Être libre, est-ce ne rencontrer aucun obstacle ?

Merci !

Annales corrigées
Classe(s) : Tle ES | Thème(s) : La liberté
Type : Dissertation | Année : 2016 | Académie : Antilles, Guyane

37

phiT_1606_04_03C

Antilles, Guyane • Juin 2016

dissertation • Série ES

Être libre, est-ce ne rencontrer aucun obstacle ?

Les clés du sujet

Définir les termes du sujet

Être libre

Définir la liberté, c’est répondre au sujet. On peut brièvement dire qu’il y a une définition négative de la liberté comme absence de contrainte, d’obstacle, et une définition positive comme capacité à agir par soi-même.

Est-ce ne rencontrer aucun obstacle ?

L’obstacle est ce qui empêche ou gêne l’action, le mouvement, le passage. Il se présente comme une difficulté.

Dégager la problématique du sujet et construire un plan

La problématique

La question est de savoir si la liberté peut se définir par le fait de ne rencontrer « aucun » obstacle. Mais est-ce seulement possible ? Un obstacle peut être interprété de différentes manières (physique, politique, morale, psychologique, sociologique).

Il s’agit de se demander si l’être humain peut exister sans aucun déterminisme, et si cet état renvoie bien à l’idée de liberté. Mais même si l’être humain est libre, il rencontre partout des obstacles. La liberté serait alors plutôt dans la libération de ces contraintes. La liberté serait conçue comme possibilité d’agir par soi-même.

Or la capacité d’agir n’implique-t-elle pas de s’imposer une contrainte ? Comment comprendre la liberté si elle réside à la fois en une absence de détermination et dans le fait de surmonter ces contraintes et d’assumer ses responsabilités ?

Le plan

On interrogera d’abord cette possibilité de ne rencontrer aucun obstacle, puis on envisagera la possibilité de concilier déterminisme et liberté, pour enfin redéfinir la liberté comme prise en charge des obstacles, fondement de la responsabilité.

Éviter les erreurs

Le sujet ressemble à une question de cours. Il faut trouver une problématique originale. Si la liberté peut être définie autrement que comme absence de contrainte, il ne faut pas oublier que la liberté peut aussi se définir grâce à la contrainte.

L’utilisation des repères obligation/contrainte et en fait/en droit doit être maîtrisée.