Évolution de la productivité globale des facteurs

Merci !

Annales corrigées
Classe(s) : Tle Générale | Thème(s) : Quels sont les sources et les défis de la croissance économique ?
Type : Etude d'un document | Année : 2020 | Académie : Inédit

Économie

La croissance économique

4

sesT_2000_00_10C

Étude de document

Évolution de la productivité globale des facteurs

1 heure

6 points

Intérêt du sujet • Les indices permettent de rendre visibles les variations de la productivité globale des facteurs à partir d’une année de référence.

Document Productivité globale des facteurs (indice base 100 en 1990)

sesT_2000_00_10C_01

Source : OCDE, 2017.

1. Mesurez l’évolution en pourcentage de la productivité globale des facteurs pour les pays de l’OCDE entre 1990 et 2016.

2. Mettez en évidence les évolutions de la productivité globale des facteurs en France et pour les pays de l’OCDE.

 

Les clés du sujet

Définir les mots clés

La productivité globale des facteurs (PGF) est une mesure de l’efficacité des facteurs de production et de leur combinaison.

L’augmentation de la PGF permet de mesurer le progrès technique.

Comprendre le document

Les données du graphique sont exprimées en indice base 100 en 1990 : elles ne permettent donc pas de connaître le niveau de la productivité mais d’en étudier l’évolution.

Un indice supérieur à 100 signifie que la variable a augmenté. Pour mesurer son augmentation en pourcentage depuis l’année de référence, vous pouvez soustraire 100 à cet indice.

Structurer la réponse à la seconde question

Le document proposé est un graphique qui provient de l’OCDE et qui date de 2017.

Il vous permet de montrer que la PGF augmente en France et dans les pays de l’OCDE sur l’ensemble de la période 1990-2016, mais que cette évolution n’est pas régulière. Vous pouvez alors faire apparaître des sous-périodes qui correspondent à des changements de tendance dans l’évolution de la PGF.

Corrigé

1. La productivité globale des facteurs est passée de l’indice 100 en 1990 à l’indice 122 en 2016 : elle a donc augmenté de 22 % environ (122 – 100 = 22) selon les données de l’OCDE.

2. Les titres de parties ne doivent pas figurer sur votre copie.

Introduction

Le document proposé est un graphique qui présente l’évolution de la productivité globale des facteurs (PGF) pour la France et les pays de l’OCDE entre 1990 et 2016. Les données sont exprimées en indice (base 100 en 1990) et proviennent de l’OCDE.

Développement

On constate que, tendanciellement, la productivité globale des facteurs augmente en France et dans les pays de l’OCDE entre 1990 et 2016. La France a ainsi vu une nette amélioration de sa PGF puisque celle-ci s’est accrue de 12 % entre ces deux dates : elle est passée de l’indice 100 à l’indice 112 (base 100 en 1990). Les pays de l’OCDE ont connu une croissance plus soutenue : leur PGF a augmenté sur la même période de 22 %, passant de l’indice 100 à l’indice 122 (base 100 en 1990).

Cette croissance n’a cependant pas été régulière. Pour la France, comme pour les pays de l’OCDE en général, on constate que la PGF a augmenté de manière quasiment continue entre 1990 et 2007, ­passant de l’indice 100 à l’indice 113 (hausse de 13 %) pour la France et de l’indice 100 à l’indice 122 pour les pays de l’OCDE (hausse de 22 %). Un décrochage s’effectue entre 2007 et 2009 puisque l’on assiste à une diminution brutale de la PGF : en France, elle passe de l’indice 113 à l’indice 108 et pour les pays de l’OCDE, de l’indice 122 à l’indice 116 ; soit une baisse de 5 points d’indice pour la France et de 6 points d’indice pour les pays de l’OCDE.

conseil

Lorsqu’on compare un indice à l’indice base 100, on peut en déduire une évolution en pourcentage ; mais si l’on compare deux indices entre eux, leur écart doit être lu en points d’indice.

À partir de 2009, la PGF croît de nouveau. Cette augmentation est forte entre 2009 et 2011 puis se poursuit de manière moins soutenue jusqu’en 2016. En France, la PGF atteint ainsi l’indice 111 en 2011 et ne gagne plus qu’un seul point d’indice jusqu’en 2016. Dans les pays de l’OCDE, la PGF progresse jusqu’à l’indice 118 en 2011 avant d’atteindre l’indice 122 en 2016 : sa croissance est plus forte qu’en France.

Conclusion

La PGF augmente donc globalement pour la France et les pays de l’OCDE entre 1990 et 2016. Elle croît à un rythme plus soutenu pour ces derniers. Mais cette croissance n’a pas été régulière et la PGF a diminué entre 2007 et 2009, en France comme dans les pays de l’OCDE.