IDH et PIB

Merci !

Annales corrigées
Classe(s) : Tle ES | Thème(s) : Croissance, fluctuations et crises
Type : Mobilisation des connaissances | Année : 2014 | Académie : Pondichéry
 
Unit 1 - | Corpus Sujets - 1 Sujet
 
IDH et PIB
 
 

Croissance, fluctuations et crises

sesT_1404_12_00C

ENS. SPÉCIFIQUE

7

CORRIGE

 

Pondichéry • Avril 2014

mobilisation des connaissances • 3 points

> En quoi l’approche en termes d’IDH complète-t-elle celle en termes de PIB ?

Entrer dans le sujet

  • Le PIB (produit intérieur brut) est un agrégat représentant la valeur des biens et services produits pendant l’année par les agents résidant à l’intérieur du territoire national.
  • Construit à partir de 1991 dans le cadre du programme des Nations-Unies pour le développement (PNUD), I’IDH (indicateur de développement humain) mesure le « développement humain » entendu au sens où les besoins fondamentaux sont couverts.

Structurer sa réponse

Après avoir vu que le PIB est un indicateur de richesse et non de développement, il faut montrer que l’IDH est nécessaire pour appréhender cette dimension.

 
Corrigé

Introduction

La variation du produit intérieur brut (PIB) mesurée en volume, indicateur de la production, permet d’appréhender la croissance économique. Pour autant, cet indicateur demeure imparfait et doit être complété par l’indicateur de développement humain (IDH) pour estimer au mieux le développement d’un pays.

Développement

  • Le PIB est égal à la somme des valeurs ajoutées brutes des agents économiques résidents, majorée de la TVA et des droits de douane, moins les subventions à l’importation. Outil performant de mesure des activités marchandes, le PIB évalue de manière moins satisfaisante les activités non marchandes. De plus, il ne prend en compte ni les externalités (conséquence de l’action d’un individu sur la situation d’un tiers sans compensation monétaire) ni les activités informelles, illégales, domestiques et bénévoles qui peuvent contribuer au bien-être des individus et représenter une part importante de l’activité dans certains pays.
  • C’est pourquoi il est nécessaire de le compléter par l’IDH afin de mieux refléter le bien-être des populations. Ce dernier est un indicateur composite calculé à partir de l’espérance de vie, du niveau d’instruction (taux d’alphabétisation des adultes et nombre moyen d’années d’études) et du niveau de PIB/habitant (en dollars internationaux). Sa mesure est comprise entre 0 et 1 ; plus l’IDH est proche de 1, mieux le pays est classé sur l’échelle de l’IDH.

Conclusion

Le PIB est un indicateur quantitatif de mesure de la richesse créée qui n’indique pas comment celle-ci est réalisée puis redistribuée. C’est pourquoi l’IDH, indicateur plus qualitatif, apparaît comme complémentaire au PIB pour bien appréhender le niveau de développement d’un pays.