Cette foule n’est emportée par rien d’unanime. Elle est un conglomérat de mille soucis, de peines, de joies, de fatigues, de désirs extrêmement personnels. Ce n’est pas un corps organisé, c’est un entassement, il ne peut y avoir aucune amitié entre elle, collective, et moi. Il ne peut y avoir d’amitié qu’entre des parties d’elle-même et moi, des morceaux de cette foule, des hommes ou des femmes. Mais alors, j’ai avantage à les rencontrer seuls et cette foule est là seulement pour me gêner. Le premier geste qu’on aurait si on rencontrait un ami serait de le tirer de là jusqu’à la rive, jusqu’à la terrasse du café, l’encoignure de la porte, pour avoir enfin la joie de véritablement le rencontrer.

[…]

De tous ces gens-là qui m’entourent, m’emportent, me heurtent et me poussent, de cette foule parisienne qui coule, me contenant sur les trottoirs devant La Samaritaine4, combien seraient capables de recommencer les gestes essentiels de la vie s’ils se trouvaient demain à l’aube dans un monde nu ?

Qui saurait orienter son foyer en plein air et faire du feu ?

Qui saurait reconnaître et trier parmi les plantes vénéneuses les nourricières comme l’épinard sauvage, la carotte sauvage, le navet des montagnes, le chou des pâturages ?

Qui saurait tisser l’étoffe ?

Qui saurait trouver les sucs pour faire le cuir ?

Qui saurait écorcher un chevreau ?

Qui saurait tanner la peau ?

Qui saurait vivre ?

Ah ! c’est maintenant que le mot désigne enfin la chose ! Je vois ce qu’ils savent faire : ils savent prendre l’autobus et le métro. Ils savent arrêter un taxi, traverser une rue, commander un garçon de café ; ils le font là tout autour de moi avec une aisance qui me déconcerte et m’effraie.

Jean Giono, Les Vraies Richesses, 1936.

1. Belleville : quartier parisien dans l’Est de la ville.

2. La Bellevilloise : coopérative ouvrière qui permettait aux ouvriers d’acheter des produits de consommation moins chers. C’est aussi, en 1936, un lieu culturel très connu.

3. Nonchalant : lent et indifférent.

4. La Samaritaine : grand magasin parisien, fondé en 1870.

document b Jean-Pierre Stora, « Allées piétonnières »

© Jean-Pierre Stora

fra3_1706_07_00C_07

Lavis encre de chine, 64 × 50, 1995.

Les réponses aux questions doivent être entièrement rédigées.

Sur le texte littéraire (document A)

1. En vous appuyant sur le premier paragraphe, expliquez la formule du narrateur (l. 4) : « Je me sens tout dépaysé ». (2 points)

2. a) Quel est ici le sens du mot « entassement » (l. 16) ? Trouvez un synonyme de ce nom dans les lignes qui précèdent. (2 points)

b) « Elle est… personnels. » (l. 14-15) : quel est le procédé d’écriture utilisé dans cette phrase ? (1 point)

c) En vous appuyant sur vos deux réponses précédentes, expliquez comment le narrateur perçoit la foule. (1 point)

3. Lignes 30 à 38 :

a) Quelles remarques pouvez-vous faire sur la disposition et les procédés d’écriture dans ce passage ? Trois remarques au moins sont attendues. (3 points)

b) Quel est, selon vous, l’effet recherché par le narrateur dans ce passage ? Développez votre réponse. (1 point)

4. Dans le dernier paragraphe, pourquoi le narrateur est-il déconcerté et effrayé (l. 42-43) ? Justifiez votre réponse en vous appuyant sur le texte. (2 points)

5. Ce texte est extrait d’un livre intitulé Les Vraies Richesses. Quelles sont, selon vous, les « vraies richesses » auxquelles pense l’auteur ? Rédigez une réponse construite et argumentée. (4 points)

Sur le texte littéraire et l’image (documents A et B)

6. Que ressentez-vous en regardant l’œuvre de Jean-Pierre Stora (document B) ? Expliquez votre réponse. (2 points)

7. Cette œuvre (document B) peut-elle illustrer la manière dont le narrateur perçoit la foule dans le texte de Jean Giono (document A) ? Développez votre réponse. (2 points)

5. réécriture 5 points

« […] je connais un petit restaurant où je prends mon repas du soir. Je vais à pied. Je me sens tout dépaysé par la dureté du trottoir et le balancement des hanches qu’il faut avoir pour éviter ceux qui vous frôlent. » (l. 3-6)

Réécrivez ce passage en remplaçant « je » par « nous » et en mettant les verbes conjugués à l’imparfait.

2de partie • Rédaction et maîtrise de la langue (1 h 50)

6. dictée 5 points

Le nom de l’auteur et le titre de l’œuvre sont écrits au tableau au début de la dictée.

Jean Giono

Les Vraies Richesses, 1936

De temps en temps, je m’arrête, je tourne la tête et je regarde vers le bas de la rue où Paris s’entasse : des foyers éclatants et des taches de ténèbres piquetées de points d’or. Des flammes blanches ou rouges flambent d’en bas comme d’une vallée nocturne où s’est arrêtée la caravane des nomades. Et le bruit : bruit de fleuve ou de foule. Mais les flammes sont fausses et froides comme celles de l’enfer. En bas, dans un de ces parages sombres est ma rue du Dragon, mon hôtel du Dragon. Quel ordre sournois, le soir déjà lointain de ma première arrivée, m’a fait mystérieusement choisir cette rue, cet hôtel au nom dévorant et enflammé ? Il me serait facile, d’ici, d’imaginer le monstre aux écailles de feu.

