Annale corrigée

La construction européenne depuis les années 1990

Le monde, l'Europe et la France depuis les années 1990

La construction européenne depuis les années 1990

question problématisée

1 heure

10 points

Intérêt du sujet • La construction européenne franchit un cap important dans les années 1990. La Communauté se transforme alors en Union. Les domaines de compétences de l'Europe s'étendent, mais l'élargissement suscite des difficultés.

 

Quelles évolutions connaît la construction européenne à partir des années 1990 ?

 

Les clés du sujet

Analyser le sujet

hgeT_2100_00_08C_01

Dégager les enjeux du sujet

L'énoncé invite à décrire une évolution, c'est-à-dire des changements inscrits dans la durée. Mais le sujet porte sur la construction européenne, son développement en tant qu'Union européenne.

L'accent doit être mis sur les nouvelles règles, les nouveaux domaines de compétence, l'adhésion de nouveaux membres. Cependant, dans l'esprit du programme, abordez également les « remises en question » pour montrer que cette évolution est difficile.

Organiser la réponse

L'approche chronologique est possible, mais risque d'être répétitive. Si le sujet se prête bien à un exposé antithétique (construction, limites), l'énoncé n'y incite pas. Le mieux est donc d'opter pour un plan analytique exposant les thèmes du programme (institutions, élargissement) dans lesquels les limites seront présentées.

Tableau de 2 lignes, 2 colonnes ;Corps du tableau de 2 lignes ;Ligne 1 : I. Le passage à l'UE : de nouvelles institutions; Quel est le bilan de la CEE en 1990 ? Quel contexte l'oblige à se transformer ? Quels objectifs se fixe-t-elle ?Recensez les principales nouveautés du traité de Maastricht. À l'aide de vos connaissances, montrez comment l'Union étend ses compétences.Quelle difficulté rencontre le projet de constitution ? Pourquoi parle-t-on d'Europe à plusieurs vitesses ?; Ligne 2 : II. Un élargissement territorial difficile; Décrivez les grandes étapes de l'élargissement (dates et pays). Dans quelles directions l'Europe s'étend-elle ? Pourquoi ? Est-ce un avantage ?Quelles différences rendent la gestion de l'Europe difficile ? Comment évoluent les opinions publiques ?De quoi témoigne l'échec de l'intégration turque ? Que révèlent le vote du Brexit et la sortie du Royaume-Uni ?;

Les titres et les indications entre crochets ne doivent pas figurer sur la copie.

Introduction

[Accroche] À la fin des années 1980, la CEE se flatte d'avoir atteint les objectifs qu'elle s'était fixés en 1957. Dans un monde bouleversé par la disparition du bloc soviétique, les Européens se donnent alors de nouveaux défis. [Problématique] Quelles évolutions connaît la construction européenne à partir des années 1990 ? [Annonce du plan] Après avoir décrit les objectifs et les moyens dont se dote la nouvelle Europe [I], nous présenterons comment elle s'étend (ou non) à d'autres pays [II].

Le conseil de méthode

L'approche antithétique d'un sujet dépend de deux conditions au moins : l'énoncé doit y inciter et les arguments contradictoires doivent s'équilibrer, ce qui n'est pas le cas ici. Vous pouvez toutefois opter pour l'approche antithétique dans les sous-parties : dans la partie I, 3e sous-partie consacrée aux limites ; dans la partie II, présentez d'abord les élargissements, puis les limites.

I. Le passage à l'Union : de nouvelles institutions

1. Des ambitions réactualisées

Alors que l'URSS s'effondre, la CEE bénéficie d'un excellent bilan. Outre la reconstruction et la préservation de la paix, la communauté est devenue le premier marché mondial de production et de consommation.

La fin de la guerre froide l'incite à s'étendre dans l'espace, à consolider ses institutions et à intégrer les questions sociales à ses ambitions.

2. Le traité de Maastricht (1992)

En 1992, la Communauté se transforme en Union. La citoyenneté européenne est instituée et l'intégration économique et monétaire (création de l'euro en 1999) met en place le marché unique.

Malgré le rejet du traité proposé en 2005, l'Union se dote d'une constitution par le traité de Lisbonne (2007).

Un corps européen voit le jour pour renforcer la défense communautaire (1992). Europol (1999) coordonne les missions de police des États membres.

Les compétences de l'Union s'étendent à tous les domaines (enseignement, recherche, environnement, santé…). Des infrastructures communautaires comme le tunnel sous la Manche sont développées.

à noter

Le programme ­Erasmus, créé dès les années 1980, permet l'échange d'étudiants et de professeurs entre universités et grandes écoles d'une trentaine de pays.

3. Difficultés et limites

Une Europe à plusieurs vitesses se dessine : certains pays posent des problèmes de dumping social, d'autres rejettent certains programmes. Des « zones » qui ne se recoupent pas compliquent la gouvernance de l'Union.

Le pouvoir de Bruxelles n'est pas toujours bien accepté. L'euroscepticisme gagne du terrain et freine les réformes.

[Transition] L'Europe communautaire s'approfondit. Malgré ses défauts, elle séduit toujours. Comment s'élargit-elle ?

II. Un élargissement territorial difficile

1. L'attractivité d'une Europe plus ouverte

Dès 1995, l'Union s'agrandit avec trois nouveaux membres. Elle en compte désormais 15.

La crainte d'une renaissance de la puissance russe incite les Européens à précipiter l'élargissement. En 2004, dix pays rejoignent la communauté. Entre 2013 et 2020, elle compte 28 membres (UE 28).

L'Union se rééquilibre. Son centre de gravité se déplace vers l'est, mais elle s'étend aussi vers le nord (Scandinavie) et le sud (îles de la Méditerranée).

2. Les travers d'une Europe trop hétérogène

Les États ne sont pas tous au même niveau de développement ; les inégalités créent des déséquilibres entre l'est et l'ouest, le nord et le sud. Les différences entre les pays dits « vertueux » et les autres créent des tensions.

Candidate à l'adhésion depuis les années 1960, la Turquie ne parvient pas à intégrer la communauté. Les tensions entre elle et l'Union sont vives.

Certains pays (Pologne, Hongrie), soucieux de préserver leur différence, bloquent les réformes qui les gênent, notamment à travers le groupe de Visegrad.

à noter

Le groupe de Visegrad réunit Hongrie, Pologne, République tchèque et Slovaquie (1991) pour favoriser leur intégration. Il défend aussi leurs intérêts communs face au reste de l'UE.

Les mouvements de rejet populaire se multiplient. Les Britanniques votent pour une sortie de l'Union qui prend effet le 1er janvier 2021.

Conclusion

[Réponse à la problématique] L'Europe s'est élargie et approfondie, mais ses ambitions difficiles à mettre en œuvre et son extension la fragilisent au risque de remettre son projet en question. [Ouverture] Le Brexit est-il l'amorce d'un processus de déconstruction ?

Accéder à tous les contenus
dès 6,79€/mois

  • Les dernières annales corrigées et expliquées
  • Des fiches de cours et cours vidéo/audio
  • Des conseils et méthodes pour réussir ses examens
  • Pas de publicités
S'abonner