Annale corrigée

La littoralisation des espaces productifs

Les espaces et les acteurs de la production

La littoralisation des espaces productifs

question problématisée

1 heure

10 points

Intérêt du sujet • Les espaces productifs se concentrent sur les littoraux. Pourquoi les acteurs choisissent cette logique spatiale ? En quoi cette littoralisation favorise les flux et participe à la mondialisation ?

 

La littoralisation des espaces productifs favorise-t-elle l'explosion des flux d'échanges matériels et immatériels ? Vous pourrez aborder l'importance des espaces productifs littoraux et le rôle que jouent les flux maritimes dans leur organisation pour déterminer le rôle joué par la littoralisation des espaces productifs dans l'explosion des flux.

 

Les clés du sujet

Analyser le sujet

hge1_2000_14_03C_01

Dégager les enjeux du sujet

Le sujet traite d'un type d'espaces de production de richesses, ceux situés sur les littoraux. Leur « rôle » dans l'« explosion des flux » doit être questionné.

Pour ce faire, il s'agira de caractériser l'« importance » de ces espaces productifs et des flux qui les constituent dans le cadre de la mondialisation des échanges.

Organiser la réponse

Tableau de 3 lignes, 2 colonnes ;Corps du tableau de 3 lignes ;Ligne 1 : I. Une littoralisation des espaces productifs à l'échelle mondiale; Quelles sont les façades maritimes les plus dynamiques aujourd'hui ?Quelles logiques de la mondialisation favorisent le développement des espaces productifs sur les littoraux ? Quelles en sont les conséquences ?; Ligne 2 : II. Des aménagements pour capter et diffuser les flux; En quoi la mise en place de complexes industrialo-portuaires favorise-t-elle les échanges ?Quelles sont les infrastructures aménagées sur les littoraux qui permettent les échanges de flux immatériels ?Quels sont les effets du tourisme sur les littoraux ?; Ligne 3 : III. Une mise en réseau qui contribue à l'explosion des flux; En quoi l'explosion des flux est-elle liée à la maritimisation des échanges ?Pourquoi les espaces littoraux sont-ils au cœur des flux financiers ?Montrez que les littoraux sont la première destination touristique mondiale.;

Les titres et les indications entre crochets ne doivent pas figurer sur la copie.

Introduction

[Accroche] La mondialisation se caractérise par un accroissement des échanges. Ce phénomène est rendu possible par la mise en place de nouvelles logiques spatiales. [Problématique] En quoi la littoralisation des espaces productifs favorise-t-elle l'explosion des flux d'échanges matériels et immatériels ? [Annonce du plan] La littoralisation de ces territoires est un phénomène lié à la mondialisation [I] qui nécessite leur aménagement afin de fluidifier les échanges [II], ce qui participe alors à l'explosion des flux [III].

Le conseil de méthode

En géographie, l'accroche permet d'amener le sujet et de le situer dans l'espace, c'est-à-dire d'indiquer l'échelle où se situe la réflexion : mondiale, régionale, nationale, locale ou multiscalaire (à plusieurs échelles). Ici, la mondialisation constitue le contexte du sujet, la littoralisation, qui en est une émanation.

I. Une littoralisation des espaces productifs à l'échelle mondiale

1. Les façades maritimes, des territoires privilégiés de l'économie mondiale

De grandes façades maritimes jouent un rôle majeur dans la mondialisation en concentrant les hommes et les activités. Il s'agit de la façade pacifique du Japon, de la Chine littorale, du Northern Range européen, des côtes est (Mégalopolis) et ouest des États-Unis.

mot clé

Une façade maritime est un espace littoral constitué de très grands ports proches les uns des autres et en liaison avec le même avant-pays océanique (foreland) et le même arrière-pays continental (hinterland).

Ce sont des interfaces qui permettent la connexion des échanges à l'échelle de la planète.

2. Une littoralisation favorisée par de nouvelles stratégies économiques

Une nouvelle division internationale du travail (NDIT) redistribue les activités à l'échelle mondiale : industrialisation des pays émergents (Chine, Inde, Asie du Sud-Est, Brésil), activités à haute valeur ajoutée et services pour les pays du Nord, exploitation des matières premières dans les pays les moins avancés (PMA). Cette stratégie de spécialisation des espaces augmente les dépendances et les complémentarités, rendant dès lors les échanges obligatoires.

