La Chine et le monde depuis 1949 : les relations franco-chinoises

Merci !

Annales corrigées
Classe(s) : Tle S | Thème(s) : Les chemins de la puissance : les Etats-Unis et la Chine depuis 1945
Année : 2016 | Académie : Moyen-Orient


Liban • Mai 2016

analyse de document

La Chine et le monde depuis 1949 : les relations franco-chinoises

Présentez le contexte dans lequel ce discours a été prononcé. Indiquez l’image que le président de la République donne de la Chine en expliquant les arguments qu’il emploie.

Document Extraits du discours prononcé par le président de la République François Hollande à l’occasion de la visite d’État du président chinois Xi Jinping, le 27 mars 2014

Aujourd’hui, c’est la Chine et la France qui se retrouvent une fois encore.

Les liens qui unissent nos deux pays s’inscrivent loin dans notre histoire. […] Et dans ce long récit, un acte plus important que tout autre a été posé le 27 janvier 1964. […] Là, le général de Gaulle avait raccourci pour mieux forcer sa pensée et il avait ainsi écrit : « Le gouvernement de la République française et le gouvernement de la République populaire de Chine ont décidé, d’un commun accord, d’établir des relations diplomatiques ». […]

50 ans plus tard, nous pouvons aussi mesurer le chemin parcouru. La Chine, sous l’impulsion de Deng Xiaoping, a pris la voie de la réforme et de l’ouverture. Elle est devenue en 30 ans la deuxième puissance économique du monde, un grand pays scientifique avec plus d’un tiers des ingénieurs formés chaque année dans le monde. […]

La Chine, c’est également la troisième nation à avoir conquis la Lune. La Chine, elle est portée par la dynamique d’abord de son émergence, ensuite de son influence. Et elle poursuit un développement à un rythme très rapide. […]

Alors, la France, elle veut encore renforcer sa relation avec la Chine. […]

Aujourd’hui, 1 500 000 Chinois visitent la France chaque année. […] Nous avons aussi une chance qui est de partager une communauté chinoise ici, en France, et je la salue. Plus de 600 000 personnes qui sont particulièrement dynamiques et qui vous ont réservé un très bon accueil. Et puis il y a ces Français qui se sont installés en Chine soit pour y faire leurs études – de plus en plus nombreux –, soit pour y créer une activité, y investir, y commercer et qui sont nos meilleurs vecteurs pour prolonger, promouvoir nos relations et notre amitié.

Alors, 50 ans après cette décision historique, qu’est-ce que nous avons à faire ensemble ? Quels défis pouvons-nous relever ?

Le premier, c’est la paix. C’était d’ailleurs ce que voulait le général de Gaulle, ce que voulait aussi le président Mao Zedong à ce moment-là où la guerre froide avait saisi le monde. […] Nous sommes attachées, la Chine et la France, à l’indépendance, à la souveraineté. Nous avons aussi, vis-à-vis des organisations internationales, à commencer par l’ONU, le plus grand respect parce que nous sommes membres permanents du Conseil de sécurité et que nous ne nous opposons pas aux résolutions quand elles permettent de trouver une issue à des conflits qui, depuis trop longtemps, bouleversent les équilibres du monde […].

La Chine et la France regardent au-delà de leurs propres continents et c’est pourquoi nous sommes solidaires de l’Afrique. La Chine y investit depuis longtemps, y travaille, y construit […].

Le second défi, c’est la croissance. J’allais dire, le vôtre, c’est de la maîtriser, parce que vous êtes sur des rythmes considérables de progression de l’activité : 7 % par an, ce sont les mauvaises années, 10 % par an, ce sont les moyennes. […]

Je rappelle ici que d’ici 2020, plus de 200 villes chinoises dépasseront le million d’habitants. Et là, il y a des besoins considérables que nos entreprises ici présentes peuvent satisfaire. […]

Il y a 17 ans, la Chine représentait 3 % de l’économie mondiale, aujourd’hui elle en représente 12 %. Il y a 17 ans, l’euro n’existait pas, aujourd’hui c’est la monnaie unique de 18 pays européens et la première devise en circulation dans le monde.

Source : http://www.elysee.fr/declarations/article/discours-de-commemoration-du-5...

Les clés du sujet

Lire la consigne

La consigne vous invite à préciser le contexte historique de ce document. Vous le ferez dans l’introduction sans en consacrer toute une partie.

Votre analyse devra porter sur l’image de la Chine, en particulier de sa puissance, donnée par l’auteur. Ce dernier la valorise pour servir des intérêts qu’il conviendra de souligner.

Observer le document

Le document est un discours prononcé par François Hollande, président de la République française à l’occasion de la visite officielle en France du président chinois Xi Jinping. Il date du 27 mars 2014, soit cinquante ans après la reconnaissance de la Chine par la France du général de Gaulle.

