Annale corrigée Dissertation

L'internationalisation des chaînes de valeur

Sujet spécimen 2021 • dissertation

L'internationalisation des chaînes de valeur

4 heures

20 points

Intérêt du sujet • L'internationalisation des chaînes de valeur constitue l'un des aspects essentiels de la mondialisation de l'économie, car elle a favorisé la multiplication des échanges internationaux.

 

 Comment expliquer l'internationalisation de la chaîne de valeur ?

Document 1Part des chaînes de valeur mondiales (CVM) dans les échanges internationaux (en %)

sesT_2100_07_02C_01

Source : Rapport sur le développement dans le monde 2020. Le commerce au service du développement à l'ère de la mondialisation des chaînes de valeur, Banque mondiale, 2020.

Document 2La chaîne de valeur de l'iPhone

L'iPhone est un concentré de mondialisation à lui tout seul où la Chine ne joue qu'un rôle mineur dans la chaîne de valeur. À l'intérieur du dernier modèle, l'iPhone X, l'écran Oled fourni par le sud-coréen Samsung coûte déjà 110 dollars, soit près d'un tiers du coût de production total de l'appareil, selon IHS Markit. À cela, il faut rajouter les mémoires NAND achetées auprès du japonais Toshiba, les mémoires DRAM conçues par le sud-coréen Hynix, ou encore certains éléments de la caméra à reconnaissance faciale qui sont fournis par ST Microelectronics et Texas Instruments.

Dans une étude de 2010 décomposant le coût d'un iPhone, deux chercheurs avaient évalué la « création de valeur » de la Chine dans un iPhone à seulement de 3,6 %, loin derrière les 34 % de produits japonais, 17 % de produits allemands, 13 % de produits coréens et… 6 % de produits américains ! « Du point de vue de la valeur ajoutée, lorsqu'un iPhone est expédié de Chine vers les États-Unis, ce sont la Corée, Taïwan, le Japon, la Chine et les États-Unis eux-mêmes qui exportent vers les États-Unis », ont souligné récemment les économistes de Deutsche Bank.

Si Apple réalise des marges importantes sur les ventes d'iPad et d'iPhone et capte ainsi une large majorité de la valeur ajoutée, d'autres entreprises internationales sont ravies de profiter du succès des produits de la firme.

Source : Frédéric Schaeffer, « L'iPhone, un concentré de mondialisation à lui seul », Les Échos, 2 août 2018.

Document 3Les dix premiers avantages comparatifs de quelques pays en 2018

Tableau de 11 lignes, 5 colonnes ;Tetière de 1 lignes ;Ligne 1 : ;Chine;France;Pologne;Viêt-Nam;Corps du tableau de 10 lignes ;Ligne 1 : 1; Matériel de communication; Aéronautique et Espace; Services de transports; Matériel de télécommunication; Ligne 2 : 2; Matériel informatique; Voyages; Meubles; Cuirs; Ligne 3 : 3; Fournitures électriques; Autres services; Éléments de véhicules automobiles; Vêtements de bonneterie; Ligne 4 : 4; Articles manufacturés; Produits de toilette; Autres services aux entreprises; Vêtements de confection; Ligne 5 : 5; Quincaillerie; Boissons; Voyages; Meubles; Ligne 6 : 6; Cuirs; Produits pharmaceutiques; Télécommunications, services informatiques et d'information; Matériel informatique; Ligne 7 : 7; Vêtements de bonneterie; Céréales; Tabacs manufacturés; Pétrole brut; Ligne 8 : 8; Fils et tissus; Services financiers; Électroménager; Électronique grand public; Ligne 9 : 9; Vêtements de confection; Composants électroniques; Moteurs; Conserves animales; Ligne 10 : 10; Meubles; _; Électronique grand public; Produits agricoles comestibles autres que les céréales;

Source : www.cepi.fr, 20 juillet 2020.

Document 4Coût moyen en euro de l'heure de travail dans l'industrie et les services marchands dans l'Union européenne en 2019

sesT_2100_07_02C_02

Source : « Les coûts de la main-d'œuvre dans l'Union européenne au 4e trimestre 2019 », Rexecode, 5 juin 2020.

