Annale corrigée Sujet d'oral

La croissance est-elle compatible avec l'environnement ?

sesT_2000_00_36C

LE GRAND ORAL

Sujet d'oral • L'environnement

39

Sujet d'oral

La croissance est‑elle compatible avec l'environnement ?

présentation, suivie d'un entretien

20 min

Intérêt du sujet • Nos sociétés contemporaines ont tendance à considérer que la croissance pourrait, grâce à l'innovation en particulier, sauver l'environnement. Cependant, les faits semblent prouver le contraire.

1. Présentation d'une question min

Les titres en couleurs mettent en évidence la structure de cette présentation.

Introduction

[accroche] Début 2020, avec la crise du Covid-19, la production chinoise est au plus bas depuis 30 ans. Mais c'est aussi la pollution de l'air qui a diminué. D'où une amélioration globale de l'environnement. [présentation du sujet] L'environnement ? C'est notre planète tout entière, les ressources renouvelables, comme les poissons, et non renouvelables, comme le pétrole. Comment la croissance économique – c'est-à-dire l'augmentation soutenue du produit intérieur brut (PIB) –, pourrait-elle le préserver ? Par l'innovation ? Ou serions-nous fous de penser que la croissance est infinie ? [formulation de la problématique] J'ai voulu étudier la question : « L'augmentation du PIB est-elle forcément compatible avec la préservation des ressources naturelles ? » [annonce du plan] Dans un premier temps, je montrerai que certains économistes considèrent que la croissance préserve l'environnement, puis dans, un deuxième temps, je discuterai ce lien pour, enfin, « décortiquer » la politique climatique actuelle.

Le secret de fabrication

Prouvez que vous avez une vision globale du programme de SES en « piochant » dans plusieurs chapitres. Les deux premières parties nourrissent une opposition théorique et la troisième une application pratique.

I. La croissance économique préserve l'environnement

Les théoriciens de la soutenabilité faible supposent que le capital naturel peut être substitué par d'autres capitaux (technologique, physique, humain). Ainsi, le manque de pétrole sera compensé par le travail d'ingénieurs (capital humain) inventant les éoliennes (capital technologique) produites en grand nombre (capital physique).

conseil

Respectez la logique A-E-I. D'abord Affirmez une idée, puis Expliquez (théories, mécanismes…) et enfin Illustrez, par l'actualité si possible.

L'innovation les rend optimistes ! Pour la financer, la développer, il faut aussi de la croissance économique. Et celle-ci peut être durable. La croissance économique n'est donc pas le problème mais la solution.

[transition] Pourtant il faut admettre que la planète se porte mal et que son état s'améliore quand la croissance économique ralentit.

II. La croissance économique nuit à l'environnement

Les économistes de la soutenabilité forte s'opposent aux premiers. D'après eux, le capital naturel n'est pas substituable. Comment imaginer remplacer la forêt amazonienne ?

La croissance économique produit systématiquement des externalités négatives, tout comme les innovations d'ailleurs. La voiture électrique se révèle ainsi polluante à produire et à recycler en raison des métaux rares que nécessite sa batterie.

[transition] Les gouvernements sont conscients de la dégradation de l'environnement. Mais en font-ils assez ? Grâce aux sommets internationaux, aux initiatives nationales ou locales, des instruments climatiques existent.

conseil

Vous devez enchaîner les idées de manière logique et fluide pour ne pas « perdre en route » votre auditoire.

III. L'exemple de la politique climatique

Le climat est un bien commun. Chacun d'entre nous peut le dégrader mais nous en sommes tous dépendants, et son utilisation n'est pas illimitée.

Aujourd'hui, des réglementations nationales et internationales interdisent l'utilisation des gaz CFC nocifs à la couche d'ozone. Un marché européen des quotas d'émission de CO2 a été créé. Enfin, presque tous les pays subventionnent l'achat des innovations écologiques.

Ces instruments de la politique climatique sont un moyen pour nos économies de continuer à consommer et produire, soit un moyen de soutenir leur croissance, mais en limitant les externalités négatives qui affectent l'environnement. Malgré tout, le réchauffement climatique perdure…

Conclusion

[bilan] En somme, la théorie de la soutenabilité faible mise pleinement sur l'innovation alors que celle de la soutenabilité forte s'inscrit dans une diminution volontaire de la croissance économique. L'exemple du climat semble donner raison à la seconde. [ouverture] La dégradation de l'environnement ne présage-t-elle pas de nouvelles formes d'inégalités ?

2. Échange avec le candidat 10 min

Voici quelques-unes des questions que le jury pourrait vous poser. N'oubliez pas qu'on peut vous interroger sur d'autres thèmes du programme.

conseil

Le jury vous demande en priorité d'approfondir les points abordés dans votre ­présentation. En amont, vous devez donc repérer les questions ­possibles et préparer les réponses.

Si la croissance n'est pas une solution, quels changements économiques cela implique-t-il ?

L'inverse de la croissance économique, c'est la décroissance : une diminution volontaire et organisée du PIB. Cela nécessite la production de biens durables, facilement réparables, et surtout moins de consommation.

Pourriez-vous citer des exemples concrets de taxation en France ?

Si vous achetez une voiture électrique, productrice d'externalités positives, alors vous toucherez une subvention ; à l'inverse, vous payerez une taxe si votre véhicule est responsable d'externalités négatives.

En proposant une définition de la notion d'inégalité, pourriez-vous préciser votre ouverture en conclusion ?

Une inégalité c'est une différence qui crée des hiérarchies dans l'accès aux ressources valorisées, comme l'eau par exemple.

3. Échange sur le projet d'orientation min

Comment avez-vous choisi le sujet de votre exposé ? Celui-ci est-il en lien avec votre projet d'orientation ?

C'est l'actualité qui a motivé mon choix. La crise du Covid-19 est impressionnante, mais ses conséquences sur l'environnement m'ont vraiment marqué, d'autant plus que les effets sont visibles autour de moi.

Professionnellement, j'ai l'ambition de faire carrière dans l'environnement. Ce serait l'occasion d'allier une passion et une implication citoyenne. J'envisage des formations du type Master 2 dans une filière économique pour travailler, par exemple, dans la promotion des énergies vertes.

Accéder à tous les contenus
dès 6,79€/mois

  • Les dernières annales corrigées et expliquées
  • Des fiches de cours et cours vidéo/audio
  • Des conseils et méthodes pour réussir ses examens
  • Pas de publicités
S'abonner