Génétique de la couleur des yeux de la drosophile

Merci !

Annales corrigées
Classe(s) : Tle S | Thème(s) : Génétique et évolution
Type : Restitution des connaissances | Année : 2014 | Académie : Inédit
 
Unit 1 - | Corpus Sujets - 1 Sujet
 
Génétique de la couleur des yeux de la drosophile
 
 

Génétique et évolution

svtT_1405_00_00C

QCM

48

CORRIGE

 

QCM no 3 • FESIC 2014

Génétique et évolution

DOCUMENT 1

La couleur des yeux des drosophiles

Les drosophiles « sauvages » ont les yeux rouge sombre. Cette couleur est due à la présence simultanée de deux pigments, l’un rouge vif, l’autre brun.

Il existe des variétés de drosophiles mutantes qui possèdent des yeux rouge vif, bruns ou blancs (lorsqu’aucun des deux pigments n’est synthétisé).

DOCUMENT 2

La synthèse des pigments oculaires de la drosophile

La synthèse des deux pigments s’effectue à partir d’un précurseur, le tryptophane.

La synthèse du pigment rouge vif est sous la dépendance d’un gène porté par le chromosome 2, dont on connaît deux allèles : C, dominant, qui code pour une enzyme E1 fonctionnelle et c, récessif, qui code une protéine non fonctionnelle.


 

La synthèse du pigment brun se déroule en deux étapes, catalysées par les enzymes E2 et E3, dont les gènes sont situés respectivement sur les chromosomes 2 et 3.

Les deux allèles dominants qui codent des enzymes fonctionnelles sont notés A et B (respectivement pour les enzymes 2 et 3).

Les deux allèles récessifs qui codent des protéines non fonctionnelles sont notés a et b (respectivement pour les enzymes 2 et 3).


 
DOCUMENT 3

Exemple d’un croisement

On croise une drosophile mâle de génotype : avec une femelle de génotype :

> Répondez par vrai ou faux.

a) La femelle du croisement du document 3 a les yeux bruns.

b) La couleur des yeux des drosophiles est le résultat de l’expression de plusieurs gènes.

c) On obtient 8 phénotypes différents avec le croisement du document 3.

d) Avec le même croisement on peut obtenir des drosophiles avec des yeux blancs.

Corrigé

a)Faux : cette femelle possède l’allèle C dominant qui lui permet de synthétiser le pigment rouge vif. En outre, elle est homozygote b//b, ce qui interdit la synthèse du pigment brun (enzyme 3 non fonctionnelle).

b)Vrai : le document indique l’intervention de trois gènes.

c)Faux : la drosophile mâle ne produit que des gamètes caB et la femelle produit 4 types de gamètes : deux types parentaux (Cab et cAb) et deux types recombinés (CAb et cab), d’où 4 phénotypes possibles et non 8.

d)Vrai : parmi les 4 génotypes, il y a ca//ca, B//b. La présence de l’allèle c à l’état homozygote implique qu’il n’y a pas de synthèse du pigment rouge vif, et la présence de l’allèle a à l’état homozygote implique qu’il ne peut y avoir de synthèse du pigment brun : le phénotype résultant sera donc [blanc].