 

Les clés du sujet

Analyser la consigne et dégager une problématique

sesT_2100_07_02C_03

Problématique. Quelles sont les causes de l'internationalisation de la chaîne de valeur ?

Exploiter les documents

Document 1. Le graphique montre l'évolution de la part des chaînes de valeur mondiales dans les échanges internationaux, c'est-à-dire la part des échanges internationaux entre entreprises dus à la fragmentation du processus de production entre différents pays. Comment évolue cette part ? Cette évolution est-elle régulière ?

Document 2. Ce texte décrit la décomposition du processus de production de l'iPhone X entre différents pays. Quels sont les pays concernés ? Pourquoi cette décomposition du processus de production de l'iPhone X ?

Document 3. Le tableau résume les avantages comparatifs dont disposent quatre pays en énumérant les branches d'activité dans lesquelles ils ont un avantage par rapport aux autres pays. Quelles sont les caractéristiques des branches dans lesquelles les quatre pays ont un avantage comparatif ? Quels sont les effets sur l'internationalisation des chaînes de valeur ?

Document 4. Ce diagramme en barres permet de comparer les coûts moyens de l'heure de travail dans des pays de l'Union européenne. Quels sont les effets du coût du travail sur les chaînes de valeur ?

Définir le plan

Tableau de 2 lignes, 2 colonnes ;Corps du tableau de 2 lignes ;Ligne 1 : I. La recherche d'avantages comparatifs; Comment évolue l'internationalisation de la chaîne de valeur (document 1) ?Quel rôle jouent les avantages comparatifs dans cette internationalisation (documents 2, 3 et 4) ?; Ligne 2 : II. Les causes techniques et politiques; Comment l'évolution des technologies favorise-t-elle l'internationalisation de la chaîne de valeur ?Quel rôle joue le libre-échange dans l'internationalisation de la chaîne de valeur (document 4) ?;

Les titres des parties ne doivent pas figurer sur votre copie.

Introduction

[accroche] Depuis la Seconde Guerre mondiale, les échanges entre pays ont fortement augmenté et, à partir des années 1990, le processus de production s'est fragmenté au niveau international contribuant ainsi à la mondialisation des économies. [présentation du sujet] Comment peut-on expliquer l'internationalisation de la chaîne de valeur ? Celle-ci représente l'ensemble des étapes dans la production d'une marchandise. Chacune de ces étapes, situées dans des pays différents d'où leur internationalisation, ajoute de la valeur à la marchandise. [problématique] Le problème soulevé par cette question revient à chercher les causes de cette internationalisation de la chaîne de valeur. [annonce du plan] La première est la recherche d'avantages comparatifs, mais d'autres sont de nature technologique et politique.

I. La recherche d'avantages comparatifs

Le secret de fabrication

En mettant en évidence, dans un premier temps, la recherche d'avantages comparatifs pour expliquer l'internationalisation de la chaîne de valeur, on fait référence à la théorie classique du libre-échange de David Ricardo.

1. L'évolution de l'internationalisation de la chaîne de valeur

Dans son sens le plus classique, les échanges internationaux sont constitués d'échanges de biens finis et de services entre différents pays. Dès lors, l'internationalisation de la chaîne de valeur donne un nouveau sens aux échanges internationaux car ceux-ci se font entre entreprises intervenant aux différents stades du processus de production, de la conception à la consommation finale du produit. Par exemple, l'iPhone X a été conçu aux États-Unis mais les différents éléments qui le composent ont été fabriqués en Corée du Sud, au Japon, en Allemagne, etc. (document 2).

Cette internationalisation de la chaîne de valeur implique des échanges entre les différents pays fabriquant les composants du produit. Ces échanges occupent une place de plus en plus importante dans les échanges internationaux. Ainsi, entre 1970 et 2012, la part des chaînes de valeur mondiales dans les échanges internationaux est passée de 37 % à 52 %, soit une hausse de 15 points de pourcentage. Depuis 2012 cette évolution est freinée puisqu'en 2015 cette part était de 48 % (document 1).

