Kate Bush’s 50 words for snow

Merci !

Annales corrigées
Classe(s) : Tle ES - Tle S - Tle STI2D - Tle STMG - Tle ST2S - Tle STL | Thème(s) : Espaces et échanges - L'épreuve de compréhension orale
Type : Compréhension orale | Année : 2012 | Académie : Inédit
Corpus Corpus 1
Kate Bush’s 50 words for snow

Séries ES, S et technologiques • Compréhension orale

Corrigé

21

Oral

angT_1200_00_05C

Sujet d’oral • Espaces et échanges

compréhension orale • Séries ES, S, technologiques

> Après trois écoutes du document, depuis « Kate… » (0 min 55 s) jusqu’à « …important » (2 min 26 s), rédigez un compte rendu en français.

Ce document a été réalisé par la BBC le 25 novembre 2011. Vous le trouverez à l’adresse suivante : http://www.youtube.com/watch?v=TiB3wlT3IT8

Vous pouvez également y accéder en tapant les mots clés : « kate bush frontrow interview 50 words » dans un moteur de recherche.

Script

Interviewer: Kate, two albums in one year, nobody saw that coming, did they?

Kate Bush: No, I’m not sure I did either.

Interviewer: You hadn’t planned it that way?

Kate Bush: Well, it’s what I’d hoped for, but I really didn’t know if I was going to be able to finish this album in time to get it out this year ‘cause also the problem with an album like this is where it’s very much a theme about snow. If I didn’t get it out for this winter I would have had to wait until next winter.

Interviewer: It’s not a Christmas album though, is it?

Kate Bush: No, it’s not a Christmas album. It’s not, is it?

Interviewer: No, it’s not, no, it’s not. Well it’s not the sort of thing that would cheer the family up round the tree.

Kate Bush: No, that’s right. I mean it started off as the idea of a sort of wintery piece which I’d had in mind for a while but when I actually started to write, it very quickly honed down to just being about snow, you know one of the things that I was trying to explore was the idea of taking a longer structure of song so that the story-telling process could unfold over a longer period of time so you could go on a longer journey.

Interviewer: And fifty words for snow, the title track, it’s a myth, I think, isn’t it? that the Eskimos have fifty words for snow but you’ve invented your own.

Kate Bush: Yes.

Interviewer: And then got Stephen Fry to narrate so he becomes your… you’re doing a duet of sorts with Stephen Fry. Why? You’re a fan of QI then I presume.

Kate Bush: I’m a big fan of Stephen Fry. I think he is incredibly intelligent so I thought if he was to say these increasing silly words, they would sound very important.

Les clés du sujet

Le titre

  • Kate Bush est depuis trente ans une des chanteuses et compositrices les plus célèbres en Grande-Bretagne et ses albums connaissent un grand succès dans le monde entier. De nombreuses artistes, telles Bjork ou, en France, Émilie Simon, reconnaissent son influence sur leur œuvre.

Pour en savoir plus : http://www.katebush.com/

  • 50 Words for Snow est le titre du second des deux albums de Kate Bush sortis en 2011. Juste avant l’hiver, il fait référence à la légende selon laquelle les Inuits disposeraient d’une cinquantaine de mots pour définir la neige. Leur langue en compte moins, mais l’artiste complète avec des mots de son invention dans le morceau éponyme de l’album. Ces cinquante mots sont récités par Stephen Fry, auteur, acteur, homme de radio et de télévision très célèbre en Grande-Bretagne.
  • Dès la lecture du titre, vous pouvez supposer que 50 Words for Snow est le titre d’un album de Kate Bush. Vous pouvez alors vous attendre soit à une critique de l’album, soit à une interview de Kate Bush, soit à un montage d’opinions sur l’album ou de propos de Kate Bush. Si vous n’êtes pas au fait de la production de Kate Bush, vous devez vous donner comme tâche de repérer ce titre dès la première écoute.

Pour en savoir plus : http://www.guardian.co.uk/music/2011/nov/20/kate-bush-50-words-snow-review

1re écoute

Indices

  • Il s’agit d’une conversation décontractée entre Kate Bush et un journaliste de la BBC. Le ton est en effet très informel, ponctué de question tags ; on entend même Kate Bush rire un instant.
  • Kate Bush parle assez vite par moments, à d’autres plus lentement, insistant sur ce qui lui paraît important. Il faudra centrer votre attention sur ces passages.

Mots clés à repérer

Two albums ; one year ; snow, this winter ; longer structure ; fifty words for snow ; title track ; Eskimos, Stephen Fry.

