Identification de roches et reconstitution de leur histoire

Merci !

Annales corrigées
Classe(s) : Tle S | Thème(s) : L'épreuve orale
Type : Sujet d'oral | Année : 2012 | Académie : Inédit
Unit 1 - | Corpus Sujets - 1 Sujet
 
Identification de roches et reconstitution de leur histoire

Le domaine continental et sa dynamique

Corrigé

51

Sujets d’oral

svtT_1200_00_40C

Sujet d’oral n° 4

Le domaine continental et sa dynamique

Ce sujet ne représente que l’une des deux questions qui peuvent vous être posées lors de l’épreuve orale de contrôle.

Exploitation d’un document

Les documents 1 et 2 montrent deux roches, l’une A affleurant dans le Massif central, l’autre B dans le Massif armoricain. Ces documents montrent aussi des schémas de lames minces réalisées dans ces deux roches.

> À partir des informations extraites des documents 1 et 2, identifiez les deux roches. En utilisant vos connaissances, indiquez si ces deux roches sont caractéristiques de la croûte continentale.

Comparez ensuite les deux structures présentes dans la roche B et proposez une explication à la présence de deux structures différentes dans une même roche.

Document 1

Roche A

a. Photographie de la roche A du Massif central


b. Lame mince de la roche A


Document 2

Roche B


Questions complémentaires

Voici d’autres questions que l’examinateur pourrait vous poser.

>1. Quels sont les caractères communs et différents des lithosphères océanique et continentale ?

>2. En quoi l’exemple étudié permet d’évoquer la notion de recyclage de la croûte continentale ?

Corrigé

Exploitation d’un document


Saisie de données


Déduction, interprétation


Exploitation du document 1

La roche est sombre, avec des cristaux verdâtres d’olivine (lame mince avec de gros cristaux de pyroxène et d’olivine, des baguettes – microlithes – de feldspath, le tout englobé dans un verre – région non cristallisée).

Exploitation du document 2

Région X : cette région a un aspect feuilleté dû à l’alternance de lits clairs et de lits sombres. La lame mince révèle que cette région est entièrement cristallisée, mais avec des cristaux de petite taille, de 0,5 mm environ. Les zones claires sont constituées par des cristaux de quartz et de feldspath, les lits sombres par un empilement de lamelles micacées orientées dans la même direction.

Région Y : la lame mince révèle qu’elle est constituée par un assemblage de cristaux de quartz et de feldspath beaucoup plus gros que dans la région X, engrenés les uns dans les autres.


Roche ayant une structure microlitique caractéristique d’une roche volcanique ; de par la nature des minéraux, on en déduit qu’il s’agit d’un basalte.

L’aspect feuilleté de la roche et sa composition minéralogique indique que cette région X a une structure de gneiss, roche métamorphique.

La structure grenue de cette région et sa composition minéralogique indiquent que c’est une zone granitique. La roche B est donc une roche composite, formée par l’association de zones gneissiques et de zones granitiques. Cela est caractéristique de roches appelées migmatites.


Granites et gneiss sont les roches caractéristiques de la croûte continentale alors que basaltes et gabbros le sont de la croûte océanique.

Le granite est une roche magmatique plutonique, résultant du refroidissement lent d’un magma (donc refroidissement en profondeur dans la croûte). Tout magma provient de la fusion d’une roche préexistante. Les deux régions X et Y sont associées dans un même échantillon de roche. La lame mince montre que la région Y est bordée de part et d’autre par deux zones micacées plus épaisses que dans le gneiss.


Bien que présente sur le continent par suite du volcanisme ayant affecté le Massif central, la roche A n’est pas caractéristique de la croûte continentale alors que la roche B l’est.

La zone Y provient du refroidissement en profondeur d’un magma de composition granitique. Ce magma ne peut provenir que de la fusion d’une partie de la roche qui était initialement entièrement un gneiss. Ce sont les cristaux de quartz et de feldspath du gneiss qui ont fondu et donné naissance au magma granitique. Les franges micacées qui bordent la région Y sont formées par les micas de la région gneissique initiale qui n’ont pas subi de fusion.

En résumé, la roche était initialement un gneiss.Elle a subi une fusion partielle et le magma produit s’est refroidi sur place d’où l’association de régions gneissiques et granitiques.