Imaginez le dialogue entre un partisan et un adversaire de la publication du Voyage au bout de la nuit

Merci !

Annales corrigées
Classe(s) : 1re ES - 1re S | Thème(s) : La question de l'homme dans les genres de l'argumentation
Type : Écriture d'invention | Année : 2015 | Académie : Nouvelle-Calédonie

 

44

Nouvelle-Calédonie • Novembre 2015

Séries ES, S • 16 points

Situations difficiles pour réfléchir

Écriture d’invention

En 1932, les éditions Gallimard hésitent à publier Le Voyage au bout de la nuit de Louis-Ferdinand Céline. Les membres du comité de lecture se réunissent pour échanger leurs points de vue et prendre une décision. Imaginez le dialogue entre un partisan et un adversaire de la publication de ce roman.

Les candidats peuvent s’appuyer sur le document C du sujet sur le corpus.

Les clés du sujet

Comprendre le sujet

Genre : « dialogue » (de théâtre ou inséré dans un récit). Respectez-en les caractéristiques formelles : guillemets, alternance de prises de parole.

Sujet du dialogue : la publication du Voyage au bout de la nuit de Céline.

Type de texte : « échanger leur point de vue », « prendre une décision ». Le texte est argumentatif, c’est une délibération. « partisan/adversaire » : les interlocuteurs ont des points de vue opposés. L’un soutient la thèse : « Gallimard doit publier le roman ». L’autre thèse est : « Il ne faut pas éditer ce roman ».

Situation d’énonciation : Qui ? à qui ? des « membres du comité de lecture » entre eux.

Niveau de langue : correct, voire soutenu (ce sont des gens cultivés qui parlent). L’expression doit avoir la vivacité de l’oral, mais sans familiarité.

Le registre ne vous est pas indiqué.

« Définition » du texte à produire, à partir de la consigne :

Dialogue (genre), qui argumente sur (type de texte) la publication du roman de Céline (thème), ? (registre), vivant, documenté (adjectifs), pour souligner les défauts et les qualités de ce roman et exposer deux conceptions différentes du roman en général (buts).

Chercher des idées

Peu de choix à faire

Le registre : les interlocuteurs sont en désaccord, le dialogue peut donc être polémique. Leur enthousiasme peut rendre leurs propos par moments lyriques.

Le fond : thèses et arguments

Il faut trouver des arguments qui louent ce roman et soutiennent la conception du roman en général qui s’en dégage ; d’autres qui le blâment (défauts, côtés pernicieux) et, par généralisation, proposent une autre conception du roman.

Le dialogue/délibération doit déboucher sur une « décision ».

Quelques arguments contre/pour…

Thèse 1 : On doit publier ce roman parce que ce roman aborde des questions de fond de la condition humaine ; qu’il est en prise directe avec l’actualité (guerre, colonialisme, industrialisation…) ; qu’il est écrit dans une langue nouvelle, travaillée et surprenante.

Thèse 2 : On ne doit pas publier parce que ce roman est trop noir, pessimiste ; qu’il met en cause l’humanité entière, et par conséquent les lecteurs ; qu’il malmène la langue, souvent incorrecte et artificielle.

La forme, l’écriture : le naturel d’une conversation

Le dialogue doit « fonctionner », c’est-à-dire suivre un fil conducteur.

Vous devez « habiller » les arguments avec le ton naturel d’une conversation sans suivre le « plan » rigoureux d’une dissertation, composer une succession de répliques dynamiques.

Pour réussir l’écriture d’invention : voir guide méthodologique.

La question de l’homme : voir mémento des notions.