Annale corrigée Etude d'un document

Indicateurs des niveaux de vie en France

Étude de document

Indicateurs des niveaux de vie en France

1 heure

6 points

Intérêt du sujet • La crise économique de 2008 a touché en premier lieu les ménages les plus modestes. Les statistiques peuvent-elles nous préciser si cette crise a réellement aggravé les inégalités de niveau de vie entre les ménages en France ?

 

DocumentIndicateurs des niveaux de vie1 (2000-2017)

Tableau de 7 lignes, 7 colonnes ;Tetière de 1 lignes ;Ligne 1 : ;2000;2004;2008;2012;2016;2017;Corps du tableau de 6 lignes ;Ligne 1 : Niveau de vie médian (D5); 18 490; 19 300; 20 670; 20 460; 20 730; 20 820; Ligne 2 : Niveau de vie moyen; 21 480; 22 380; 24 060; 23 950; 23 820; 23 920; Ligne 3 : 1er décile (D1); 9 210; 10 720; 11 340; 10 840; 11 150; 11 190; Ligne 4 : 9e décile (D9); 32 210; 35 240; 38 160; 38 370; 37 950; 38 210; Ligne 5 : Rapport inter-décile (D9/D1); 3,5; 3,3; 3,4; 3,5; 3,4; 3,4; Ligne 6 : Indice de Gini; 0,289; 0,283; 0,292; 0,302; 0,288; 0,289;

Source : Insee, Portrait social, édition 2019.

Champ : France métropolitaine, personnes vivant dans un ménage dont le revenu déclaré est positif ou nul et dont la personne de référence n'est pas étudiante.

Montants annuels en euros constants 2017.

1. Le niveau de vie correspond au revenu disponible en tenant compte de la composition du ménage.

1. Faites une phrase précisant le sens du rapport inter-décile en 2017.

2. Mettez en évidence comment ont évolué les inégalités de niveaux de vie en France depuis 2000.

 

Les clés du sujet

Définir les mots clés

Le niveau de vie correspond au revenu disponible en tenant compte de la composition du ménage. Le revenu disponible comprend les revenus d'activité et de remplacement (indemnités chômage, retraite…), les revenus du patrimoine, les prestations sociales perçues, en retranchant les principaux impôts directs (impôt sur le revenu, taxe d'habitation…).

Le niveau de vie moyen correspond au montant total des revenus disponibles de la population, divisé par l'effectif de la population.

Le niveau de vie médian correspond au montant partageant la population en deux : 50 % ont un niveau de vie supérieur, 50 % un niveau de vie inférieur à cette valeur médiane.

L'indice de Gini mesure le degré d'inégalité de la distribution des niveaux de vie. Il varie entre 0 et 1 : la valeur 0 correspondant à l'égalité parfaite (tout le monde a le même niveau de vie) et la valeur 1 à l'inégalité extrême (une seule personne a tout le revenu).

Comprendre le document

Le document est un tableau statistique qui présente différents indicateurs (niveau de vie médian, moyen, déciles, rapport inter-décile) permettant de mesurer les inégalités de niveau de vie et leur évolution entre 2000 et 2017 en France. Il s'agit de sélectionner des données de ces séries chronologiques et de les comparer avec pertinence (écart, coefficient multiplicateur, par exemple) pour caractériser leur évolution (hausse, baisse, stagnation, intensité des variations).

Structurer la réponse à la seconde question

On mettra d'abord en évidence l'évolution globale : les inégalités de niveau de vie (après redistribution) sont globalement restées stables à un niveau faible sur la période 2000-2017.

On observera ensuite l'évolution plus en détail : on remarque une dispersion plus importante dans le haut de la distribution ainsi qu'un léger accroissement des inégalités entre 2008 et 2012.

1. Le rapport inter-décile D9/D1 permet de mesurer l'ampleur des inégalités (ici des niveaux de vie) en mesurant combien de fois le numérateur (D9, c'est-à-dire le niveau de vie plancher des 10 % d'individus les plus aisés) est plus important que le dénominateur (D1, le niveau de vie plafond des 10 % les plus pauvres). Ainsi, en France, en 2017, le « plus modeste » des 10 % les plus riches a un niveau de vie 3,4 fois plus élevé que le plus « riche » des 10 % les plus pauvres.

à noter

Pour mesurer l'ampleur des inégalités, on utilise l'écart inter-quantile (D9 – D1, pour une répartition en décile) ou le rapport inter-quantile (D9/D1).

2. Les titres de parties ne doivent pas figurer sur votre copie.

Introduction

Ce document, élaboré par l'Insee, représente l'évolution chronologique de 2000 à 2017 de différents indicateurs du niveau de vie en France. Après avoir dégagé le niveau et la tendance principale de cette évolution, nous soulignerons les mouvements contrastés aux extrémités de la distribution ainsi qu'une légère variation entre 2008 et 2012.

Développement

Les inégalités de niveau de vie se maintiennent à un niveau plutôt faible et restent globalement stables sur la période. Si les écarts inter-déciles (D9 – D1) sont certes croissants (de 23 000 euros en 2000 à 27 000 euros en 2017), le rapport inter-décile (D9/D1) est lui quasi stable et s'établit à environ 3,4.

Dans le détail, on peut mesurer la dispersion, c'est-à-dire l'écart par rapport à la médiane. Le rapport D5/D1 en 2000 est proche de 2 et plus faible en 2017 : les inégalités en dessous de la médiane se réduisent. Inversement, les inégalités s'accroissent dans le haut de la distribution avec un rapport D9/D5 qui augmente.

On constate enfin en utilisant l'indice de Gini que les inégalités de niveau de vie ont légèrement augmenté après la crise économique de 2008 : l'indice passe de 0,283 en 2004 à 0,292 en 2008, jusqu'à 0,302 en 2012, ce qui représente une hausse de près de 0,20 point, soit + 7 % environ.

Conclusion

Les inégalités de niveau de vie sont globalement stables sur la période 2000-2017, et si elles ont légèrement augmenté après la crise de 2008, elles se stabilisent à un niveau équivalent au début des années 2000.

Accéder à tous les contenus
dès 6,79€/mois

  • Les dernières annales corrigées et expliquées
  • Des fiches de cours et cours vidéo/audio
  • Des conseils et méthodes pour réussir ses examens
  • Pas de publicités
S'abonner