Ces échanges s'amplifient aussi du fait d'une division internationale du processus productif (DIPP). Pour diminuer leurs coûts, les firmes transnationales (FTN) éclatent la production en plusieurs lieux : conception et recherche dans le Nord, fabrication des pièces détachées dans plusieurs pays et assemblage dans un autre.

[Transition] Ces processus mettent en réseau les territoires, mais ils ne peuvent fonctionner que si les échanges sont fluides.

II. À l'échelle locale, des aménagements pour fluidifier les échanges

1. Les complexes industrialo-portuaires, des portes sur le monde

Les littoraux sont aménagés pour faciliter les échanges, des zones franches sont créées pour attirer les investisseurs. Se constituent ainsi des complexes industrialo-portuaires, permettant la réception de matières premières et de marchandises et l'expédition de produits transformés.

mot clé

Une zone franche est une zone géographique d'un pays présentant des avantages fiscaux afin d'attirer les investissements et de développer l'activité économique.

Ces lieux contituent un hub grâce à leur plate-forme logistique organisée autour du port. La conteneurisation a permis de rationaliser les transports, les marchandises passant rapidement du bateau au rail ou à la route.

2. Des flux immatériels facilités par des infrastructures innovantes

Des milliers de kilomètres de câbles sous-marins assurent la quasi-totalité des communications intercontinentales (Internet, téléphone, flux d'informations ou de transactions financières).

Tous ces flux invisibles transitent et sont stockés dans des centres de données (data centers) installés dans les villes littorales, mais aussi sous la mer.

3. Une mise en tourisme des littoraux : les stations balnéaires

Les littoraux ont été parfois complétement repensés et aménagés pour accueillir un tourisme de masse.

La station balnéaire en est l'exemple le plus abouti (marina, immeubles, port de plaisance, plages artificielles, etc.) : Miami aux États-Unis, Benidorm en Espagne ou La Grande-Motte en France.

Le conseil de méthode

Donner des exemples permet d'illustrer votre propos. Afin d'être le plus pertinent, il convient d'en citer plusieurs. Ainsi les trois exemples de stations balnéaires (Miami, Benidorm, La Grande-Motte) montrent que cet aménagement se retrouve partout dans le monde.

[Transition] Les littoraux sont aménagés pour capter les échanges ; ils participent alors à l'explosion des flux.

III. Les espaces productifs littoraux, moteurs des flux mondiaux

1. Une croissance des flux liée à la maritimisation des échanges

La maritimisation est au cœur de la mondialisation : entre 1970 et 2018, le trafic maritime mondial est passé de 2,6 à 10,7 milliards de tonnes.

mot clé

La maritimisation est un processus d'accroissement des échanges internationaux par voie maritime qui s'accélère depuis les années 1970.

Aujourd'hui plus des quatre cinquièmes du commerce international transitent par la voie maritime.

2. Les littoraux au cœur des flux financiers

Accueillant les unités productives des FTN, les littoraux sont des réceptacles privilégiés des flux d'investissements directs à l'étranger (IDE).

Les littoraux abritent aussi des paradis fiscaux (îles Caïmans, Gibraltar), qui drainent d'importants flux financiers grâce à une fiscalité avantageuse.

3. Une explosion des flux touristiques

Les flux de touristes internationaux sont passés de 435 millions de personnes en 1990 à 1,4 milliard en 2018.

75 % de ces touristes internationaux viennent des riches métropoles européennes, ­nord-américaines et asiatiques, et se dirigent principalement vers les rivages de la mer Méditerranée, de la mer de Chine, du golfe du Mexique et de la mer des Caraïbes.

Conclusion

[Réponse à la problématique] Littoralisation des espaces productifs, stimulée par les nouvelles logiques économiques de la mondialisation, et aménagement de ces espaces pour les connecter entre eux : c'est bien ce double processus territorial qui provoque une explosion des flux des échanges matériels et immatériels. [Ouverture] De fait, les littoraux sont très convoités et des tensions géopolitiques menacent, comme en mer de Chine.

Accéder à tous les contenus
dès 6,79€/mois

  • Les dernières annales corrigées et expliquées
  • Des fiches de cours et cours vidéo/audio
  • Des conseils et méthodes pour réussir ses examens
  • Pas de publicités
S'abonner