L’objectif de l’auteur est d’intensifier la coopération économique franco-chinoise. Ses propos sont donc intéressés.

Définir les axes de l’analyse

Un plan thématique est le plus approprié pour répondre à la consigne dans la mesure où la notion centrale est celle de puissance.

Vous pouvez l’organiser en trois parties : la Chine, une grande puissance économique ; une grande puissance géopolitique ; une grande puissance culturelle. Vous prendrez soin de ne pas être trop descriptif et d’insister sur la coopération franco-chinoise défendue par l’auteur.

Corrigé

Corrigé

Introduction

Info

Xi Jinping est président de la République populaire de Chine depuis mars 2013.

[Présentation du document] Le document proposé est un extrait du discours prononcé par le président de la République française François Hollande le 27 mars 2014, à l’occasion de la visite d’État du président chinois Xi Jinping, cinquante après l’établissement de relations diplomatiques entre les deux pays. Dans ce texte, l’auteur décrit la puissance chinoise pour justifier le renforcement de la coopération franco-chinoise.

[Problématique et annonce du plan] Nous analyserons ce document pour présenter l’image que l’auteur donne de la Chine. Il en souligne la puissance économique, géopolitique et culturelle.

I. Une grande puissance économique

1. Une puissance émergente

Depuis le début des années 1980, la Chine connaît une croissance économique rapide, souvent supérieure à 10 % (paragraphe 9).

Son poids dans l’économie mondiale s’est accru (« il y a 17 ans […] 3 % […] aujourd’hui […] 12 % »). Depuis 2013, elle est la deuxième puissance économique mondiale.

Ces performances s’expliquent par le choix de l’ouverture économique effectué par Deng Xiaoping à partir de 1979 (« La Chine… ouverture »).

2. Un partenaire commercial et financier privilégié

Gagnez des points !

Mettre en relation différentes parties du texte valorise votre copie.

La croissance économique a entraîné une urbanisation rapide qui constitue une opportunité pour les entreprises françaises (« Je rappelle… satisfaire »), d’autant plus que le nombre d’expatriés français en Chine augmente (« soit pour y créer… commercer »).

Avec l’essor d’une classe moyenne, le nombre de touristes chinois en France augmente (« Aujourd’hui… chaque année »), contribuant à la croissance des recettes touristiques.

II. Une grande puissance géopolitique

1. La sortie de l’isolement diplomatique

Le début du texte rappelle que la France a été le premier pays occidental à reconnaître la République populaire de Chine en 1964. Il s’agissait d’un choix stratégique du général de Gaulle destiné à sortir de la logique bipolaire de la guerre froide.

L’auteur insiste sur la solidité des relations franco-chinoises (« Les liens… notre histoire »). Cet argument sert à légitimer la coopération entre les deux pays.

2. Des responsabilités internationales

Info

La Chine devient membre du Conseil de sécurité en 1971, à la place de Taïwan.

La Chine, comme la France, est un des cinq membres permanents du Conseil de sécurité de l’ONU. Cette instance est garante de la paix dans le monde.

Selon François Hollande, elle partage de grandes valeurs avec la France : la défense de la paix, de la souveraineté et de l’indépendance nationale. Il évoque des positions souvent communes sur certains conflits (« nous ne nous opposons… du monde »). On peut penser à la crise coréenne, dans laquelle l’influence diplomatique de Pékin est déterminante.

III. Une grande puissance culturelle

1. Le rayonnement de la culture chinoise

Définition

Une diaspora désigne la dispersion d’une communauté humaine dans le monde entier.

La présence d’une importante diaspora (600 000 personnes) diffuse la culture chinoise en France. Le Nouvel An chinois est un temps fort de sa visibilité.

La présence de nombreux étudiants français en Chine témoigne de l’attractivité de la culture chinoise.

2. Le dynamisme scientifique

Depuis 2003, après les États-Unis et l’URSS, la Chine est devenue une puissance spatiale (« la troisième nation à avoir conquis la Lune »).

Elle le doit au nombre et à la qualité de ses ingénieurs qui fréquentent les universités du monde entier (« un grand pays scientifique… dans le monde»).

Conclusion

[Réponse à la problématique] Ainsi François Hollande présente la Chine comme une grande puissance économique, géopolitique et culturelle pour justifier le renforcement des relations économiques franco-chinoises.

[Critique du document] L’intérêt de son discours est de préciser toutes les dimensions de la puissance chinoise. Néanmoins, soucieux de ménager la susceptibilité de son interlocuteur, il n’évoque pas les limites de la puissance chinoise comme l’absence de démocratie ou la forte dégradation de l’environnement.