L'étalement urbain et les mobilités

Merci !

Annales corrigées
Classe(s) : 3e | Thème(s) : Dynamiques territoriales de la France contemporaine
Année : 2015 | Académie : France métropolitaine


D’après France métropolitaine • Juin 2015

analyser un document • 20 points

L’étalement urbain et les mobilités

Document Étalement urbain et mobilités à Angoulême

Le phénomène de périurbanisation est fort à Angoulême et dure depuis plusieurs décennies. Pendant 50 ans, l’expansion démographique s’est faite davantage par étalement que par densification de la ville-centre. Alors qu’Angoulême voit sa population diminuer légèrement, les communes de la périphérie enregistrent de fortes hausses. Cette tendance s’est même amplifiée sur la période 1999-2010. Si ce phénomène de périurbanisation s’explique par un meilleur cadre de vie dans le périurbain avec la possibilité de vivre en maison individuelle, il peut également être motivé par une fiscalité1 locale plus attractive.

En s’installant loin des villes, les familles allongent pourtant leurs déplacements, non seulement pour se rendre au travail mais aussi pour accéder aux équipements (achats, démarches, loisirs).

Un des objectifs de la loi Grenelle2 sur les transports durables est d’ouvrir la voie à de nouvelles façons de se déplacer : développement des transports collectifs avec l’aide de l’État, mise en place d’un plan véhicule électrique, développement du covoiturage.

D’après le site de l’Insee, Décimal n° 325, avril 2013.

1. Fiscalité : impôts.

2. Loi Grenelle : ensemble des mesures en faveur du développement durable (2009-2010).

1. D’après le texte, citez pour cette aire urbaine :

un espace qui gagne des habitants ;

un espace qui perd des habitants.

 2. Dans le texte, relevez deux raisons qui expliquent la périurbanisation.

3. Dans le texte, soulignez la phrase qui montre qu’à Angoulême, comme dans les autres agglomérations françaises, l’espace urbain tend à devenir moins dense.

 4. À l’aide du texte et de vos connaissances, décrivez une conséquence de la périurbanisation.

Les clés du sujet

Comprendre le document

Le document est un texte tiré d’une publication régionale de l’Insee (ici, la région Poitou-Charentes, ce qui explique qu’on y analyse l’étalement urbain et les mobilités à Angoulême). N’hésite pas à surligner les mots-clés du texte, ce qui te permettra de les réutiliser facilement. Ici : étalement urbain, mobilités, périurbanisation, ville-centre, périphérie, cadre de vie, fiscalité et transports durables.

Répondre aux questions

 1. et 2. Comme souvent la première question renvoie au premier paragraphe, la deuxième question au deuxième paragraphe du texte. Cherche en utilisant les mots-clés habitants/population ou gagne/perd, augmenter/diminuer, hausse/baisse. Pour la question 2., repère le mot-clé « expliquer ».

 4. Une question sur les conséquences de la périurbanisation. Les données essentielles sont dans la deuxième partie du texte, mais tu peux développer un peu en utilisant des connaissances de ton cours. Insiste notamment sur les problématiques de développement durable, qui sont au cœur de la question.

Corrigé

Corrigé

▶ 1. Dans l’aire urbaine d’Angoulême, la ville-centre enregistre une légère baisse du nombre d’habitants, alors que dans les communes périurbaines (« de la périphérie ») le nombre d’habitants est en forte hausse.

▶ 2. D’après le texte, la périurbanisation s’explique, d’une part, par l’attractivité du cadre de vie, notamment avec la possibilité d’avoir une maison individuelle en raison de prix immobiliers inférieurs, et d’autre part, par « une fiscalité locale plus attractive ».

▶ 3. La phrase à souligner dans le texte est : « L’expansion démographique s’est faite davantage par étalement que par densification de la ville-centre. »

▶ 4. Une conséquence du mode de vie périurbain est l’augmentation des mobilités : les populations, qui vivent en périphérie des aires urbaines, doivent se rendre pour travailler dans les centres-villes ou les zones d’activités qui bordent l’agglomération. Cette dissociation habitat/travail entraîne des migrations pendulaires massives, qui congestionnent les axes de transport pourtant performants des grandes aires urbaines aux heures de pointe : le matin pour aller au travail, le soir pour en revenir. La périurbanisation s’accompagne donc de congestions importantes, sources de pertes de temps, de dépenses d’énergie et de pollutions. La périurbanisation est ainsi un enjeu majeur de développement durable.