L’intérêt du lecteur pour une réécriture dépend-il essentiellement de sa ressemblance avec le modèle ?

Merci !

Annales corrigées
Classe(s) : 1re L | Thème(s) : Les réécritures
Type : Dissertation | Année : 2017 | Académie : France métropolitaine

fra1_1706_07_06C

3

France métropolitaine • Juin 2017

Série L • 16 points

Le Masque de fer

Dissertation

L’intérêt du lecteur pour une réécriture dépend-il essentiellement de sa ressemblance avec le modèle ?

Vous vous appuierez sur les textes du corpus, les œuvres que vous avez étudiées en classe ainsi que sur vos lectures personnelles.

Voir les textes du corpus.

Les clés du sujet

Comprendre le sujet

Le présupposé est : « L’intérêt d’une réécriture réside dans sa ressemblance avec son modèle ». Vous devez le démontrer.

L’adverbe essentiellement laisse entendre qu’il y a une discussion possible, que la thèse peut être nuancée : la réécriture comporte d’autres éléments qui peuvent susciter l’intérêt.

Le point de vue est limité au cas du « lecteur ». On ne considérera donc pas le point de vue de l’auteur.

La problématique générale peut être reformulée ainsi : « Quels intérêts un lecteur peut-il trouver à une réécriture ? », et plus précisément : « Peut-on apprécier une réécriture sans connaître son modèle ? »

Chercher des idées

Les questions à se poser

Scindez cette problématique en plusieurs sous-questions (variez les mots interrogatifs) :

Pour quelles raisons la ressemblance avec le texte-source peut-elle intéresser le lecteur ?

Quels plaisirs apporte-t-elle ?

Pourquoi la connaissance du modèle est-elle utile ?

Quels intérêts peuvent présenter les écarts avec l’œuvre-source ?

Les exemples

Les Fables de La Fontaine, inspirées par Ésope, Phèdre, puis imitées par Anouilh.

Les grands mythes repris : Dom Juan (Molière), Amphitryon (Molière, Giraudoux), Antigone (Sophocle, Anouilh), Électre (Giraudoux…) ; Faust…

Cas particuliers du pastiche et de la parodie : Gargantua (1534) de Rabelais, parodie d’épopée. Le Roman comique (1651-1657) de Scarron, parodie du roman précieux ; Le Virgile travesti (1648-1652) du même Scarron, parodie de l’Énéide (Virgile).

Le sujet ne mentionne pas les arts autres, mais vous pouvez y faire quelques allusions :

En peinture (certains motifs picturaux, religieux – Vierge à l’Enfant, Crucifixion, Descente de croix, Nativité… – ou profanes – Concert champêtre, Déjeuner sur l’herbe…)

En musique (reprise en opéras d’œuvres littéraires : Rigoletto de Verdi, adaptation du Roi s’amuse de Victor Hugo ; Carmen de Bizet inspiré de la nouvelle de Mérimée…).

Au cinéma : les remakes, les adaptations d’une même œuvre littéraire (Les Misérables, Germinal…).