Annale corrigée Analyse de document(s)

La décolonisation : l'indépendance et ses limites

Un nouvel ordre mondial

La décolonisation : l'indépendance et ses limites

analyse de document

1 heure

10 points

Intérêt du sujet • La décolonisation est un effet du nouvel ordre mondial issu de la Seconde Guerre mondiale. Partie d'Asie, elle se répand et précipite l'apparition de pays (un bloc ?) dont les deux Grands se disputent l'amitié.

 

D'après le document, comment se propage et s'organise la décolonisation entre 1945 et 1975 ?

DocumentLa décolonisation de 1945 à 1975

hgeT_2100_00_04C_01

 

Les clés du sujet

Comprendre la consigne

Le sujet porte sur le processus de décolonisation qui se déroule de 1945 à 1975. « Propage » et « organise » sont deux mots clés de l'énoncé.

Utilisez-les pour organiser la réponse en deux temps : comment le phénomène d'abord limité à l'Asie contamine le monde (approche ­chronologique), puis comment les nouveaux États s'organisent (approche plus thématique). Derrière les faits et leurs causes, mettez en valeur la rivalité Est-Ouest.

Présenter le document

hgeT_2100_00_04C_02

Organiser sa réponse

L'énoncé propose un plan en deux parties (la propagation ; l'organisation). Suivez-le. Évitez le plan par continent, source de répétitions. Le plan antithétique (la décolonisation ; ses limites) est bien mais n'est pas attendu. Si vous voulez insister sur les causes de la décolonisation, placez-les dans une partie insérée entre les deux ci-dessous.

Tableau de 2 lignes, 2 colonnes ;Corps du tableau de 2 lignes ;Ligne 1 : I. La propagation de la décolonisation; Définissez le terme décolonisation. Où débute-t-elle ? Quel contexte la favorise ?Quels grands pays émergent dans les années 1950 ? Comment acquièrent-ils leur indépendance ? Illustrez.Selon quels axes se diffuse le processus ? Quand atteint-il l'Afrique subsaharienne ?; Ligne 2 : II. L'organisation du tiers-monde et ses limites; Quelle position adopte l'ONU à l'égard des nouveaux États ? Quelle place y trouvent-ils ?Quelle est l'ambition du non-alignement ? Que se passe-t-il à Bandung en 1955 ? Citez quelques grands leaders de la décolonisation.Comment réagissent les anciennes métropoles et les deux Grands ? Qu'advient-il du non-alignement ?;

Les titres et les indications entre crochets ne doivent pas figurer sur la copie.

Introduction

[Contexte] De 1945 à 1975, de nouveaux États apparaissent sur la carte du monde. [Problématique] Comment se propage et s'organise la décolonisation ? [Présentation du document et annonce du plan] À partir d'une carte de la décolonisation en Asie et en Afrique, nous évoquerons et expliquerons ses grandes étapes [I] puis, tout en montrant comment les nouveaux États s'organisent, nous verrons les limites de leur indépendance [II].

I. La propagation de la décolonisation

1. Un processus à la faveur de la guerre

La décolonisation est la rupture politique entre une colonie et sa métropole. Elle donne naissance à des États politiquement indépendants.

Elle est précipitée par la guerre : les Japonais incitent les peuples à s'émanciper des métropoles. La défaite des puissances coloniales est aussi une opportunité pour les peuples mieux armés.

2. La décolonisation de l'Asie

Le processus commence en Extrême-Orient, au terme de manifestations souvent violentes et de guerres (Birmanie, Indonésie, Indochine). En 1947, l'Inde devient indépendante mais se fractionne aussitôt, donnant naissance au Pakistan.

à noter

La première décolonisation liée à la Seconde Guerre mondiale commence en Asie avec la Birmanie dès 1943, puis l'Indonésie en 1945.

La guerre d'Indochine se prolonge jusqu'en 1954. Quatre États (Vietnam du Nord et du Sud, Cambodge et Laos) en sont issus. D'autres pays (la Malaisie en 1957, par exemple) négocient leur indépendance.

3. La diffusion planétaire du processus

Le processus s'étend d'est (Asie) en ouest (Afrique), par vagues successives (voir la carte). Après l'Asie, il atteint l'Afrique du Nord (1950-1960). L'Algérie plonge alors dans une longue guerre (1954-1962).

Il atteint ensuite l'Afrique subsaharienne (années 1960) puis l'Afrique australe (années 1970). Ces indépendances sont négociées pour éviter que les nouveaux États rallient le bloc soviétique. Les changements politiques en Espagne et au Portugal (1974) mettent fin aux empires de ces pays.

[Transition] La Seconde Guerre mondiale précipite la décolonisation. Comment s'organisent les nouveaux États ?

Le conseil de méthode

Pour bien exploiter une carte, analysez le titre et confrontez-le au sujet. Regardez ensuite la légende pour savoir ce qu'elle met en évidence. Ici, les étapes chronologiques (partie I) et une ville, site d'une conférence fondatrice (partie II). Étudiez enfin la carte pour en tirer des arguments et des exemples.

II. L'organisation du tiers-monde et ses limites

1. L'intégration dans l'ONU

Au nom du droit des peuples à disposer d'eux-mêmes, l'ONU soutient les revendications des peuples. Soucieux de contrôler les territoires séparés des métropoles, les deux Grands soutiennent le processus.

Les nouveaux États intègrent l'ONU. Ils y obtiennent la reconnaissance internationale, peuvent participer aux débats et recevoir des aides (CNUCED).

à noter

Née en 1964, la CNUCED vise à intégrer les pays en développement dans l'économie mondiale.

2. L'ambition du non-alignement

Dès 1954, Nehru, Premier ministre de l'Inde, exprime le désir des nouveaux États de rester en dehors de la guerre froide.

En 1955, lors de la conférence de Bandung (voir la carte), les pays participants (Égypte de Nasser, Inde de Nehru, Indonésie de Soekarno, Chine représentée par Zhou Enlai) proclament leur solidarité et leur volonté de « non-­alignement ». C'est la naissance du tiers-monde.

3. L'impossible indépendance

Politiquement émancipés, les nouveaux États manquent de tout. Ils ont besoin de l'aide économique et de la protection militaire des grandes puissances.

Celles-ci usent de leurs savoir-faire pour maintenir ou établir des relations privilégiées avec les anciennes colonies.

Lors de la conférence de Belgrade (1961), le « non-alignement » est proclamé. Cependant, la mainmise d'États prosoviétiques sur le mouvement en compromet le succès, et le tiers-monde échoue à former un tiers bloc.

Conclusion

[Réponse à la problématique] La décolonisation profite de la Seconde Guerre mondiale. Mais l'émancipation politique ne permet pas l'indépendance économique dans un monde dominé par des puissances capables d'imposer leur ordre. [Ouverture] Les nouveaux pays ne risquent-ils pas d'être déçus ?

Accéder à tous les contenus
dès 6,79€/mois

  • Les dernières annales corrigées et expliquées
  • Des fiches de cours et cours vidéo/audio
  • Des conseils et méthodes pour réussir ses examens
  • Pas de publicités
S'abonner