L'instabilité financière

Merci !

Annales corrigées
Classe(s) : Tle ES | Thème(s) : Instabilité financière et régulation
Type : Sujet de spécialité | Année : 2018 | Académie : France métropolitaine


France métropolitaine • Juin 2018

économie approfondie • 20 points

L’instabilité financière

Comment expliquer l’instabilité financière ? (Sujet B)

document

À l’origine de chaque crise financière, il y a toujours un « boom », une sorte de déplacement de l’économie favorisé par telle invention, telle découverte. […] Ce boom euphorise les agents et favorise les anticipations de profit, donc les demandes de financement. Paradoxalement, c’est quand tout va bien et que la période est à l’euphorie que l’instabilité prend racine. […] Tous les acteurs sont dans de telles périodes incités à profiter de l’euphorie et ce faisant ils y participent et amplifient le cycle haussier. Ne pas le faire serait se priver d’un profit. Mais tous auront aussi intérêt à se retirer lorsque le cycle se retournera. […] Pour comprendre pourquoi les agents agissent ainsi, tel un troupeau, il faut se représenter la finance comme un système ou un réseau. À l’intérieur de ce système, les acteurs sont étroitement liés les uns aux autres. Le résultat de la décision prise par l’un des acteurs de ce réseau dépend de celles prises par tous les autres. C’est pourquoi, lorsqu’ils prennent leurs décisions, ces acteurs ne le font pas en fonction d’eux-mêmes mais en fonction de l’idée qu’ils se font de l’opinion de tous les autres. […] Ce phénomène peut s’auto-entretenir un certain temps et produire une augmentation continue et cumulative du prix d’un actif. […] En pleine période de bulle, les cours grimpent de plus en plus et il est dans l’intérêt pécuniaire des opérateurs de continuer d’acheter, ce qui ne fait qu’alimenter la bulle. Les opérateurs se comportent certes comme des moutons mais, paradoxalement, cela n’a rien d’irrationnel si l’on en juge par la capacité que leur confère ce genre de comportement à réaliser des gains. Évidemment, les arbres ne montant jamais jusqu’au ciel, il arrive un moment où la bulle éclate, moment qu’on a toujours beaucoup de mal à prévoir. On entre alors dans une phase de krach où tous les opérateurs se mettent à vendre, parce qu’ils prévoient que la baisse enclenchée va se poursuivre. […] À la rigueur, peu importe que les craintes soient fondées, la seule crainte de la crise peut suffire à l’engendrer. Au plus fort de la crise boursière de l’automne 2008, on a assisté à des baisses auto-entretenues : la panique et les craintes des opérateurs ont provoqué l’effondrement des cours boursiers avant même de connaître l’ampleur réelle des dégâts.

Jézabel Couppey-Soubeyran, Monnaie, banques, finance, 2012.

Les clés du sujet

Entrer dans le sujet, définir les mots-clés

L’instabilité financière est caractérisée par une forte volatilité des cours des actifs financiers et par des crises financières récurrentes.

Comprendre les documents

Le document décrit le fonctionnement du système financier. Celui-ci est une succession de phases d’euphorie au cours desquelles les cours des titres financiers connaissent une forte augmentation, puis de retournements marqués par un effondrement des cours. D’après l’auteur du ­document, on peut expliquer ce fonctionnement par les comportements « moutonniers » des agents qui interviennent sur le marché financier.

Il apparaît rationnel d’acquérir des titres financiers lors des phases d’euphorie puisque leur valeur augmente, puis de les revendre au moment des phases de retournement.

Structurer sa réponse

Pour expliquer l’instabilité financière, on peut insister, dans un premier temps, sur l’instabilité structurelle du système financier, puis, dans un second temps, sur l’insuffisance de la régulation de ce système.