La coordination des politiques macroéconomiques dans la zone euro

Merci !

Annales corrigées
Classe(s) : Tle ES | Thème(s) : Mondialisation et intégration européenne
Type : Dissertation | Année : 2012 | Académie : Inédit
 
Unit 1 - | Corpus Sujets - 1 Sujet
 
La coordination des politiques macroéconomiques dans la zone euro
 
 

Mondialisation, finance internationale et intégration européenne

Corrigé

16

Ens. spécifique

sesT_1200_00_17C

 

Sujet inédit

dissertation • 20 points

> Pourquoi les politiques macroéconomiques des pays membres de la zone euro doivent-elles être coordonnées ?

Document 1

Indicateurs économiques
de la zone euro en 2007 (en %)

 

Taux de croissance

Taux d’inflation

Taux de chômage

Allemagne

2,5

2,3

8,4

Espagne

3,7

2,8

8,3

France

2,2

1,6

8,3

Grèce

4,0

3,0

8,3

Italie

1,5

2,0

6,1

Moyenne zone euro (15 pays)

2,6

2,1

7,4

 

Source : Eurostat.

Document 2
 

2007

2008

2009

2010

Zone euro (17 pays)

Déficit public ou excédent public (% du PIB)

Dépenses publiques (% du PIB)

Recettes publiques (% du PIB)

Dette publique (% du PIB)

– 0,7

45,9

45,2

66,2

– 2,0

46,9

44,8

69,9

– 6,3

50,8

44,5

79,3

– 6,0

50,4

44,4

85,1

UE (27 pays)

Déficit public ou excédent public (% du PIB)

Dépenses publiques (% du PIB)

Dépenses publiques (% du PIB)

Dette publique (% du PIB)

0,9

45,6

44,8

59,0

2,4

46,9

44,6

62,3

6,8

50,8

44,5

74,4

6,4

50,3

44,0

80,0

 

Source : Eurostat.

Document 3

Sur la base de propositions formulées à l’automne 2010 par une commission ad hoc présidée par Herman Van Rompuy (reprenant elle-même des propositions de la Commission européenne), le Conseil de mars 2011 a adopté un ensemble de mesures visant à renforcer le pacte de stabilité, à accélérer l’application éventuelle de sanctions, à améliorer la qualité des institutions et des processus budgétaires nationaux (en particulier l’information statistique et la prévision), à élargir le champ de la surveillance (tout « déséquilibre excessif », repéré à partir d’un tableau de bord à définir, pouvant donner lieu à des sanctions) et, enfin, à renforcer la coordination sur la base du « semestre européen » – première partie de l’année civile consacrée à une discussion au niveau européen des projets nationaux de finances publiques et de réformes. Parallèlement, les membres de la zone euro, rejoints par six pays hors zone, ont adopté un pacte « euro-plus » pour renforcer encore la coordination de leurs politiques de croissance et de finances publiques. […]

Cette réforme de la gouvernance va clairement dans le sens d’une coordination et d’une surveillance plus étroite des politiques économiques.

L’Économie mondiale 2012, CEPII, La Découverte, 2011.

Entrer dans le sujet

  • Une des causes de la crise de la zone euro depuis 2010 provient de l’absence de coordination des politiques budgétaires des pays composant cette zone.
  • La coordination des politiques économiques signifie une action concertée des pouvoirs publics afin d’avoir une croissance équilibrée, c’est-à-dire sans inflation ni chômage. La zone euro est composée des pays de l’Union européenne (UE) ayant adopté l’euro comme monnaie.

Dégager la problématique

  • L’adoption de la monnaie unique a profondément modifié la nature de la politique économique pour les pays de la zone euro. En effet, ils ne disposent plus de leur souveraineté monétaire et ils ne peuvent donc pas mener une politique monétaire autonome car c’est la Banque centrale européenne (BCE) qui en a la charge. Cependant, les politiques budgétaires restent définies au niveau national. La question est donc de savoir pourquoi la coordination des politiques économiques est une nécessité pour la zone euro.

Exploiter les documents

Document 1

Ce tableau permet de mesurer la convergence des pays de la zone euro avec trois indicateurs macro-économiques en 2007, c’est-à-dire avant la crise. Les taux de croissance économique restent assez divergents (écart de 2,5 points entre la Grèce et l’Italie), les taux d’inflation sont proches ainsi que les taux de chômage, mais avec un niveau élevé.

Document 2

Ce document porte sur les indicateurs pris en compte dans le pacte de stabilité et de croissance : déficit public et dette publique, respectivement inférieurs à 3 % et 60 % du PIB. De plus, la période étudiée s’inscrit dans le contexte de la crise commencée en 2007-2008. On constate la dégradation des comptes publics pour la zone euro puisque la part du déficit public dans le PIB a été quasiment multipliée par 9 et que celle de la dette a augmenté de près de 19 points.

Document 3

Le texte décrit les mesures prises en 2010 pour renforcer le pacte de stabilité et de croissance. Il est prévu une plus grande coordination des politiques économiques et l’aggravation des sanctions pour les pays ne se conformant pas aux exigences du pacte.

Définir le plan

Dans une première partie, il faudra traiter des effets de la monnaie unique sur les politiques économiques, et dans une seconde partie de la nécessité de la convergence.

Pour lire la suite :