La Chine et le monde des années 1960 aux années 1980

Merci !

Annales corrigées
Classe(s) : Tle S | Thème(s) : Les chemins de la puissance : les Etats-Unis et la Chine depuis 1945
Type : Analyse de document | Année : 2015 | Académie : France métropolitaine
Corpus Corpus 1
La Chine et le monde des années 1960 aux années 1980

France métropolitaine 2015

hgeT_1506_07_00C

Sujet complet

3

France métropolitaine • Juin 2015

analyse de document

> Comment le document montre-t-il l’évolution de la place de la Chine dans les relations internationales depuis les années 1960 et comment explique-t-il les changements de la politique chinoise qui sont à l’origine de cette évolution à partir de la fin des années 1970 ?

En quoi la place de la Chine dans le monde après 1984 confirme-t-elle l’appréciation de ces deux journalistes ?

 Document Réflexions de deux journalistes dans un ouvrage paru en 1984

Aujourd’hui, la Chine, après être passée de l’alliance de droit avec l’URSS contre les États-Unis à une alliance de fait avec les États-Unis contre l’URSS, a détendu ses relations avec celle-ci, sans compromettre vraiment celles qu’elle entretient avec l’Amérique. […]

D’une manière générale, la Chine donne de toute évidence la priorité à son renforcement interne et ne se pose plus, comme pendant les années 60, en Mecque du véritable communisme1 et en inspiratrice de nombreux mouvements révolutionnaires du tiers-monde. Cette attitude n’est pas incompatible, bien au contraire, avec une certaine ouverture, notamment commerciale, indispensable en tout état de cause à la modernisation économique et sociale du pays. […]

Régnant sur l’État le plus peuplé du globe, et de beaucoup, les successeurs des Ming2 et de Mao se doivent certes, d’abord, d’assumer la cohésion interne de leur pays. L’ouverture ne peut être, dans ces conditions, que lente. Mais il suffirait qu’elle s’amorce pour de bon pour avoir une portée considérable.

C’est dans ce contexte que l’accélération des échanges, après la mort de Mao Zedong, en 1976, doit retenir l’attention. Même si la part de la Chine dans le commerce mondial demeure infime, le fait est qu’elle a progressé de 20 % par an entre 1978 et 1981.

André Fontaine et Pierre Li, Sortir de l’hexagonie,
Paris, 1984 (extraits).

1.Mecque du véritable communisme : expression qui désigne le pays revendiquant la direction du camp communiste.

2.Ming : prestigieuse dynastie d’empereurs chinois qui régna du xive au xviie siècle.

Les clés du sujet

Entrer dans le sujet

  • Le sujet porte sur l’évolution de la place de la Chine dans le monde des années 1960 (période maoïste) aux années 1980. Il est fondé implicitement sur la notion de puissance. Le texte privilégie les domaines géopolitique et économique.

Dégager les axes de l’analyse

  • La problématique qui doit guider votre analyse mettra en évidence la progressive affirmation de la Chine comme puissance mondiale durant ces trois décennies.

Définir le plan

  • Le plan est suggéré par la consigne, qui vous engage à suivre un raisonne­ment chronologique. Vous préciserez d’abord l’évolution de la place de la Chine sous Mao, dans les années 1960-1970. Puis, après le tournant de 1978, vous présenterez son émergence économique sous Deng Xiaoping.
Corrigé
Corrigé
Point méthode

Identifier un document historique

1 Après une première lecture du document et de ses références, commencez par déterminer sa nature exacte. Il peut s’agir d’un texte, d’un document iconographique ou de tout autre type de document (tableau statistique, graphique…). Sa source doit être indiquée.

2 Précisez ensuite son ou ses auteurs (nom, fonction), sa date de réalisation et le contexte historique dans lequel il s’inscrit.

3 Enfin, identifiez le ou les destinataires (s’il y a lieu), ainsi que la ou les informations principales fournies par le document (son thème).

Introduction

Info

André Fontaine a été rédacteur en chef du journal Le Monde de 1969 à 1985 ; c’est un historien spécialiste de la guerre froide.

