L’Afrique subsaharienne, du milieu des années 1950 à la fin des années 1980

Merci !

Annales corrigées
Classe(s) : Tle ST2S | Thème(s) : L'Afrique subsaharienne du milieu des années 1950 à la fin des années 1980

Sujet de type Bac – Répondre à des questions courtes

1. Citez deux acteurs ayant participé à l’émancipation des colonies d’Afrique subsaharienne.

2. Citez une période-clé de l’indépendance des colonies d’Afrique subsaharienne.

3. « Les nouveaux États d’Afrique subsaharienne sont confrontés au défi de l’intégration nationale ». Justifiez cette affirmation en proposant un argument.

4. Parmi les définitions suivantes, choisissez celle qui définit le mieux la notion de développement et justifiez brièvement votre choix :

a. Augmentation du revenu national brut.

b. Amélioration continue des conditions de vie liée à l’accroissement des revenus.

c. Industrialisation d’un pays.

5. Caractérisez la situation économique des pays d’Afrique subsaharienne à la fin des années 1980.

6. Complétez la légende de la carte suivante en associant le nom des métropoles coloniales à la couleur de leur empire colonial.

Hist_02_06

Corrigé

1. K. Nkrumah et J. Kenyatta ont participé à l’émancipation de leurs pays (respectivement le Ghana et le Kenya).

2. La majorité des colonies ont accédé à l’indépendance entre 1957 et 1962.

3. Les nouveaux États (dont beaucoup sont multiethniques) cherchent à devenir des États-nations. L’intégration nationale se réalise sous l’égide de personnages charismatiques qui deviennent des pères fondateurs, par le choix de signes identitaires, par le changement de nom, par l’école (rôle des programmes d’histoire) et la formation de futurs cadres aptes à remplacer l’administration coloniale.

4. Réponse b. Les deux autres définitions sont trop restrictives (la première définit la notion de croissance).

5. Vers 1990, la situation économique des pays d’Afrique subsaharienne est contrastée. L’industrie s’est développée mais insuffisamment et inégalement. Certaines politiques ont été des échecs (comme la villagisation). Les économies sont très dépendantes des fluctuations des cours mondiaux et le retournement de la conjoncture rend délicate la situation financière de beaucoup d’États (fort endettement). Les pays d’Afrique restent faiblement intégrés aux grands courants d’échanges mondiaux. Enfin, une partie de l’activité économique échappe au contrôle étatique (on parle alors d’économie informelle).

6. Vert = France, Orange = Royaume-Uni, Marron = Belgique, Bleu = Portugal

L’Afrique subsaharienne, du milieu des années 1950 à la fin des années…