L’évolution politique de la ve République

Merci !

Annales corrigées
Classe(s) : Tle ST2S | Thème(s) : L'évolution politique de la Ve République

Sujet de type Bac – Mettre en relation deux documents

DOCUMENT 1 Discours du général de Gaulle, 18 octobre 1962

Françaises, Français !

Le 28 octobre, ce que vous allez répondre à ce que je vous demande engagera le destin de la France. J’ai le devoir de vous dire pourquoi.

Tout le monde sait qu’en adoptant, sur ma proposition, la Constitution de 1958, notre peuple a condamné, à une immense majorité, le régime désastreux qui livrait la République à la discrétion des partis et, une fois de plus, avait failli jeter la France au gouffre. Tout le monde sait que, par le même vote, notre peuple a institué un président, chef de l’État, guide de la France, clef de voûte des institutions, et a consacré le referendum qui permet au Président de soumettre directement au pays ce qui peut être essentiel. […] Comme la preuve est ainsi faite de la valeur d’une Constitution qui veut que l’État ait une tête et comme, depuis que je joue ce rôle, personne n’a jamais pensé que le président de la République était là pour autre chose, je crois, en toute conscience, que le peuple français doit marquer maintenant par un vote solennel qu’il veut qu’il en soit ainsi, aujourd’hui, demain et plus tard. […] Bref, je crois que, quoi qu’il arrive, la nation doit avoir, désormais, le moyen de choisir elle-même son président à qui cette investiture directe pourra donner la force et l’obligation d’être le guide de la France et le garant de l’État.

C’est pourquoi, Françaises, Français, m’appuyant sur notre Constitution, usant du droit qu’elle me donne formellement de proposer au peuple souverain, par voie de referendum, tout projet de loi qui porte sur l’organisation des pouvoirs publics, mesurant, mieux que jamais, la responsabilité historique qui m’incombe à l’égard de la patrie, je vous demande, tout simplement, de décider que dorénavant vous élirez votre président au suffrage universel.

Source : www.charles-de-gaulle.org

DOCUMENT 2 Débat télévisé entre François Mitterrand et Jacques Chirac, 28 avril 1988

Hist_03_02bis

1. Dans quelles circonstances et en vertu de quelle fonction intervient le général de Gaulle (document 1) ?

2. Expliquez la phrase soulignée (document 1).

3. Quels éléments indiquent l’importance de la scène (document 2) ?

4. Montrez que ces documents illustrent l’enjeu majeur que constitue l’élection présidentielle dans la vie politique française.

Corrigé

1. Le général de Gaulle intervient dix jours avant la tenue d’un referendum – qu’il a lui-même initié – portant sur l’élection du président de la République au suffrage universel direct (l. 1-2 et dernière phrase). Il est président de la République depuis 1958.

2. La Constitution de 1958, largement inspirée des conceptions politiques gaulliennes, accorde une place prééminente du président : chef de l’État, il promulgue les lois, est le chef des armées, nomme le Premier ministre et – sur proposition de celui-ci – le gouvernement, possède le droit de dissolution de l’Assemblée nationale, peut consulter les Français par referendum, peut obtenir les pleins pouvoirs en cas de crise grave. Il garantit l’indépendance nationale, l’intégrité du territoire et le respect des traités. Il a le droit de grâce.

3. Le débat est télévisé, ce qui permet de lui conférer une audience très forte. La renommée et les fonctions des deux protagonistes (Mitterrand président, Chirac Premier ministre), associée à l’enjeu électoral, font de ce débat de l’entre-deux-tours un moment clé de la vie politique nationale.

4. Plusieurs éléments :

– La personnalisation du scrutin…

– … qui n’empêche pas que chaque candidat popularise les idées portées par son parti politique.

– Une élection à laquelle peut participer l’ensemble du corps électoral depuis 1962 : fort attachement à cette élection (qui se traduit par une faible abstention).

– La mobilisation des médias et des sondages.