[Présentation du document] Le document proposé est un extrait d’un essai politique Sortir de l’hexagonie des journalistes français André Fontaine et Pierre Li, paru en 1984, au début de l’ouverture économique de la Chine communiste. Il s’agit d’une réflexion sur l’évolution de la place de la Chine dans le monde, des années 1960 aux années 1980.

[Problématique et annonce du plan] Nous l’analyserons pour répondre à la question suivante : comment la Chine s’affirme-t-elle comme une puissance mondiale de la période maoïste à la période post-maoïste ? Pour ce faire, nous distinguerons deux temps : durant les années 1960-1970, le pays a des velléités de grande puissance géopolitique ; à partir de la fin des années 1970, la Chine émerge comme puissance économique.

I. Années 1960-1970 : les ambitions politiques mondiales de la Chine

1. L’autre grande puissance communiste

  • Depuis 1950, date du traité sino-soviétique (« l’alliance de droit avec l’URSS »), la Chine a adopté le modèle soviétique (ex. : économie socialiste).

Gagnez des points !

Une analyse fine des termes du texte valorise votre copie.

  • Cependant, dès 1956, Mao dénonce le « révisionnisme » de Khrouchtchev qui lance la déstalinisation : pour le premier, l’URSS n’incarne plus « le véritable communisme ». La rupture est consommée en 1960.
  • Pendant la Révolution culturelle (1966-1968), la Chine de Mao propose au monde entier un modèle communiste alternatif véhiculé par Le Petit Livre rouge : le pays devient alors « La Mecque du véritable communisme ».

2. Le leader du tiers-monde ?

  • Dès 1955, lors de la conférence de Bandung, la Chine prend position en faveur de la décolonisation.
  • Dans les années 1960, elle se veut « l’inspiratrice de nombreux mouvements révolutionnaires du tiers-monde » contre l’impérialisme américain (ex. : à ­partir de 1966, elle soutient militairement les combattants communistes sud-vietnamiens).

3. Vers une reconnaissance internationale

  • En 1971, la Chine se rapproche des États-Unis (« une alliance de fait avec les États-Unis ») : elle devient membre permanent du Conseil de sécurité de l’ONU.
  • La Chine obtient alors le statut de grande puissance que vient consacrer le voyage à Pékin du président Nixon en 1972.

II. Depuis la fin des années 1970 : l’émergence d’une puissance économique mondiale

1. Une priorité : moderniser le pays

  • À la mort de Mao, en 1976, la Chine, « État le plus peuplé du globe » (environ 1 milliard d’habitants) est un pays sous-développé.
  • À partir de 1978, le dirigeant Deng Xiaoping, soucieux de moderniser le pays (fin du 2e paragraphe), lance de grandes réformes économiques d’inspiration libérale.

2. Une méthode : l’ouverture économique

  • Deng Xiaoping oriente l’économie vers l’exportation de produits industriels en favorisant les investissements étrangers par la création progressive de zones économiques spéciales (ZES) sur le littoral (« L’ouverture ne peut être […] que lente »).
  • La Chine connaît alors une croissance économique rapide dès la décennie 1980 (dernier paragraphe). Celle-ci lui a permis de figurer parmi les premières puissances : la Chine fait partie du G20 et intègre l’OMC en 2001.

3. Un déclin géopolitique ?

  • Au début des années 1980, la Chine normalise ses relations avec les deux superpuissances : les États-Unis et l’URSS (1er paragraphe).
  • Cependant, avec le déclin de l’idéal révolutionnaire, elle semble renoncer à son rôle de leader idéologique (« D’une manière générale… tiers-monde »).

Conclusion

[Réponse à la problématique] Ainsi, des années 1960 aux années 1980, la Chine passe d’une puissance géopolitique mondiale à une puissance économique ascendante.

[Critique du document] L’intérêt de ce document est de percevoir l’émergence économique de la Chine. Néanmoins, datant de 1984, il manque de recul pour apprécier les effets des réformes engagées à partir de 1978. La Chine est la deuxième puissance économique mondiale depuis 2010.