Interpréter, est-ce découvrir ou inventer ?

Merci !

Annales corrigées
Classe(s) : Tle ES | Thème(s) : L'interprétation
Type : Dissertation | Année : 2017 | Académie : France métropolitaine

France métropolitaine • Septembre 2017

dissertation • Série ES

Interpréter, est-ce découvrir ou inventer ?

Les clés du sujet

Définir les termes du sujet

Interpréter

« Interpréter » peut désigner le fait de rendre clair quelque chose d’obscur en révélant son sens caché. Mais dans un sens courant plus péjoratif, « interpréter » peut désigner le fait de déformer le sens d’une parole ou d’une œuvre. « Interpréter » peut signifier aussi « exécuter », c’est-à-dire jouer un morceau de musique ou une pièce de théâtre, ou encore « appliquer » comme on interprète une loi pour un cas particulier.

Découvrir

« Découvrir » consiste à connaître ou faire connaître quelque chose de caché comme si on levait un voile qui couvrait la chose à comprendre. Découvrir consiste donc à dévoiler, démasquer ou révéler quelque chose qui était déjà là mais qui ne se donnait pas à voir clairement.

Inventer

« Inventer » peut signifier découvrir quelque chose de nouveau qui n’existait pas auparavant, autrement dit « créer ». Inventer peut être l’œuvre de l’imagination.

Dégager la problématique et construire un plan

La problématique

Le sujet est un exercice de définition et, paradoxalement, un exercice d’interprétation de l’interprétation. Quand un sens ne va pas de soi, il faut qu’un interprète procède à une sorte de traduction pour le faire apparaître. Dès lors, on peut se demander si interpréter doit être considéré comme un travail scientifique de découverte d’une signification, ou comme un art de créer des dispositifs pour faire comprendre ce qui autrement resterait incommunicable. On se demandera dans quelle mesure l’interprète crée un sens supplémentaire à l’objet à interpréter.

Le plan

Nous envisagerons d’abord l’interprétation comme une forme de découverte : une interprétation consiste à dévoiler du caché, à éclairer de l’obscur, à rendre univoque l’équivoque.

Mais l’interprétation engage la part de créativité de l’interprète qui ne se contente pas de transmettre un message ; mieux, elle le transforme pour pouvoir le rendre compréhensible : l’interprétation est alors une création.

Éviter les erreurs

Ce sujet se présente sous une formulation facile, une alternative qui peut vous donner un plan. Mais il ne faut pas croire que l’argumentation sera simple. Ce sujet traite d’une notion qui peut s’étendre à des domaines très différents : psychanalyse, histoire, religion, langage, art… et croise donc de nombreux chapitres, y compris ceux d’épistémologie. Il exige de bien maîtriser la distinction entre expliquer et comprendre.