7. travail d’écriture 20 points

Vous traiterez au choix le sujet A ou B. Votre rédaction sera d’une longueur minimale d’une soixantaine de lignes (300 mots environ).

Sujet A

Pensez-vous comme Jean Giono que la ville soit un lieu hostile ? Vous proposerez une réflexion organisée et argumentée en vous appuyant sur vos lectures et vos connaissances personnelles.

Sujet B

Vous vous sentez vous aussi « dépaysé(e) » en arrivant dans une ville. Racontez cette expérience. Vous décrivez les lieux que vous découvrez, vous évoquez vos impressions et vos émotions.

Vous ne signerez pas votre texte de votre nom.

Les clés du sujet

Analyser un document • Géographie

Comprendre le document

Le document est un article extrait d’un dossier de la Documentation photographique, consacré à la géographie de la France, écrit par une des meilleures spécialistes du sujet, Magali Reghezza-Zitt.

Le premier paragraphe présente le développement de l’urbanisation en France. Le deuxième paragraphe établit l’étalement urbain comme forme principale de l’urbanisation contemporaine. Le troisième montre comment l’étalement urbain crée un nouveau type d’espace, le périurbain.

Répondre aux questions

 1. Attention à bien te concentrer sur la population ou la croissance urbaine, et pas sur l’étalement urbain.

 3. Le mot-clé « conséquence » figure dans le troisième paragraphe.

4. Il faut définir et expliquer ce qu’est un espace périurbain, en s’attachant à montrer aussi bien ses caractères ruraux que ses caractères urbains.

5. Prends le temps de faire un schéma propre. Pense à intégrer les axes de transports, essentiels pour comprendre le fonctionnement d’une aire urbaine. N’oublie pas la légende !

Maîtriser différents langages • Histoire

1. Commence par rappeler en introduction le contexte de l’après Seconde Guerre mondiale pour les empires coloniaux.

Dans un premier paragraphe, situe dans le temps et l’espace ton exemple, évoque les principaux événements, les moyens utilisés par les indépendantistes et les réponses données par la métropole.

Dans un second paragraphe, explique comment se déroule l’accession à l’indépendance.

Termine ton récit par une conclusion sur les conditions de la décolonisation en général.

Enseignement moral et civique

Comprendre le document

Le document est un article sur la « mobilisation des militaires auprès des populations » en France, publié en 2016 par la Fondation pour la recherche sur les administrations et les politiques publiques. Ce texte récent souligne un aspect du rôle intérieur des armées : le soutien aux populations nationales.

Répondre aux questions

 1. Il te suffit de reformuler – sans recopier, car on te demande d’expliquer, non de citer – le premier paragraphe.

 2. Plusieurs missions tant intérieures qu’extérieures sont en cours : tu peux citer celle de ton choix, mais essaie de développer ta réponse en quelques lignes, pour être sûr de gagner tous les points.

 3. Tu dois intégrer les valeurs de la République et de l’Union européenne : la lutte pour le maintien de la paix et de la liberté peut être un exemple.

Questions • Français

Le texte littéraire (document A)

Dans Les Vraies Richesses, Jean Giono dénonce la vanité de la vie citadine et chante la gloire de la campagne et d’une vie plus proche de la nature. L’extrait présenté ici se situe au début de l’ouvrage.

L’image (document B)

Jean-Pierre Stora s’est passionné pour les foules d’êtres anonymes qui déambulent dans des centres commerciaux ou des aéroports. Nombre de ses œuvres soulignent l’absurdité de certains comportements dans ces lieux.

Travail d’écriture (Sujet A)

Recherche d’idées

Pour appuyer la thèse de Jean Giono, reprends des idées présentes dans le texte : l’anonymat de la foule, le rythme de vie trop rapide, la perte de sens et le dédain des vraies richesses.

Pour terminer ton devoir, en guise d’ouverture, tu peux introduire la notion d’espace périurbain : désormais la différence entre ville et campagne n’est plus aussi nette qu’avant.

Conseils de rédaction

Tu peux répondre positivement ou négativement à la question posée ; tu peux aussi choisir une réflexion opposant les deux thèses : la ville perçue comme un lieu hostile ; puis la ville considérée comme un lieu accueillant et agréable.

Utilise des expressions comme existence citadine ou mode de vie urbain pour éviter de trop répéter le mot ville.

Travail d’écriture (Sujet B)

Recherche d’idées

Tu peux choisir d’évoquer une grande ville réelle connue de tous, une ville réelle de taille plus modeste, ou encore une ville fictive.

Le sentiment d’étrangeté ressenti en arrivant dans cette ville peut avoir plusieurs causes : une différence avec ta région d’origine, ou un décalage par rapport à tes attentes concernant cette ville.

Conseils de rédaction

Rédige le texte à la première personne. Tu peux consacrer un premier paragraphe à la description de la ville, et un second à tes impressions ; ou bien mêler description et récit des émotions ressenties.

Exprime la surprise (stupéfait, ébahi, inattendu, ahuri…), la fascination (émerveillé, enthousiaste, ravi, enchanté…) ou le rejet (malaise, répugnance, déplaisant…).