La mise en place de la politique de la concurrence (sujet A)

Merci !

Annales corrigées
Classe(s) : Tle ES | Thème(s) : Stratégies d'entreprises et politique de concurrence dans une économie globalisée
Année : 2013 | Académie : France métropolitaine
Unit 1 - | Corpus Sujets - 1 Sujet
&nbsp
La mise en place de la politique de  la  concurrence (sujet A)

Question de sp&eacute cialit&eacute &bull &Eacute conomie approfondie

Corrig&eacute

3

Sujet complet

sesT_1306_07_03C

France m&eacute tropolitaine &bull Juin 2013

&eacute conomie approfondie &bull 20 points

Pour les th&egrave mes de sp&eacute cialit&eacute , vous avez le choix entre deux sujets. Dans cet Annabac, nous vous proposons le corrig&eacute du sujet A uniquement.

&gt   Comment peut-on expliquer la mise en place de la politique de la concurrence  ?

Document

Partout o&ugrave un pouvoir de monopole fait appara&icirc tre des rentes1, il se produit une grosse distorsion2 dans l&rsquo &eacute conomie. Les prix sont trop &eacute lev&eacute s, et les acheteurs passent du produit monopolis&eacute &agrave d&rsquo autres biens. Il est &agrave noter que, bien que les &Eacute tats-Unis pr&eacute tendent &ecirc tre une &eacute conomie tr&egrave s concurrentielle, certains secteurs continuent manifestement &agrave moissonner des surprofits3. [&hellip ]

Quand la concurrence est tr&egrave s restreinte, son effet r&eacute el est souvent le gaspillage, car les concurrents luttent pour &ecirc tre celui qui pourra exploiter le consommateur. [&hellip ] Nous voyons des preuves de recherche de rente dans les d&eacute penses massives de recrutement de clients pour les cartes de cr&eacute dit ou les t&eacute l&eacute phones mobiles. L&rsquo objectif ici devient d&rsquo exploiter les clients le plus possible et aussi vite que l&rsquo on pourra, par des commissions et des facturations qui ne sont ni compr&eacute hensibles ni pr&eacute visibles. Les compagnies font de gros efforts pour rendre difficile toute comparaison des co&ucirc ts d&rsquo utilisation entre deux cartes de cr&eacute dit, car, si cette op&eacute ration &eacute tait possible, elle stimulerait la concurrence, et la concurrence &eacute rode4 les profits.

Les entreprises am&eacute ricaines, elles aussi, doivent payer beaucoup plus aux compagnies de cartes de cr&eacute dit que les firmes d&rsquo autres pays qui ont su freiner certaines de ces pratiques anti-concurrentielles ‑ et les co&ucirc ts plus &eacute lev&eacute s que subissent nos entreprises sont transf&eacute r&eacute s aux consommateurs am&eacute ricains, ce qui diminue leur niveau de vie.

Il en va de m&ecirc me pour les t&eacute l&eacute phones mobiles  : les Am&eacute ricains paient des tarifs plus &eacute lev&eacute s et sont moins bien servis que les habitants de pays qui ont r&eacute ussi &agrave cr&eacute er un march&eacute plus authentiquement concurrentiel.

Le prix de l&rsquo in&eacute galit&eacute , Joseph E. Stiglitz, 2012.

1. Rente de monopole  : b&eacute n&eacute fice durable obtenu par une entreprise en situation de monopole.

2. Distorsion  : d&eacute formation, d&eacute s&eacute quilibre.

3. Surprofits  : profits suppl&eacute mentaires dus &agrave un pouvoir de march&eacute .

4. &Eacute roder  : ici, r&eacute duire.

D&eacute finir les mots cl&eacute s

La politique de la concurrence est un moyen pour favoriser la libre concurrence sur les march&eacute s. Elle se d&eacute finit comme l&rsquo ensemble des institutions et des r&eacute glementations juridiques garantissant le respect des principes concurrentiels.

Analyser le document

Dans ce texte, l&rsquo auteur, Joseph Stiglitz, analyse les m&eacute faits de l&rsquo absence de concurrence sur le march&eacute justifiant, indirectement, la n&eacute cessit&eacute de la politique de la concurrence.

Pour Stiglitz, l&rsquo absence de concurrence a des effets n&eacute gatifs pour les consommateurs car les prix sont trop &eacute lev&eacute s et elle favorise le gaspillage. Il donne comme exemple celui des cartes de cr&eacute dit en montrant que les compagnies qui g&egrave rent ces cartes brouillent l&rsquo information afin d&rsquo emp&ecirc cher la concurrence entre elles ce qui a comme cons&eacute quence principale d&rsquo accro&icirc tre les tarifs pour les entreprises entra&icirc nant des prix &eacute lev&eacute s pour les consommateurs. L&rsquo autre exemple cit&eacute par Stiglitz est celui de la t&eacute l&eacute phonie mobile.

D&eacute finir le plan

Dans une premi&egrave re partie on peut montrer les justifications th&eacute oriques de la politique de la concurrence, puis, dans une seconde partie, ses justifications concr&egrave tes.