La décolonisation de l'Algérie

Merci !

Annales corrigées
Classe(s) : 3e | Thème(s) : Le monde depuis 1945
Année : 2016 | Académie : Inédit


Sujet inédit

maîtriser les différents langages • 20 points

La décolonisation de l’Algérie

▶ 1. Sous la forme d’un développement construit d’une vingtaine de lignes, décrivez et expliquez la décolonisation de l’Algérie. Précisez en quoi elle se distingue de la décolonisation de l’Inde ou de l’Afrique noire.

▶ 2. Sur le fond de carte ci-dessous, localisez et nommez deux puissances coloniales (en bleu) et trois territoires coloniaux devenus indépendants après la Seconde Guerre mondiale (en rouge). Où placez-vous Bandung ?

hge3_1600_00_04C_01

Les clés du sujet

 1. En une phrase d’introduction, rappelle la période de la décolonisation et l’année où commence celle de l’Algérie.

Ne limite pas ton développement à une description des événements. Rappelle d’abord quels sont les acteurs du conflit et ce qui les oppose.

Mets en évidence la situation de guerre entre la France et les indépendantistes. C’est sur ce point qu’il y a une différence avec l’Inde et l’Afrique noire.

En conclusion, évoque les accords qui mettent fin à la guerre (date et lieu) ; mais redis aussi ce qui caractérise la décolonisation algérienne à la différence d’autres indépendances.

 2. Bandung est la ville où les représentants de 29 États nouvellement indépendants se sont réunis en 1955 pour se déclarer solidaires. La ville se situe dans la région de la première décolonisation.

Corrigé

Corrigé

Astuce

Aère ton développement en faisant plusieurs paragraphes pour en faciliter la lecture : deux ou trois paragraphes, un par idée, information ou question de la consigne.

▶ 1. La période de 1945-1965 est marquée par la décolonisation. L’Algérie française est touchée par les revendications. De 1954 à 1962, la France et les indépendantistes algériens s’affrontent.

À l’origine du conflit, dès 1945, les populations musulmanes revendiquent des réformes pour que leur soient accordés les mêmes droits politiques que les résidents européens. Les Français d’Algérie rejettent ces revendications. À Sétif une manifestation tourne à l’émeute, la répression est sanglante. Les victimes se comptent par milliers.

Jusqu’en 1954, l’ordre est maintenu. Mais les attentats commis par le FLN (Front de libération nationale algérien) en novembre 1954 (Toussaint rouge) déclenchent une guerre qui se prolonge pendant huit ans. L’armée française contrôle les villes, mais ne parvient pas à assurer la sécurité sur l’ensemble du territoire.

En 1958, le conflit a des effets politiques en métropole. L’insurrection des Français d’Algérie provoque une crise qui met un terme à la IVe République. Appelé au pouvoir, le général de Gaulle promet de résoudre le problème en se dotant de nouveaux moyens d’action. C’est la naissance de la Ve République. La guerre continue, mais de Gaulle négocie progressivement le retrait de la France. Malgré une tentative de putsch contre lui (1961), il trouve un accord avec le FLN. En 1962, à Évian, la guerre prend fin.

L’exemple de l’Algérie témoigne d’une décolonisation violente, qui fit de nombreuses victimes tant françaises (appelés du contingent, pieds-noirs…) qu’algériennes (indépendantistes, harkis…).

2.

hge3_1600_00_04C_02