L'Angine de Léa

Merci !

Annales corrigées
Classe(s) : 3e | Thème(s) : Le corps humain et la santé
Type : Sujet complet | Année : 2019 | Académie : Amérique du Nord

SUJETS COMPLETS

Amérique du Nord • Juin 2019

6

sci3_1906_02_01C

Amérique du Nord • Juin 2019

svt • 25 points

L’angine de Léa

Léa a 14 ans. Elle souffre de maux de gorge, a du mal à avaler et a de la fièvre.

Sa mère décide de consulter un médecin pour obtenir des antibiotiques. Le médecin diagnostique une angine provoquée par un microorganisme responsable des douleurs de Léa. Il lui indique qu’il doit effectuer des examens complémentaires car les antibiotiques ne sont pas donnés automatiquement.

document 1 La détermination de l’origine de l’angine

a. Angine virale ou angine bactérienne

Les symptômes de Léa ont pour origine soit un virus, soit une bactérie.

Un test de diagnostic rapide de l’angine permet de déterminer si l’origine de l’angine est virale ou bactérienne. Il est indolore et ne prend que quelques minutes. Pour réaliser ce test, le médecin fait un prélèvement au niveau de la gorge de Léa avec un écouvillon (sorte de grand coton-tige).

b. Test de diagnostic rapide de l’angine

L’écouvillon est placé dans un tube qui contient quelques gouttes de réactif (substance mettant en évidence la présence d’un élément chimique). Une bandelette de papier sensible à ce réactif est ensuite placée dans ce tube.

L’apparition de traits sur la bandelette permet de déterminer l’origine d’une angine.

Si le test est positif, il s’agira bien d’une angine bactérienne.

Si le test est négatif, l’angine sera d’origine virale.

sci3_1906_02_01C_03

1. D’après vos connaissances, cocher la bonne réponse pour chaque proposition. (4 points)

a) Les bactéries sont :

des êtres vivants observables au microscope.

des êtres vivants visibles à l’œil nu.

des êtres vivants observables à la loupe.

b) Les bactéries :

sont toutes pathogènes.

ne rendent pas forcément malades.

entraînent toujours la mort.

c) On rencontre des microorganismes :

dans tous les milieux.

seulement dans l’air et dans l’eau.

seulement à l’intérieur des organismes vivants.

d) La contamination est :

la défense de l’organisme contre les microorganismes.

la multiplication des microorganismes dans l’organisme.

la pénétration des microorganismes dans l’organisme.

▶ 2. À l’aide du document 1, déterminer l’origine de l’angine de Léa en justifiant. (6 points)

document 2 L’action des antibiotiques sur les virus

Des virus sont cultivés en présence de cellules dans des milieux favorables à leur développement avec ou sans ajout d’antibiotiques. Les mesures de la quantité de virus infectant les cellules à partir de six heures de mise en culture sont présentées ci-dessous.

sci3_1906_02_01C_02 

3. La mère de Léa s’étonne du choix du médecin de ne pas donner d’antibiotique.

En utilisant des données extraites uniquement du document 2, justifier le choix du médecin. (6 points)

document 3 L’efficacité des antibiotiques

Les médecins expliquent que les antibiotiques ne sont efficaces que sur les bactéries en bloquant leur croissance.

Des études scientifiques ont montré qu’une prescription inutile et abusive des antibiotiques a des conséquences sur leur efficacité. En voici un exemple :

Évolution de l’efficacité d’un antibiotique (céphalosporines de 3e génération)

Cet antibiotique a été utilisé sur deux types de bactéries (Escherichia coli et Klebsiella pneumoniae) à l’origine respectivement de maladies intestinales et pulmonaires.

006_sci3_1906_02_01C_tab

Les pourcentages indiquent la quantité de bactéries tuées par le traitement antibiotique.

D’après la source : invs.santepubliquefrance.fr

4. À l’aide de l’ensemble des documents, reconstituer le raisonnement suivi par le médecin permettant d’expliquer pourquoi, dans le cas de l’angine de Léa, il a choisi de ne pas prescrire d’antibiotique.

Les clés du sujet

Comprendre les documents

Le document 1 est un schéma expliquant le test de diagnostic permettant de savoir si une angine est bactérienne ou virale, ainsi que le résultat du test de Léa.

Le document 2 est le résultat d’expériences permettant d’illustrer l’action des antibiotiques sur les virus. La quantité de virus dans une culture de cellules infectées est suivie en présence d’antibiotique (milieu 2) ou sans (milieu 1).

Le tableau du document 3 présente l’évolution de l’efficacité d’un antibiotique de 2002 à 2012.

