Annale corrigée

La métropolisation à l'échelle mondiale

La métropolisation

La métropolisation à l'échelle mondiale

question problématisée

1 heure

10 points

Intérêt du sujet • La mondialisation s'est accompagnée d'une métropolisation. Ce processus n'est pas uniforme, pourtant le développement des métropoles ne repose-t-il pas sur les mêmes logiques spatiales ?

 

Comment s'exprime la métropolisation à l'échelle mondiale ? Votre réponse pourra montrer qu'il s'agit d'un phénomène de concentration et de polarisation, aboutissant à une hiérarchisation et une mise en réseau des métropoles.

 

Les clés du sujet

Analyser le sujet

hge1_2000_00_11C_01

Dégager les enjeux du sujet

Il s'agit ici de comprendre le processus de métropolisation. Le sujet, comme le programme, indique que votre analyse de ses caractéristiques devra se faire « à l'échelle mondiale ».

La consigne précise plusieurs phénomènes qu'il conviendra de mettre en évidence : concentration, polarisation, hiérarchisation et mise en réseau. Ils participent au développement de la mondialisation.

Organiser la réponse

Tableau de 2 lignes, 2 colonnes ;Corps du tableau de 2 lignes ;Ligne 1 : I. Un processus de concentration et de polarisation; Quelles fonctions concentrent les métropoles ?Pourquoi peut-on dire que les métropoles sont des portes d'entrée de la mondialisation ?En quoi l'étalement urbain et la fragmentation spatiale sont-ils les résultats de la métropolisation ?Quelles en sont les conséquences sociales ?; Ligne 2 : II. Hiérarchisation et mise en réseau des métropoles; Quelles sont les villes au sommet de la hiérarchie des métropoles ? Pourquoi ?Pourquoi l'archipel métropolitain mondial est-il la manifestation de la mise en réseau des métropoles ?Quels sont les éléments qui manquent aux métropoles secondaires et émergentes pour avoir un rayonnement plus important ?;

Les titres et les indications entre crochets ne doivent pas figurer sur la copie.

Introduction

[Accroche] Aujourd'hui les métropoles portent l'économie mondiale. Les 10 plus grandes régions urbaines réalisent ainsi 40 % de la croissance et produisent 70 à 80 % des technologies, attirant de nombreuses populations. [Problématique] Comment la métropolisation réorganise-t-elle l'espace à l'échelle mondiale ? [Annonce du plan] Il s'agit tout d'abord un processus de concentration favorisant la polarisation [I]. Il génère ensuite une hiérarchisation des métropoles et leur mise en réseau [II].

I.  Un processus de concentration et de polarisation

1. De la concentration à la polarisation

Le dynamisme des métropoles est dû à la concentration des fonctions économiques supérieures : formation, recherche, finance. S'appuyant sur le développement des technologies de l'information et de la communication, en particulier Internet, elles sont de véritables technopoles.

mot clé

Une métropole est un ensemble urbain de grande importance qui exerce des fonctions de commandement, d'organisation et d'impulsion sur une région et qui permet son intégration avec le reste du monde.

Les métropoles concentrent aussi les centres décisionnels majeurs : sièges sociaux de firmes transnationales, institutions politiques, grandes universités. Elles sont ainsi à l'origine des prises de décisions et de l'innovation à l'échelle de la planète.

Du fait de la concentration des voies de communication (port, aéroport, gare, route), les métropoles sont de véritables hubs qui réceptionnent et redistribuent les flux d'hommes, de marchandises, d'informations, de capitaux.

Le conseil de méthode

Ce sujet demande une maîtrise des processus géographiques et d'un vocabulaire spécifique. Ainsi, ne confondez pas technopole et technopôle. Une technopole est un pôle urbain capable d'entraîner un développement régional, voire national, via des synergies entre recherche et industrie de haute technologie. Un technopôle est un espace productif tourné vers les technologies innovantes qui regroupe entreprises et centres de recherche.

2. Une transformation morphologique et sociale des métropoles

Cette concentration s'accompagne d'un étalement spatial des métropoles, concentrique ou suivant les axes de transports. Celles-ci consomment de plus en plus d'espaces ; les surfaces bâties s'accroissent.

Ces métropoles sont souvent polycentriques avec des centres fonctionnels spécialisés : quartiers d'affaires, centres commerciaux, technopôles, plateformes multimodales. D'autres territoires se trouvent marginalisés : ghettos, friches urbaines ou industrielles, espaces à l'écart des transports.

La métropolisation transforme également les organisations sociales et les pratiques quotidiennes. La ségrégation socio-spatiale est ainsi accentuée alors que les sociétés sont devenues ultra-mobiles.

mot clé

La ségrégation socio-spatiale est la séparation des populations dans l'espace en fonction de leurs revenus.

[Transition] Du fait de cette influence, les métropoles polarisent et organisent l'espace monde.

II. Hiérarchisation et mise en réseau des métropoles

1. Villes globales et villes mondiales

L'aire d'influence des métropoles est proportionnelle à la quantité et à la qualité des services qu'elles proposent aux espaces qui les entourent. Les villes globales, du fait de leur puissance économique, et les villes mondiales, par leur rayonnement culturel, dominent le monde.

New York, Londres, Tokyo, Paris sont au sommet de cette hiérarchie suivies de Hong Kong, Los Angeles, Singapour. Ces villes sont connectées entre elles par des flux nombreux qui passent par un réseau de communication dense : elles forment alors l'archipel métropolitain mondial (AMM).

Certaines de ces villes polarisent de vastes régions métropolitaines polycentriques : les mégalopoles (Mégalopolis américaine, dorsale européenne et mégalopole japonaise), elles-mêmes connectées à des sous-ensembles (axe californien San Francisco-San Diego, croissant asiatique avec Singapour, ­Taipei, Shanghai et Séoul). Toutes ces « îles » de l'AMM concentrent entre elles l'essentiel du trafic aérien, des flux financiers et de communication.

mot clé

Une mégalopole est une région urbaine qui s'étend sur plusieurs centaines de kilomètres, composée de métropoles reliées entre elles par des réseaux économiques, sociaux et culturels.

2. Métropoles secondaires et émergentes

Certaines métropoles sont incomplètes : leur poids démographique est variable, leur pouvoir de décision limité, elles captent et génèrent des flux moins puissants. Leur rayonnement est seulement continental, national ou régional.

De grandes agglomérations du Sud telles New Delhi, Kinshasa, Lagos ou Djakarta rassemblent ainsi de très fortes concentrations humaines mais ont un faible poids décisionnel à l'échelle mondiale. Des villes du Nord comme Nagoya, Miami ou Essen, qui génèrent des richesses supérieures à celles de certains pays, ne disposent pas d'une influence en conséquence.

Conclusion

[Réponse à la problématique] Concentration, polarisation, hiérarchisation, mise en réseau définissent la métropolisation. À toutes les échelles les métropoles organisent et structurent l'espace. [Ouverture] Cette métropolisation a des effets négatifs, comme le renforcement des inégalités ou l'augmentation des pollutions. Les métropoles cherchent alors de nouveaux modèles de développement plus vertueux et plus durables promouvant la mixité sociale ou les mobilités douces.

Accéder à tous les contenus
dès 6,79€/mois

  • Les dernières annales corrigées et expliquées
  • Des fiches de cours et cours vidéo/audio
  • Des conseils et méthodes pour réussir ses examens
  • Pas de publicités
S'abonner