L'audition

Merci !

Annales corrigées
Classe(s) : 3e | Thème(s) : Le corps humain et la santé
Type : Exercice | Année : 2018 | Académie : Amérique du Nord

SUJETS COMPLETS

Amérique du Nord • Juin 2018

7

sci3_1806_02_01C

Amérique du Nord • Juin 2018

svt • 25 points

L’audition

Monsieur X, âgé de 60 ans, consulte le médecin du travail pour réaliser un bilan de son audition.

document 1 Tests d’audition réalisés chez un individu témoin et chez monsieur X

Le médecin réalise un audiogramme qui permet de mesurer une éventuelle perte d’audition. On mesure les pertes d’audition en décibels (dB) en fonction de la fréquence des sons, des sons graves (basses fréquences) aux sons aigus (hautes fréquences). Le résultat est présenté sur le graphique ci-dessous.

Si la perte d’audition est inférieure à 20 dB, l’audition est considérée comme normale.

sci3_1806_02_01C_01

Graphique construit à partir des sources : www.cochlea.eu ; crdp.ac-amiens.fr ; www.uvmt.org ; campus.cerimes.fr

1. À partir du document 1, cocher la bonne réponse :

a) Le graphique du document 1 représente :

la perte d’audition en fonction du sexe de l’individu

la perte d’audition en fonction de la fréquence des sons

une mesure du volume sonore

b) Pour une fréquence de 1 000 Hz, un individu témoin de 60 ans a :

une perte d’audition égale à environ 20 dB

une perte d’audition égale à environ 5 dB

une perte d’audition égale à environ 40 dB

c) À 60 ans, la perte d’audition chez un individu témoin est :

plus importante pour les sons aigus que pour les sons graves

plus importante pour les sons graves que pour les sons aigus

constante quelle que soit la fréquence des sons

document 2 La perception du son

Monsieur X cherche des explications à ses troubles auditifs et se renseigne sur le fonctionnement de l’oreille.

Dans l’oreille interne, de nombreuses cellules ciliées interviennent dans la perception du son. Ces cellules ciliées transforment les vibrations sonores en signal électrique (message nerveux) transmis par le nerf auditif jusqu’au cerveau, ce qui nous permet d’entendre le son.

Ces cellules ciliées sont fragiles et elles peuvent être abîmées et détruites si l’oreille est « agressée » (bruit intense et brutal, sons trop aigus, durée d’écoute prolongée à un niveau sonore supérieur à 85 décibels (dB)).

D’après www.ecoute-ton-oreille.com

sci3_1806_02_01C_02

Ph © DEA / BSIP

Photographie de cellules ciliées d’un individu ayant une audition normale

 

Photographie de cellules ciliées d’un individu (de même type que monsieur X) atteint de troubles auditifs sévères

D’après https://cochlea.eu/

2. Comparer la perte d’audition de monsieur X avec celle d’un individu témoin de même âge, pour des fréquences de 125 à 500 Hz, puis pour des fréquences de 500 à 4 000 Hz. Quelques valeurs numériques sont attendues pour la réponse.

document 3 Différents niveaux sonores et leurs effets

sci3_1806_02_01C_03

Source : INRS, ED 962

Les traumatismes sonores en milieu professionnel sont encore fréquents, surtout lorsque le port de casque anti-bruit n’a pas toujours été respecté. Les surdités professionnelles s’observent en milieu industriel bruyant. Pour un bruit dont l’intensité est supérieure à 85 dB, l’oreille est en danger. La dangerosité va dépendre aussi de la durée d’exposition.

* Chaudronnerie : industrie travaillant le métal.

3. Utiliser les informations des documents 2 et 3 pour expliquer pourquoi monsieur X, travaillant dans une chaudronnerie sans avoir toujours porté son casque anti-bruit, a aujourd’hui une perte d’audition.

Les clés du sujet

Comprendre les documents

Le document 1 est un graphique représentant un audiogramme, soit la perte d’audition d’individus en fonction de la fréquence des sons écoutés.

Le texte et les photographies du document 2 présentent le rôle des cellules ciliées de l’oreille interne ainsi que leur sensibilité à certains sons.

Le graphique du document 3 définit les niveaux sonores de différents bruits et leur effet sur l’organisme.

Répondre aux questions

1. Repère les axes sur le graphique et les deux courbes avant de lire les propositions du QCM.

2. Utilise les valeurs chiffrées lues dans le graphique pour comparer l’audition de monsieur X à celle d’un témoin.

3. Explique pourquoi monsieur X souffre d’une perte d’audition grâce à la synthèse des informations des documents 2 (rôle et destruction des cellules ciliées) et 3 (impact de différents bruits sur l’organisme).

Corrigé

Corrigé

remarque

Attention à l’axe des ordonnées (perte de l’audition en dB) représenté à l’envers.

1. a) Le graphique du document 1 représente la perte d’audition en fonction de la fréquence des sons.

b) Pour une fréquence de 1 000 Hz, un individu témoin de 60 ans a une perte d’audition égale à environ 20 dB.

c) À 60 ans, la perte d’audition chez un individu témoin est plus importante pour les sons aigus que pour les sons graves.

conseil

Compare séparément les pertes d’audition de 125 à 500 Hz, puis pour des fréquences de 500 à 4 000 Hz.

2. Pour les sons graves avec une fréquence de 125 à 500 Hz, les deux courbes sont similaires, monsieur X et le témoin du même âge ont des pertes d’audition de l’ordre de 20 dB.

De 500 Hz à 2 000 Hz, monsieur X a une perte importante jusqu’à 50 dB alors que celle du témoin ne varie pas nettement.

Pour les sons aigus de 2 000 à 4 000 Hz, la perte d’audition de monsieur X atteint 80 dB et celle du témoin seulement 55 dB.

Monsieur X a une perte importante et anormale de l’audition des sons aigus, son audition pour les sons graves est normale pour son âge.

conseil

Note que monsieur X travaille dans une chaudronnerie afin de lire une information importante dans le document 3.

3. Monsieur X, travaillant dans une chaudronnerie sans avoir toujours porté son casque anti-bruit, a aujourd’hui une perte d’audition des sons aigus.

D’après le document 2, les cellules ciliées présentes dans l’oreille interne permettent la création de messages nerveux auditifs lorsqu’elles sont stimulées par des vibrations sonores. Ces cellules nerveuses sont très sensibles et peuvent être détruites par un bruit intense et brutal, des sons trop aigus, ou une durée d’écoute prolongée à un niveau sonore supérieur à 85 dB.

Une destruction des cellules ciliées sensibles aux sons aigus chez monsieur X peut expliquer sa perte d’audition.

Il est noté dans l’énoncé que monsieur X travaille dans une chaudronnerie et d’après le document 3, il y règne un bruit d’un niveau sonore de 100 dB ce qui est supérieur aux 85 dB pouvant entraîner une destruction des cellules ciliées.

Sans protection, telle qu’un casque anti-bruit, il a donc été exposé longuement à un niveau sonore trop important qui a détruit une partie de ses cellules ciliées.

Monsieur X souffre d’une surdité professionnelle. Il a été exposé à un niveau sonore trop élevé et prolongé dans son métier sans se protéger avec un casque anti-bruit, ses cellules ciliées ont été détruites et ne peuvent créer de message nerveux ce qui explique sa perte d’audition actuelle importante pour les sons aigus.