La motivation du comportement sexuel

Merci !

Annales corrigées
Classe(s) : 1re L - 1re ES | Thème(s) : Devenir homme ou femme
Type : Partie 3 | Année : 2011 | Académie : Inédit
Unit 1 - | Corpus Sujets - 1 Sujet
 
La motivation du comportement sexuel

Féminin/masculin

Corrigé

37

SVT

sci1_1100_00_43C

Sujet inédit

Féminin/masculin • 6 points

Le graphe ci-dessous concerne la relation entre hormones et comportement sexuel. Vous vous servirez de ce graphique et de vos connaissances pour répondre au QCM.

Document

Des individus hypogonadiques dont les concentrations plasmatiques de testostérone sont très faibles par rapport aux valeurs habituelles qui sont comprises entre 300 et 1 200 ng ⋅ 100 mL–1 reçoivent, toutes les quatre semaines soit 400 mg de testostérone, soit 100 mg de testostérone, soit un placebo (substance inactive). Le traitement est mené suivant la technique dite du « double aveugle » : ni le médecin ni le patient ne connaissent la nature du produit injecté. Les effets sont évalués par le nombre d’érections constatées.

Chaque série d’affirmations comporte une ou plusieurs réponses exactes. Indiquez les affirmations exactes et corrigez celles qui sont inexactes.

>1. L’expérience concerne :

a) des mâles normaux.

b) comporte des injections d’hormones seulement.

c) des patients qui ne connaissent pas le produit injecté.

d) une dose d’hormone injectée qui est toujours la même.

>2. Le nombre d’érections :

a) augmente à chaque injection.

b) augmente à chaque injection de testostérone.

c) augmente avec la concentration de testostérone injectée.

>3. Pour montrer l’influence des hormones sur les femelles, il faudrait :

a) un témoin sans hormones.

b) ne pas avoir de témoins.

c) injecter des hormones et tester le comportement reproducteur.

d) injecter des hormones à doses différentes pour confirmer l’effet.

>4. Le comportement sexuel des femelles chez les mammifères est influencé :

a) par la testostérone.

b) par les hormones hypophysaires FSH et LH directement.

c) par l’œstradiol.

>5. Le comportement sexuel chez l’humain est influencé :

a) par les hormones.

b) par le cerveau.

c) par une zone dite « zone de récompense », qui se situe dans les organes génitaux.

  • Une lecture attentive de chaque affirmation est nécessaire car une affirmation peut être globalement juste mais contenir une erreur ponctuelle. C’est le cas par exemple de l’affirmation >  5. c) sur la zone de récompense : son influence existe ; mais cette zone se situe dans le cerveau.
  • Pour les phrases dans lesquelles une partie de l’affirmation est juste et l’autre partie inexacte : repérer d’abord ce qui est juste puis rectifier ensuite ce qui est faux.
Corrigé

>1. L’affirmation c) est vraie. Les affirmations a), b) et d) sont fausses.

a) Les mâles utilisés sont hypogonadiques : concentration de testostérone trop faible (important pour voir les effets d’une injection de testostérone).

b) On injecte soit de la testostérone, soit un placebo (substance inactive).

d) On injecte 100 ou 400 mg de testostérone (pour voir un « effet dose dépendant »).

>2. Les affirmations b) et c) sont vraies. L’affirmation a) est fausse.

a) Non, le nombre d’érections n’augmente pas quand le placebo est injecté.

>3. Les affirmations a), c) et d) sont exactes. L’affirmation b) est fausse.

b) En l’absence de témoin, on n’a aucun moyen d’être sûr que l’effet observé est dû aux hormones.

>4. L’affirmation c) est vraie. Les affirmations a) et b) sont fausses.

a) La testostérone influence le comportement reproducteur du mâle.

b) Chez les femelles, les hormones hypophysaires n’ont pas d’effet direct sur le comportement reproducteur : seul l’œstradiol en a, au maximum avant l’ovulation.

>5. Les affirmations a) et b) sont vraies. L’affirmation c) est fausse.

c) Le comportement sexuel chez l’humain est influencé par la zone de récompense située dans le cerveau.