Grossesse et virus de l’herpès

Merci !

Annales corrigées
Classe(s) : Tle S | Thème(s) : Quelques aspects de la réaction immunitaire
Type : Pratique du raisonnement scientifique 1 | Année : 2015 | Académie : Moyen-Orient
Corpus Corpus 1
Grossesse et virus de l’herpès

Quelques aspects de la réaction immunitaire

svtT_1505_09_01C

Ens. spécifique

33

Liban • Mai 2015

pratique du raisonnement scientifique

Exercice 1 • 3 points

> Montrez que les informations extraites des documents pourraient expliquer la fréquence élevée d’arrêt de grossesse (fausse couche) lorsqu’une femme enceinte est infectée par le virus de l’herpès.

 DOCUMENT 1

Le fœtus est entouré d’un tissu appelé trophoblaste qui l’isole du système immunitaire maternel. Les cellules de ce tissu, en contact avec l’utérus, ne portent que des marqueurs antigéniques HLA-G, marqueurs du soi. Ce marqueur est spécifique des cellules du trophoblaste.

Des travaux ont montré que, lors d’une infection par le virus de l’herpès au cours de la grossesse, certaines protéines virales empêchent l’expression des molécules HLA-G marqueur du soi à la surface des cellules du trophoblaste.

 DOCUMENT 2

Les leucocytes (globules blancs) NK sont spécialisés dans la destruction des cellules qui ne présentent pas d’antigènes HLA à leur surface. On cultive ces leucocytes NK en présence de diverses cellules.


Expériences


Résultats de l’expérience


1. Mise en présence de NK maternels et de cellules humaines, nommées K562, qui ne possèdent aucun marqueur antigénique HLA.


Élimination des cellules K562


2. Mise en présence de NK maternels et de cellules trophoblastiques.


Survie des cellules trophoblastiques

La Recherche, n° 307, mars 1998

Les clés du sujet

Comprendre le sujet

Les éléments du sujet (trophoblaste, cellules NK) ne sont pas explicitement au programme ; en conséquence, les documents du sujet apportent toutes les informations nécessaires. Il suffit de les extraire et de les relier entre elles par raisonnement afin d’arriver à la réponse à la question posée. La difficulté est de ne pas paraphraser les documents proposés.

Mobiliser ses connaissances

Le système HLA désigne le CMH dans l’espèce humaine.

Corrigé
Corrigé

Notez bien

La phrase d’introduction du document 2 : « les NK sont spécialisées dans la destruction des cellules qui ne possèdent pas d’antigène HLA » suffit pour aboutir à la réponse à la question posée sans exploiter les expériences. Malgré tout, il est bien entendu préférable de raisonner en les utilisant.

  • Si la femme enceinte est infectée par le virus de l’herpès, les cellules du trophoblaste, tissu d’origine embryonnaire, peuvent être infectées par ce virus. La conséquence de cette infection est la suppression des marqueurs HLA-G de la surface de ces cellules. Dans ces conditions, les cellules trophoblastiques qui sont en contact avec les cellules immunitaires maternelles, en particulier les leucocytes NK, ne présentent aucun antigène HLA-G.
  • La différence entre les deux expériences du document 2 est que les cellules trophoblastiques expriment uniquement des marqueurs HLA-G, contrairement aux cellules K562 qui n’expriment aucun marqueur du soi.
  • Puisque les cellules K562 sont éliminées par les leucocytes NK, contrairement aux cellules trophoblastiques, on peut conclure que les marqueurs HLA-G empêchent les cellules NK de détruire les cellules trophoblastiques.
  • Le virus de l’herpès, en privant les cellules trophoblastiques de leurs marqueurs HLA-G, supprime le rôle protecteur de ces marqueurs vis-à-vis des cellules NK.

Les cellules trophoblastiques ne possédant aucun marquer HLA sont alors détruites par les leucocytes NK, ce qui est à l’origine d’une fausse couche.