2. Le rôle des avantages comparatifs

David Ricardo, économiste de l'école classique, justifie le libre-échange par la théorie des avantages comparatifs. Il montre qu'un pays doit se spécialiser dans la production pour laquelle il possède le plus grand avantage absolu ou le plus petit désavantage absolu. Les avantages des pays dépendent des différences de productivité entre eux. Le modèle HOS, plus récent, fait quant à lui dépendre la spécialisation des dotations en facteurs de production des pays : travail, capital, ressources naturelles.

à noter

Eli Heckscher, Bertil Ohlin et Paul Samuelson sont trois économistes dont les travaux ont défini le modèle HOS.

Pour les entreprises, l'objectif de la fragmentation de leur processus productif est de minimiser les coûts de production. Ainsi, chaque stade de la chaîne de valeur au niveau international va dépendre des avantages comparatifs des pays : la Chine et le Viêt-Nam vont être spécialisés dans le matériel de télécommunication par exemple (document 3). Au sein de l'Union européenne (UE), les productions nécessitant une main-d'œuvre abondante seront réalisées en Europe de l'Est ou en Espagne car le coût moyen horaire de l'heure de travail y est inférieur à ceux des autres pays de l'Union (document 4).

II. Des causes technologiques et politiques

1. L'évolution de la technologie

Le progrès technique a favorisé l'internationalisation de la chaîne de valeur. Ainsi, le coût du transport, notamment maritime, a fortement baissé, ce qui a accéléré la dispersion géographique de la production. Aujourd'hui, grâce aux conteneurs empilés sur des navires porte-conteneurs, les bateaux transportent un volume de plus en plus important de marchandises d'un pays à un autre, permettant des économies d'échelle élevées.

Les coûts d'information et de coordination entre les entreprises intervenant dans la chaîne de valeur ont également été réduits grâce aux nouvelles technologies de l'information et de la communication (NTIC). Celles-ci ont facilité la synchronisation d'unités de production dispersées dans plusieurs pays.

2. Une volonté politique de favoriser le libre-échange

À la fin de la Seconde Guerre mondiale, les gouvernements ont facilité le développement des échanges internationaux par des accords de libre-échange entre économies nationales. Ainsi, le General Agreement on Tariffs and Trade (GATT) en 1947, devenu l'Organisation mondiale du commerce (OMC) en 1995, a favorisé les échanges entre pays, notamment ceux portant sur les différents éléments de la chaîne de valeur.

Sur le plan régional, de grands marchés se sont formés. L'Union européenne, composée aujourd'hui de 27 pays membres, constitue par exemple un espace économique dans lequel circulent librement marchandises, capitaux et personnes. En fonction des avantages comparatifs, notamment ceux liés au coût de la main-d'œuvre (document 4), les entreprises peuvent délocaliser leur processus de production. Le libre-échange, au sein de l'Union européenne, a par ailleurs favorisé la fragmentation de la production dans des pays offrant les mêmes avantages comparatifs : c'est le cas de l'Airbus.

à noter

D'autres accords régionaux de libre-échange ont été signés : le Mercosur entre pays d'Amérique du Sud, l'Alena (puis l'Aceum) entre les États-Unis, le Canada et le Mexique.

Conclusion

[bilan] Plusieurs causes peuvent expliquer l'internationalisation de la chaîne de valeur. La première correspond aux théories classiques du libre-échange : la recherche d'avantages comparatifs afin de minimiser le coût de production. D'autres explications font référence à l'évolution de la technologie et à la volonté des pouvoirs politiques nationaux de favoriser les échanges internationaux. Il en résulte une augmentation de la part des échanges entre entreprises produisant les différents éléments du processus de production dans les échanges internationaux. [ouverture] Depuis quelques années, on assiste cependant à un certain retour du protectionnisme freinant la mondialisation de l'économie. On peut donc légitimement se demander si cette internationalisation de la chaîne de valeur ne va pas être remise en cause.

Accéder à tous les contenus
dès 6,79€/mois

  • Les dernières annales corrigées et expliquées
  • Des fiches de cours et cours vidéo/audio
  • Des conseils et méthodes pour réussir ses examens
  • Pas de publicités
S'abonner