La France défaite et occupée

Merci !

Annales corrigées
Classe(s) : 3e | Thème(s) : L’Europe, un théâtre majeur des guerres totales (1914-1945)
Type : Analyser et comprendre des documents | Année : 2018 | Académie : Nouvelle-Calédonie


Nouvelle-Calédonie • Décembre 2018

analyser des documents • 20 points

La France défaite et occupée

document 1 Entrevue de Montoire-sur-le-Loir entre le Maréchal Pétain et Hitler en zone occupée, le 24 octobre 1940

hge3_1812_11_01C_01

ph© Ullstein Bild/Akg-Images

document 2 Affiche relayant l’Appel du 18 juin 1940 du général de Gaulle radiodiffusé à Londres

hge3_1812_11_01C_02

ph© Selva/Leemage

document 1

1. Dans quel contexte politique et militaire se trouve la France au moment où est prise la photographie ? (4 points)

▶ 2. Qui sont les deux personnages qui se serrent la main au premier plan ? Quelles sont leurs fonctions ? (4 points)

▶ 3. Quelle est la conséquence de cette rencontre pour la France ? (2 points)

document 2

▶ 4. D’où le général de Gaulle lance-t-il l’Appel du 18 juin 1940 et pourquoi ? (3 points)

▶ 5. Que demande le général de Gaulle aux Français ? (3 points) (Trois réponses sont attendues.)

▶ 6. Expliquez la phrase soulignée sur l’affiche. (4 points)

Les clés du sujet

Comprendre les documents

Les deux documents sont officiels, mais ils n’ont pas la même nature ni la même portée. Le premier est une photographie d’une rencontre entre Hitler, le dirigeant de l’Allemagne nazie qui vient de gagner la guerre contre la France, et Pétain qui s’est imposé comme chef de l’État français depuis la défaite. Ce document illustre la collaboration entre les deux pays.

Le second document est une affiche relayant le discours radiophonique tenu par le général de Gaulle. Il énonce son opinion sur la nécessité de poursuivre la lutte contre l’Allemagne.

Les deux documents s’opposent sur le fond, à une même époque (4 mois d’écart, courant 1940).

Répondre aux questions

 1. Quelles décisions sont arrêtées le 22 juin 1940 ? Qui dirige la France depuis le 11 juillet 1940 ? Quelle est la nature du régime ? Comment est organisé le territoire ?

 2. Ne te contente pas de citer les noms et les fonctions. Utilise les titres officiels des personnages. Précise aussi leur position sur l’image.

 3. Comment nomme-t-on la politique de « bonne relation » entre la France et l’Allemagne illustrée par cette photographie ? Complète ta réponse en donnant des exemples de cette politique.

 4. Pour le lieu, la réponse est dans l’affiche. Quelles sont les relations entre le Royaume-Uni et l’Allemagne ?

 5. À quoi de Gaulle « convie » les Français ? Deux réponses sont dans le texte. Contre quels ennemis de Gaulle veut-il mobiliser ses compatriotes ?

 6. Aide-toi aussi de la référence aux « forces immenses [qui] n’ont pas encore donné ». De quels territoires ou pays peuvent venir ces forces ?

Corrigé

Corrigé

conseil

Pour gagner les quatre points, illustre tes réponses par les dates et les notions vues en cours.

▶ 1. Au moment où est prise la photographie, la France est un pays militairement vaincu. Par l’armistice du 22 juin 1940, elle a accepté sa défaite et cédé l’Alsace-Lorraine à son vainqueur. Depuis le 11 juillet 1940, elle est dirigée par le maréchal Pétain, désigné « chef de l’État ». Celui-ci contrôle l’ensemble des pouvoirs politiques (exécutif, législatif et judiciaire). Il dirige la zone libre depuis Vichy. Occupées, la zone nord et la côte atlantique sont sous le contrôle des Allemands.

▶ 2. Les deux personnages qui se serrent la main sont : Adolf Hitler à droite, le Führer de l’Allemagne nazie, celui qui a tous les pouvoirs pour la diriger ; le maréchal Pétain à gauche, « chef de l’État » français ou régime de Vichy, responsable de la zone libre.

▶ 3. La conséquence de cette rencontre est la mise en place d’une politique de collaboration de la France avec l’Allemagne. La première aide la seconde sur le plan économique (fournitures agricoles et industrielles, envoi de volontaires en Allemagne), militaire (ouvertures de bases navales, lutte contre la Résistance) et idéologique (adoption de lois antisémites et aide à la déportation des Juifs).

▶ 4. Le général de Gaulle lance son appel du 18 juin 1940 depuis Londres. L’occupation du nord de la France par les Allemands, le contrôle du Sud par le régime de Vichy ne lui permettent pas d’exprimer son opinion depuis son propre pays. Allié de la France au début de la guerre, le Royaume-Uni continue de lutter contre l’Allemagne.

▶ 5. De Gaulle convie les Français « à s’unir » à lui, soit en le rejoignant à Londres, soit en entrant en résistance. Il les invite à laisser de côté leurs divergences d’opinions. Il les convie ensuite à « lutter » pour sauver la France. Cette « action » doit combattre les Allemands pour libérer le pays ; elle doit aussi renverser le régime de Vichy pour rétablir la « liberté » et la « grandeur » (ou réputation) du pays.

▶ 6. « Rien n’est perdu, parce que cette guerre est une guerre mondiale. » Par ces mots, de Gaulle rappelle que l’Allemagne n’a pas gagné la guerre. De Gaulle pense aux « forces immenses qui n’ont pas encore donné ». Ces forces peuvent être celles que détient la France dans ses colonies ; ce sont aussi celles des États-Unis qui aident les Britanniques. La guerre peut aussi s’étendre à l’Est et à l’URSS.