L’existence d’un inconscient fait-elle obstacle à la connaissance de soi ?

Merci !

Annales corrigées
Classe(s) : Tle ES | Thème(s) : L'inconscient
Type : Dissertation | Année : 2017 | Académie : Nouvelle-Calédonie

Nouvelle-Calédonie • Novembre 2017

dissertation • Série ES

L’existence d’un inconscient fait-elle obstacle à la connaissance de soi ?

Les clés du sujet

Définir les termes du sujet

L’existence d’un inconscient

L’inconscient désigne des pulsions dont la logique échappe à celle de la conscience. Une pulsion est porteuse de représentations, ce n’est pas un instinct. Elle cherche à se satisfaire dans les plus brefs délais et entre parfois en conflit avec les exigences de la réalité.

Freud désigne l’inconscient comme étant le processus primaire à l’œuvre dans chaque être humain.

Fait-elle obstacle

Un obstacle est ce qui rend difficile, voire impossible, l’accès à une chose ou son obtention. Notons cependant qu’il n’a pas toujours la même importance. Un rocher tombé sur la route empêche la voiture de passer mais il peut, moyennant des efforts, être déplacé. Un obstacle peut être franchissable ou infranchissable.

À la connaissance de soi

La connaissance de soi est une démarche par laquelle un sujet fait réflexion sur ce qu’il est. Elle implique l’activité de la conscience. Il faut pouvoir former des représentations de soi pour porter un jugement sur ce que l’on est et pour définir nos qualités. Par la conscience, nous apparaissons à nous-mêmes et nous pouvons nous observer.

Dégager la problématique et construire un plan

La problématique

La problématique vient du fait que conscience et inconscient sont dans une relation d’opposition. Mais quelle est la nature de cette opposition ? Conscience et inconscient sont-ils relatifs ou sont-ils contraires ?

La contrariété signifie que les deux termes se repoussent et s’excluent. Dans ce cas, l’inconscient est un obstacle, un barrage infranchissable.

Si conscience et inconscient sont relatifs, les choses sont différentes. L’inconscient résiste alors à la conscience selon des modalités qui sont à éclairer mais il est aussi avec elle dans une relation de complémentarité. Dans ce cas, la notion d’obstacle change de sens. Elle devient une invitation à approfondir la relation pour pouvoir mieux se connaître.

Le plan

Dans un premier temps, nous éclaircirons le sens des termes afin d’éviter notamment la confusion entre l’inconscient et l’inconscience. La deuxième partie sera consacrée à l’étude de la relation. Enfin, nous radicaliserons l’idée de contrariété jusqu’au point où il apparaîtra qu’il s’agit en réalité d’une relation de complémentarité.

Éviter les erreurs

La confusion de l’inconscient et de l’inconscience est fréquente et dommageable. Elle conduit à ne pas comprendre comment l’inconscient résiste à la conscience en se développant selon une logique qui lui est propre.