Évolution des formes de l’emploi

Merci !

Annales corrigées
Classe(s) : Tle ES | Thème(s) : Travail, emploi, chômage
Type : Étude d'un document | Année : 2013 | Académie : Inédit
 
Unit 1 - | Corpus Sujets - 1 Sujet
 
Évolution des formes de l’emploi
 
 

Travail, emploi, chômage

Corrigé

46

Ens. spécifique

sesT_1300_00_02C

 

Sujet inédit

étude d’un document • 4 points

> Vous présenterez le document ci-dessous puis comparerez l’évolution des emplois temporaires et à temps partiel sur le marché du travail entre 1990 et 2010.

Document

Emploi à temps partiel et emploi temporaire

 

Emploi à temps partiel

(en % de l’emploi total)

Emploi temporaire¹

(en % de l’emploi salarié)

1990

2010

1990

2010

France

11,8

17,5

10,6

15,1

Allemagne

14,9

25,5

10,5

14,7

Italie

4,7

14,8

5,2

12,8

Royaume-Uni

20,8

25,7

5,1

6

Union européenne²

13,1

18,5

10,3

13,9

 

Source : Eurostat.

1. L’emploi temporaire comprend notamment les CDD et l’intérim.

2. L’Union européenne comprend 12 pays en 1990 et 27 pays en 2010.

Définir les mots clés

  • Les emplois temporaires sont des emplois salariés précaires dont la durée est limitée : contrats à durée déterminée (CDD), stages, emplois aidés, missions d’intérim.
  • La précarité de l’emploi concerne également des emplois qui n’assurent pas un revenu suffisant pour vivre : les emplois à temps partiel subis.

Comprendre le document

  • La source de ce tableau statistique est Eurostat, principal fournisseur de statistiques pour l’Union européenne (UE).
  • Les données sont des pourcentages qui permettent d’étudier la part des emplois précaires dans l’emploi total dans différents pays de l’UE.
  • Le tableau montre que la part des emplois temporaires augmente dans l’UE entre 1990 et 2010, mais représente un poids différent selon les pays.

Structurer sa réponse

Dans un premier temps, vous devez présenter le document. Puis vous donnerez les principaux résultats de l’analyse du document en concluant que, dans l’UE, la précarité de l’emploi s’accroît.

Corrigé

Introduction

  • On distingue deux types d’emplois : les emplois typiques ou stables caractérisés par un contrat de travail à durée indéterminée (CDI) et les formes particulièresd’emplois comprenant notamment les emplois à temps partiel − dont la durée est inférieure à la durée légale du travail − et les emplois temporaires − incluant principalement les contrats à durée déterminée (CDD) et les missions d’intérim.
  • Seuls ces derniers emplois peuvent être considérés comme des emplois précaires au sens strict, car des emplois à temps partiel peuvent correspondreà des CDI.

Développement

  • Ce document provient d’Eurostat, principale source de données statistiques pour l’Union européenne (UE). Il étudie l’évolution de la part des emplois à temps partiel dans l’emploi total ainsi que celle de l’emploi temporaire dans l’emploi salarié.
  • Dans l’UE, la part des emplois à temps partiel dans l’emploi total augmente de 5,4 points entre 1990 et 2010, et celle des emplois temporaires dans l’emploi salarié augmente de 3,6 points. On peut en conclure que le marché du travail de l’UE impose une flexibilité croissante de l’emploi et une plus grande précarité de l’emploi.
  • Il faut cependant nuancer ce constat car, en 1990, l’UE était composée de 12 pays, alors qu’elle en regroupe 27 en 2010, ce qui rend difficiles les comparaisons. Nous pouvons, en revanche, comparer l’évolution de l’emploi pour les quatre principales économies dont il est question dans ce tableau.
  • Pour ces quatre pays, le constat est le même que concernant l’ensemble de l’UE. Ainsi, aussi bien en Allemagne qu’au Royaume-Uni, un emploi sur quatre environ est un emploi à temps partiel. En Italie, ce type d’emploi est relativement moins important (14,9 %), mais cette part a été quasiment multipliée par 3 en 20 ans. De même, c’est toujours en Italie que la part del’emploi temporaire a le plus augmenté durant la période étudiée. En 2010, tout comme en 1990, la France est le pays où le poids de l’emploi temporaire est le plus élevé. Enfin, le Royaume-Uni, considéré comme le plus libéral des quatre pays, a la part la moins élevée d’emplois temporaires, et celle-ci augmente relativement peu sur la période étudiée.

Conclusion

Les pays de l’UE connaissent, mais à des degrés divers, une forte croissance de la part de l’emploi à temps partiel et temporaire depuis les années 1990. Ainsi, on peut percevoir la volonté de rendre l’emploi plus flexible, ce qui a pour conséquence une plus grande précarité.