Déductions

  • Le débit assez rapide de la conversation vous permet probablement de ne repérer que relativement peu de mots clés lors de la première écoute, mais l’expression fifty words for snow prononcée deux fois, dont la première fois associée à title track vous confirme le titre de l’album.
  • La répétition de snow, winter, ainsi que Eskimos doit attirer votre attention et orienter vos recherches lors des écoutes suivantes.
  • De même que la répétition de Stephen Fry, dont le nom ne vous est peut-être pas inconnu en tant qu’acteur. Il sera intéressant lors des écoutes successives de repérer quel a été son rôle dans l’album.

2e et 3e écoutes

Mots et phrases clés par thèmes

  • Sur l’album : two albums ; one year ; nobody saw that coming; snow, to finish this album; this year ; get it out for this winter; not a Christmas album; being about snow; trying to explore; the idea of a longer structure of song; story-telling process; a longer period of time; a longer journey; fifty words for snow ; title track.
  • Sur le titre : a myth; Eskimos have fifty words for snow; you’ve invented your own; you got Stephen Fry to narrate; I’m a fan of Stephen Fry; incredibly intelligent; to say these increasingly silly words; they would sound very important.

Déductions

  • Le mot album est répété plusieurs fois au début de l’interview, associé à des expression de temps : this year, this winter, next winter. Vous pouvez en déduire que Kate Bush parle de l’importance de la date de publication, qui a surpris (nobody saw that coming).
  • Elle confirme les propos du journaliste sur le fait qu’il ne s’agit pas d’un album consacré à Noël (not a Christmas album) mais à la neige (being about snow).
  • Un petit piège : vous croyez peut-être entendre le mot peace, alors qu’il s’agit de son homonyme piece (un morceau), précédé de wintry (d’hiver), que vous ne connaissiez sans doute pas, mais dans lequel vous retrouvez winter. On élimine logiquement peace, qui n’a pas de sens dans ce passage consacré à la date de sortie de cet « album pour l’hiver » (wintry piece).
  • Vous pouvez repérer plusieurs expressions contenant l’adjectif long (alonger structure of song ; over a longer period of time ; you could go a longer journey) qui permettent de penser (surtout si on connaît les précédents albums de Kate Bush) qu’elle explique là sa recherche (trying to explore) lors de la composition de cet album, lequel raconte une histoire ou des histoires (story-telling).
  • Title track vous a permis de confirmer le titre de l’album, lequel est aussi le titre de l’un de ses morceaux principaux. Le mot myth vous fait peut-être anticiper une explication sur ce choix : le mythe selon lequel the Eskimos have 50 words for snow.
  • Le dernier tiers de l’interview est justement consacré à ces mots (you’ve invented your own; these increasingly silly words): elle a inventé des mots consacrés à la neige et les a fait dire par Stephen Fry (you got Stephen Fry to narrate ; to say these increasingly silly words ; they would sound very important).
  • Si vous ne connaissez pas Stephen Fry, vous pouvez néanmoins deviner qu’il s’agit d’une personne connue, puisque ni le journaliste ni Kate Bush n’ont besoin de le présenter. Une allusion cependant, difficile à saisir pour qui n’est pas habitué aux programmes de la BBC : you’re a fan of Q.I. Ipresume ; l’émission Q.I. (Quite interesting) étant un célèbre jeu culturel télévisé de la BBC animé par Stephen Fry, mais on ne vous en voudra pas de l’ignorer. Vous comprenez aussi que sa participation compte beaucoup pour Kate Bush (I’m a fan of Stephen Fry ; incredibly intelligent).
Corrigé
Corrigé
  • Il s’agit d’un extrait d’une interview de la très célèbre chanteuse et compositrice Kate Bush par un journaliste de la BBC, à l’occasion de la sortie de son dernier album, 50 Words for Snow. Le ton de l’interview est très détendu et convivial, comme s’il s’agissait d’une simple conversation.
  • C’est le second album de Kate Bush de l’année 2011, dont la sortie semble avoir surpris tout le monde : Kate Bush souhaitait en effet achever l’album avant la fin de l’année, car il a la neige pour sujet et elle ne voulait pas avoir à attendre l’hiver suivant. Mais il ne s’agit pas d’un « album de Noël ». Elle y explore le thème de la neige dans des morceaux délibérément longs, qui permettent à l’histoire de se dérouler lentement comme un long voyage.
  • Le titre de l’album est en fait le titre d’un des morceaux, inspiré par un mythe selon lequel les Inuits auraient cinquante mots différents pour désigner la neige. Kate Bush en a donc inventé un certain nombre, de plus en plus fantaisistes, qu’elle a fait dire par Stephen Fry. Ce dernier semble être connu des deux interlocuteurs, et est donc sans doute célèbre en Grande-Bretagne. Elle l’admire beaucoup en tous cas et était certaine qu’il saurait les mettre en valeur.