La culture nous rend-elle plus humain?

Merci !

Annales corrigées
Classe(s) : Tle L | Thème(s) : Le travail et la technique
Type : Dissertation | Année : 2018 | Académie : France métropolitaine

France métropolitaine • Juin 2018

dissertation • Série L

La culture nous rend-elle plus humain ?

Les clés du sujet

Définir les termes du sujet

La culture

Ce terme vient du latin colere qui signifie « mettre en valeur ». Cela s’applique aussi bien à la terre (l’agriculture), à l’esprit (la connaissance) qu’aux pratiques humaines (la civilisation).

Nous rend-elle

Il s’agit de savoir si la culture a une action positive ou négative sur notre qualité d’humain. Le terme « rendre » indique que la culture s’inscrit dans un processus évolutif.

Plus humain

Le terme « plus » peut s’entendre comme un progrès quantitatif : la question est de savoir si la culture nous rend plus « homme » que nous ne le sommes déjà, par rapport aux animaux par exemple, en raison de notre nature inachevée. Mais « plus » peut également indiquer une augmentation qualitative, elle viserait alors nos valeurs morales, notre « humanité », par rapport à ce qui serait considéré comme inhumain ou barbare. Son sens ici pourrait par exemple être celui de la compassion. En demandant si la culture nous rend « plus » humain, le sujet présuppose que nous le sommes déjà sans elle.

Dégager la problématique et construire le plan

La problématique

La culture semble être le propre de l’homme dans la mesure où, contrairement à l’animal, il ne reste pas à l’état de nature. Cependant, si la culture enrichit l’homme de connaissances et de pratiques, elle n’est pas pour autant garante d’une moralisation. À quelles conditions la culture peut-elle alors nous rendre plus humain ?

Le plan

Dans un premier temps, nous verrons que la culture introduit une médiation entre l’homme et la nature en lui permettant d’acquérir des connaissances et de maîtriser des pratiques (art, langage, techniques, civilisation, socialisation…).

Ensuite, nous verrons que même si la culture nous permet de nous ­distinguer de l’animal, elle ne nous garantit pas d’être plus humain au sens moral de compassion.

Enfin, nous nous interrogerons sur les conditions d’« une » culture qui rassemble les hommes autour d’une même communauté morale.

Éviter les erreurs

La première erreur serait de se contenter de lister des exemples d’éléments de la culture qui nous font progresser face à ceux qui nous font régresser.

La seconde erreur serait de restreindre l’analyse des termes : la culture renvoie autant à la connaissance qu’à l’idée de civilisation, et l’adjectif « humain » désigne à la fois la spécificité humaine par rapport à l’animal et la valeur morale par rapport à la barbarie.