La compétitivité des FMN

Merci !

Annales corrigées
Classe(s) : Tle ES | Thème(s) : Mondialisation et intégration européenne
Type : Dissertation | Année : 2013 | Académie : Amérique du Nord
 
Unit 1 - | Corpus Sujets - 1 Sujet
 
La compétitivité des FMN
 
 

Mondialisation, finance internationale et intégration européenne

Corrigé

12

Ens. spécifique

sesT_1305_02_00C

 

Amérique du Nord • Mai 2013

dissertation • 20 points

> Par quelles stratégies les firmes multinationales cherchent-elles à accroître leur compétitivité ?

Document 1

Évolution du coût salarial unitaire1 dans différents pays et dans la zone euro (en indices)


 

Source : Conseil d’analyse économique, 2011.

1. Coût salarial par unité produite.

Document 2

Importance des facteurs déterminant la compétitivité sur les marchés étrangers (proportion d’entreprises considérant le facteur comme « très important »)


 

Source : INSEE, 2008.

Champ : enquête d’opinion réalisée en France auprès de chefs d’entreprises industrielles exportatrices de 20 salariés ou plus.

Note de lecture : sur 100 chefs d’entreprises industrielles fortement exportatrices interrogés, 85 jugent que la qualité des produits est un facteur déterminant la compétitivité sur les marchés étrangers.

Note : une entreprise exportatrice est une entreprise qui réalise au moins 5 % de son chiffre d’affaires à l’exportation. Une entreprise fortement exportatrice est une entreprise qui réalise au moins 35 % de son chiffre d’affaires à l’exportation.

Document 3

Flux entrants et sortants d’IDE1 (en millions de dollars courants et en %)

 

Flux entrants

Flux sortants

2000

2011

2000

2011

En millions de dollars

Part en %

En millions de dollars

Part en %

En millions de dollars

Part en %

En millions de dollars

Part en %

Chine

40 714,8

2,9

123 985,0

8,1

915,8

0,1

65 117,0

3,8

France

43 252,3

3,1

40 945,0

2,7

177 448,9

14,5

90 146,0

5,3

Allemagne

198 276,5

14,2

40 402,1

2,7

56 557,0

4,6

54 368,4

3,2

États-Unis

313 997,2

22,4

226 937,0

14,9

142 626,0

11,6

396 656,0

23,4

Monde

1 400 540,6

100,0

1 524 422,2

100,0

1 226 632,8

100,0

1 694 396,1

100,0

dont

Économies en développement

255 506,0

18,2

684 399,3

44,9

135 116,4

11,0

383 753,7

22,6

Économies développées

1 137 996,2

81,3

747 860,0

49,1

1 088 321,3

88,7

1 237 507,6

73,0

Pays les moins avancé

4 133,3

0,3

15 010,9

1,0

792,3

0,1

3 270,0

0,2

 

Source : Conférence des Nations unies sur le commerce et le développement (CNUCED), 2012.

1. Investissement directs à l’étranger (IDE) : création d’une unité de production à l’étranger ou acquisition d’au moins 10 % du capital d’une entreprise.

Définir les mots clés

  • Les firmes multinationales sont des entreprises ayant des activités en dehors de leur pays d’origine. Ces firmes détiennent des filiales dans plusieurs pays.
  • La compétitivité, capacité d’une entreprise ou d’une économie nationale à résister à la concurrence, est mesurée par les parts de marché détenues par une entreprise ou une économie nationale sur le marché mondial. On distingue la compétitivité-prix de la compétitivité-hors prix. La première implique des prix moins élevés que les concurrents, la seconde est liée à une meilleure qualité des produits ou à l’innovation.

Dégager la problématique

Une stratégie représente l’ensemble des actions mises en œuvre pour atteindre des objectifs. Pour une multinationale, l’objectif est de constituer un avantage concurrentiel sur un marché mondialisé, ce qui suppose d’améliorer la compétitivité-prix et hors-prix. La question que pose le sujet est donc de savoir comment les multinationales décident de localiser leur production au niveau mondial afin d’accroître leur compétitivité.

Analyser les documents

  • Le document 1 permet de comparer l’évolution du coût salarial unitaire dans différents pays. Ce sont des indices, le coût aux États-Unis constituant la référence. Il montre que le coût salarial reste nettement moins élevé en Chine qu’en France et dans les pays de la zone euro, mais que cet écart tend légèrement à se réduire depuis 2008 (un peu plus de 60 points de pourcentage de différence avec la zone euro en 2008, 55 points en 2011).
  • Le document 2 permet de connaître les facteurs de compétitivité mis en avant par les chefs d’entreprises industrielles exportatrices. On constate qu’ils considèrent la qualité, c’est-à-dire la compétitivité-hors prix, comme le facteur le plus important (85 % des chefs d’entreprises fortement exportatrices), le facteur prix ne venant qu’en deuxième position (67 % environ).
  • Le document 3 sur les investissements directs à l’étranger (IDE) montre qu’entre 2000 et 2011, les IDE entrants dans les économies en développement voient leur part fortement augmenter (plus 26,7 points de pourcentage) au détriment des flux dans les pays développés (moins 32,2 points de pourcentage). Mais au cours de cette même période on constate également que la part des IDE provenant des pays en développement (flux sortants) a plus que doublé.

Définir le plan

La réponse à la problématique comportera deux parties. La première portera sur les stratégies favorisant la compétitivité-prix, la seconde sur celles améliorant la compétitivité hors-prix.