L’égalité hommes-femmes en France

Merci !

Annales corrigées
Classe(s) : 3e | Thème(s) : Le droit et la règle
Type : Mobiliser des compétences de l’enseignement moral et civique | Année : 2018 | Académie : Amérique du Nord

EMC

Acquérir et partager les valeurs de la République

hge3_1806_02_00C

55

Amérique du Nord • Juin 2018

enseignement moral et civique • 10 points

L’égalité hommes-femmes en France

Depuis 1982, le 8 mars est officiellement reconnu, en France, comme la journée des droits des femmes. Votre collège profite de cette journée pour organiser une exposition pour rappeler qu’en France, hommes et femmes disposent de droits égaux mais que des inégalités persistent. Voici deux panneaux issus de cette exposition.

document 1 Quelques étapes dans la mise en œuvre d’une égalité de droits entre hommes et femmes en France

1907 : la loi accorde aux femmes mariées la libre disposition de leur salaire.

1924 : les programmes de l’enseignement secondaire sont les mêmes pour les filles et les garçons.

1944 : droit de vote et d’éligibilité aux femmes.

1946 : le principe de l’égalité entre les femmes et les hommes dans tous les domaines est désormais inscrit dans la Constitution.

1965 : loi de réforme des régimes matrimoniaux qui autorise les femmes à exercer une profession sans autorisation de leur mari et à gérer leurs biens propres.

1972 : le principe de l’égalité de salaires entre les femmes et les hommes est inscrit dans la loi.

2000 : loi favorisant l’égal accès des femmes et des hommes aux mandats électoraux.

Panneau réalisé par les élèves.

document 2 Les inégalités professionnelles aujourd’hui

Par rapport aux hommes, les femmes gagnent…

27,5 % de moins dans le secteur des services où elles sont 88 % à travailler.

21,8 % de moins lorsqu’elles sont cadres.

Leurs emplois sont les plus précaires et les moins bien rémunérés puisqu’elles représentent 62 % des emplois non qualifiés.

Panneau réalisé par les élèves (les données chiffrées sont issues de Franceinfo.fr, 17 septembre 2014).

Document 1

1. De quand date l’affirmation du principe d’égalité complète entre hommes et femmes en France ? (1 point)

2. Pourquoi, selon vous, a-t-il été nécessaire d’adopter ensuite de nouvelles lois sur l’égalité hommes-femmes ? (1 point)

Document 2

3. À partir du document, montrez que des inégalités persistent dans le domaine professionnel. (2 points)

4. Proposez au moins deux explications au maintien d’inégalités professionnelles entre hommes et femmes. (2 points)

Documents 1 et 2

5. Rédigez un texte de quelques lignes de conclusion à l’exposition expliquant en quoi les inégalités entre les hommes et les femmes vont à l’encontre des valeurs de la République française. (4 points)

Les clés du sujet

Comprendre les documents

L’énoncé du sujet est une fiction destinée à te mettre en situation. Les deux documents sont également fictifs : le contenu des panneaux n’a pas été écrit par des élèves, mais par les auteurs du sujet.

Le document 1 est centré sur « l’égalité de droits » (proclamée par la loi), le document 2 sur « les inégalités professionnelles », donc sur les faits qui viennent nuancer l’égalité proclamée par la loi.

Répondre aux questions

1. Recherche le mot-clé « principe d’égalité ».

2. « ensuite » : c’est-à-dire après 1946.

3. Essaie de formuler la réponse sans te contenter de recopier le texte du document.

4. Tu peux t’inspirer du document pour expliquer pourquoi ces inégalités se maintiennent, mais il faudra nécessairement développer un peu ta réponse par des connaissances personnelles.

5. Commence par rappeler les inégalités, puis montre en quoi elles sont en contradiction avec les valeurs de la République dès l’origine. Tu peux terminer en rappelant les évolutions récentes, qui tendent à réduire ces inégalités.

Corrigé

Corrigé

info +

S’inspirant des valeurs de la Résistance, le préambule de la Constitution de 1946 proclame ce principe, annexé à la Constitution de 1958. Il fait donc partie des valeurs de la République.

1. L’affirmation du principe d’égalité complète entre hommes et femmes en France date de la Constitution de 1946.

2. Après 1946, de nouvelles lois en faveur de l’égalité hommes-femmes ont été adoptées. En effet, les inégalités étaient véritablement incrustées dans tous les aspects de la vie civile, professionnelle, politique, rendant ainsi nécessaires des lois spécifiques à tel ou tel domaine. Par exemple, la loi de 1965 autorise les femmes à exercer une profession sans l’autorisation de leur mari.

conseil

Utilise ta propre formulation et mets les citations du texte entre guillemets.

3. Des inégalités persistent dans le domaine professionnel. Par exemple, les femmes gagnent 27,5 % de moins que les hommes dans le secteur des services ; elles exercent également des emplois plus précaires, car « elles représentent 62 % des emplois non qualifiés ».

4. Le maintien d’inégalités professionnelles entre hommes et femmes peut s’expliquer par le fait que les femmes exercent souvent les emplois « les plus précaires », « 62 % des emplois non qualifiés » : la faible qualification n’est pas favorable à une réduction des inégalités.

La persistance des inégalités provient aussi et surtout de la résistance des mentalités : les femmes sont encore souvent perçues comme moins performantes et moins impliquées que les hommes : leur accès aux postes à responsabilités est par conséquent plus difficile.

gagne des points

Utilise dès que tu peux des connaissances personnelles précises, qui montreront que tu as étudié la question et que tu ne tires pas tout des documents.

5. Avec beaucoup de retard, en 1944, la France donnait le droit de vote aux Françaises. Et le préambule de la Constitution de 1946 affirmait enfin l’égalité entre les hommes et les femmes comme une valeur fondamentale de la République. Le mot « égalité », deuxième terme de la devise de la France, n’est-il pas inscrit au frontispice de nos mairies ? Proclamer l’égalité entre tous les citoyens est en effet au cœur du projet républicain depuis la Révolution française et la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen du 26 août 1789 : il aura fallu plus d’un siècle et demi pour que « tous les hommes », mais aussi toutes les femmes, « naissent et demeurent libres et égaux en droits ».

Depuis, de nombreuses lois ont complété cette déclaration de principe afin de mettre la réalité en conformité avec celle-ci. L’évolution vers une égalité réelle est en marche : ainsi, à poste égal, les inégalités de salaire hommes-femmes sont tombées à 9 %. Néanmoins, les mentalités évoluent lentement et du chemin reste à parcourir pour parvenir à une égalité entre hommes et femmes effective dans la vie courante.