Répondre aux questions

 1. Ce sont des questions de connaissances.

 2. Dans un premier temps, repère sur les bandelettes témoins la position des bandes dans le cas de la présence de virus ou de bactérie, ensuite compare-les avec le résultat de Léa.

 3. Compare les résultats des deux expériences de culture de cellules infectées par des virus avec et sans antibiotiques afin de connaître leur action.

 4. Reprends les informations des trois documents afin d’expliquer le choix du médecin de ne pas prescrire d’antibiotique à Léa pour soigner son angine. Les informations du document 3 ne doivent pas être oubliées.

Corrigé

Corrigé

▶ 1. a) Les bactéries sont des êtres vivants observables au microscope.

b) Les bactéries ne rendent pas forcément malades.

c) On rencontre des microorganismes dans tous les milieux.

d) La contamination est la pénétration des microorganismes dans l’organisme.

conseil

Les informations sont à la fois dans le texte et dans les schémas des résultats, il faut les mettre en relation.

▶ 2. D’après le texte, un test négatif révèle une origine virale de l’angine et dans le schéma on voit dans ce cas une seule bande dans la zone de contrôle sur la bandelette test.

Un test positif révèle une origine bactérienne de l’angine : il y a alors deux bandes sur la bandelette test, une dans la zone de contrôle et une autre dans la zone de test.

Sur la bandelette test de Léa, il n’y a qu’une seule bande, c’est donc un résultat négatif qui montre l’origine virale de son angine.

▶ 3. Le médecin décide, après avoir diagnostiqué une angine virale, de ne pas donner d’antibiotiques à Léa. Pour comprendre son choix, il faut connaître l’action des antibiotiques sur les virus, étudiée dans le document 2.

Des cellules infectées par un virus sont cultivées dans deux milieux différant uniquement par la présence d’antibiotique six heures après l’injection du virus dans le milieu 2. On observe que la quantité de virus augmente exactement de la même manière dans les deux milieux (elle est multipliée par presque 100 000 en vingt heures), la présence d’antibiotique ne change rien à la multiplication des virus. Les antibiotiques n’ont donc aucune action sur les virus, ils ne permettent pas leur destruction.

Il est inutile de prendre des antibiotiques pour soigner une angine virale, ce qui justifie le choix du médecin de Léa.

conseil

Pour répondre, il faut tout d’abord énoncer la problématique, puis argumenter le choix du médecin grâce aux documents et conclure en répondant à la problématique.

▶ 4. On cherche à savoir, à l’aide de l’ensemble des documents, quel est le raisonnement suivi par le médecin dans le cas de l’angine de Léa, pour choisir de ne pas lui prescrire d’antibiotique.

Dans un premier temps, au vu des symptômes de Léa : maux de gorge, mal à avaler et fièvre, le médecin diagnostique une angine (introduction). Cependant cette maladie peut avoir pour origine un virus ou une bactérie et le traitement n’est alors pas le même.

Le médecin effectue donc un test rapide (document 1), afin de connaître l’origine virale ou bactérienne de l’angine de Léa. Après prélèvement au niveau de la gorge de Léa, le test s’avère négatif, ce qui indique que l’origine de la maladie est virale.

Les antibiotiques n’agissent pas contre les virus, comme on le voit dans le document 2, mais seulement contre les bactéries (document 3). Comme l’angine de Léa est virale, il n’y a pas besoin d’un traitement antibiotique.

De plus, ce traitement pourrait avoir un effet négatif. Le tableau du document 3 montre que l’efficacité d’un antibiotique ; la céphalosporine de 3e génération, diminue entre 2002 et 2012.

En effet, pendant cette période, le nombre de bactéries tuées par le traitement antibiotique passe de plus de 99 % à 90 % pour la bactérie Escherichia coli et de 100 % à 77,4 % pour la bactérie Klebsielle pneumoniae. L’antibiotique au bout de 10 ans d’utilisation voit son efficacité diminuer de 10 % à presque 25 %.

C’est l’utilisation massive des antibiotiques qui est à l’origine de la baisse de leur efficacité. Des bactéries résistantes survivent, car le traitement n’a pas d’effet sur elles. Comme elles sont de plus en plus nombreuses, l’efficacité globale de l’antibiotique diminue. Une prescription inutile et abusive des antibiotiques diminue donc leur efficacité.

Le médecin de Léa ne lui prescrit pas d’antibiotique, car il ne servirait à rien pour lutter contre le virus à l’origine de son angine et il pourrait participer à la diminution de son efficacité.