La détermination des salaires

Merci !

Annales corrigées
Classe(s) : Tle ES | Thème(s) : Travail, emploi, chômage
Type : Dissertation | Année : 2018 | Académie : France métropolitaine


France métropolitaine • Juin 2018

dissertation • 20 points

La détermination des salaires

Le salaire résulte-t-il uniquement de la confrontation de l’offre et de la demande sur le marché du travail ?

document 1 Les thèmes de négociation en 2015 parmi les accords signés par des délégués syndicaux ou salariés mandatés

2015 (données provisoires)

Nombre d’accords

% de textes abordant chaque thème3

Total des accords

31 449

Salaires et primes

11 853

38 %

Temps de travail

7 424

24 %

Emploi

3 348

11 %

Égalité professionnelle

3 788

12 %

Prévoyance collective, complémentaire santé, retraite supplémentaire

2 554

8 %

Droit syndical, institutions représentatives du personnel, expression des salariés

2 806

9 %

Conditions de travail

833

3 %

Formation professionnelle

447

1 %

Classification1

416

1 %

Participation, intéressement, épargne salariale2

5 886

19 %

Source : d’après le ministère du Travail, de l’Emploi, de la Formation professionnelle et du Dialogue social, Dares, 2016.

1. La classification indique les postes des salariés et les situe dans une hiérarchie des emplois.

2. Système collectif d’épargne mis en place au sein de certaines entreprises. Le principe consiste à verser à chaque salarié une prime liée à la performance (intéressement) ou représentant une part de ses bénéfices (participation).

3. Dans ce tableau on compte la fréquence des différents thèmes, sachant qu’un texte peut en aborder plusieurs. Le total des thèmes est donc nécessairement supérieur à 100 %.

document 2 SMIG ou SMIC1 mensuel net en France, pour un temps plein, en % du salaire net moyen

sesT_1806_07_00C_01

Source : d’après l’Insee.

1. Le SMIG (salaire minimum interprofessionnel garanti) est un salaire minimum instauré en France en 1950. Il a été remplacé par le SMIC (salaire minimum interprofessionnel de croissance) en 1970.

document 3 Revenu salarial annuel moyen en France en 2014

Revenu salarial annuel moyen

Salaire annuel moyen en équivalent temps plein

Ensemble

20 670

27 040

Sexe

Femmes

Hommes

17 820

23 400

24 320

29 440

Âge

Moins de 25 ans

25 à 39 ans

40 à 49 ans

50 à 54 ans

55 ans ou plus

07 500

18 850

23 710

25 460

25 150

17 150

23 950

28 210

29 750

32 940

Diplôme

Sans diplôme

CAP1, BEP2 ou moins

Bac

Bac + 2

Bac + 3 ou plus

15 040

18 410

20 920

25 470

36 570

20 550

22 910

25 130

29 310

41 710

Catégorie socioprofessionnelle

Cadres (y compris chefs d’entreprise salariés)

Professions intermédiaires

Employés

Ouvriers

40 460

22 940

13 990

15 280

46 780

27 490

20 220

20 590

Source : d’après l’Insee, 2016.

1. CAP : Certificat d’aptitude professionnelle.

2. BEP : Brevet d’études professionnelles.

Champ : France, ensemble des salariés hors salariés agricoles et apprentis stagiaires, hors salaires versés par des particuliers employeurs.

Les clés du sujet

Entrer dans le sujet

Le salaire est un revenu primaire rémunérant l’emploi occupé par un actif lié à son employeur par un contrat de travail.

Le marché du travail est le marché sur lequel s’échange le facteur de production travail. Sur ce marché, l’offre de travail émane des actifs et la demande de travail des employeurs.

Dégager la problématique

La formulation de la question incite à se demander si d’autres déterminants que la confrontation de l’offre et de la demande sur le marché du travail jouent un rôle dans la fixation du salaire.

Exploiter les documents

Document 1

Les données statistiques portent sur les accords signés entre les représentants des salariés et les employeurs en 2015. On constate que plus d’un tiers de ces accords portent sur les salaires et les primes.

Le document met en évidence une modalité de fixation des salaires autre que la simple confrontation de l’offre et de la demande sur le marché du travail : la négociation collective.

Document 2

Le graphique suit l’évolution du salaire minimum relativement au salaire net moyen depuis sa création en 1951. Entre 1951 et la fin des années 1960, le salaire minimum interprofessionnel garanti (SMIG) connaît une baisse relative par rapport à l’évolution du salaire net moyen. Cependant, la tendance s’inverse entre la fin des années 1960 et 1981, surtout avec le remplacement du SMIG par le salaire minimum interprofessionnel de croissance (SMIC). Après 1981, le SMIC en pourcentage du salaire net moyen tend à stagner.

Ce document souligne le rôle de l’État dans la détermination des salaires.

Document 3

Le document donne des indications sur le revenu salarial net moyen en France en 2014, et met surtout en évidence les inégalités salariales en fonction du sexe, de l’âge, du diplôme et de la qualification des emplois.

Grâce à ce document, on comprend que le travail ne peut être considéré comme une marchandise homogène, ce qui implique l’idée que le marché du travail est imparfait.

Définir le plan

La première partie du développement analysera le rôle du marché du travail dans la détermination des salaires, puis une seconde partie étudiera les autres déterminants de la fixation des salaires.