La Chine et l’Afrique de 1950 à nos jours

Merci !

Annales corrigées
Classe(s) : Tle ES - Tle L | Thème(s) : Les chemins de la puissance : les Etats-Unis et la Chine depuis 1918
Type : Etude critique de document(s) | Année : 2014 | Académie : Inédit
 
Unit 1 - | Corpus Sujets - 1 Sujet
 
La Chine et l’Afrique de 1950 à nos jours
 
 

Les chemins de la puissance

hgeT_1400_00_56C

Histoire

14

CORRIGE

 

Sujet inédit

étude critique de documents

> Après avoir présenté les documents en les replaçant dans leur contexte, vous montrerez et expliquerez comment évoluent les relations entre la Chine et l’Afrique depuis 1950. Peut-on parler de relation de coopération ?

DOCUMENT 1

La politique internationale de la Chine lors de la conférence de Bandung (1955)

« Nous avons réussi à nous opposer au colonialisme, à sauvegarder la paix mondiale et à encourager la coopération politique, économique et culturelle parce que nous autres, peuples des pays d’Afrique et d’Asie, nous avons en commun le même sort et les mêmes désirs. Pour la même raison, je désire déclarer une fois encore que le peuple chinois apporte toute sa sympathie et son appui à la lutte […] que livrent tous les peuples d’Asie et d’Afrique pour secouer le joug du colonialisme. »

Zhou Enlai, ministre des Affaires étrangères chinois, discours de Bandung, 1955.

DOCUMENT 2

La présence de la Chine en Afrique (2010)


 

Lire la consigne

La consigne commande trois opérations : en tout premier lieu, une présentation des contextes des documents, celui de 1955 d’une part, et celui des années 2010 d’autre part  elle invite ensuite à montrer et à expliquer une évolution, celle des relations entre l’État chinois et le continent africain. Le « et » de l’énoncé confirme que le sujet porte bien sur ce lien qu’il faut définir en fonction de la problématique proposée par la dernière phrase de la consigne. La conclusion devra valider ou infirmer la relation de coopération ainsi mise en question.

Analyser les documents

Les documents sont de nature, de type et de contexte très différents. Le premier est un document officiel produit par un des principaux leaders de l’État chinois en 1955. Il permet de définir la politique étrangère de ce pays à un moment clé de la décolonisation (conférence de Bandung). Le second document est de type didactique. Il s’agit d’une carte récente permettant d’analyser l’action économique et politique de la Chine dans certains pays du continent africain. La confrontation des deux documents invite à comparer la nature des relations entre la Chine et l’Afrique à 50 ans d’écart et à cerner la différence qui peut exister entre une intention initiale et sa mise en œuvre. Le second document propose aussi des informations qui permettent de discuter la question de la coopération et de ses limites.

Organiser la réponse

Invitant à débattre du bien-fondé de la coopération Chine-Afrique, la problématique autorise le suivi d’un plan antithétique : I. La Chine soutient l’Afrique  II. Le soutien très intéressé des Chinois. Suivre les directives de la consigne peut toutefois apparaître plus prudent et facile. La démarche qui, après rappel des contextes, tend à exposer la nature changeante des relations (du soutien au contrôle), puis à l’expliquer (du manque de moyens d’un pays pauvre à l’intérêt d’une puissance émergente) a par ailleurs l’avantage de mieux mettre en évidence l’évolution de la relation.

Pour lire la suite :