La paix au Proche-Orient

Merci !

Annales corrigées
Classe(s) : Tle S | Thème(s) : Un foyer de conflits : le Proche et le Moyen-Orient depuis 1945
Type : Analyse de document | Année : 2014 | Académie : Inédit
Unit 1 - | Corpus Sujets - 1 Sujet
 
La paix au Proche-Orient

Un foyer de conflits

hgeT_1400_00_05C

HISTOIRE

10

CORRIGE

Sujet Inédit

analyse de document

> À partir de l’analyse de cette photographie et de vos connaissances, montrez dans quelle mesure la paix est instaurée au Proche-Orient à la fin des années 1970.

Document

Le traité de paix israélo-égyptien (1979)


Ph ©Wally McNamee/CORBIS

En 1979, le président égyptien Anouar el-Sadate (à gauche) et le Premier ministre israélien Menahem Begin (à droite) signent un traité de paix sous l’égide du président des États-Unis Jimmy Carter (au centre). Cet accord historique est l’aboutissement de négociations entamées en 1978 à Camp David.

  • La consigne vous invite à présenter l’amorce d’un processus de paix au Proche-Orient. La seconde moitié des années 1970 est marquée par le rapprochement progressif de deux anciens adversaires : Israël et l’Égypte.
  • La problématique que vous formulerez devra mettre en évidence la fragilité de ce processus, remis en cause dès les années 1980.
  • Un plan chronologique vous permettra de situer la scène photographiée dans son contexte historique, d’en présenter les caractéristiques puis d’en souligner les limites.
Corrigé

Analyser une photographie histoire

1 Commencez par identifier le document en vous aidant de la légende : précisez sa nature (photographie officielle, de presse, privée), sa source, son auteur, sa date et son contexte historique, son sujet et son destinataire.

2 Intéressez-vous ensuite aux caractéristiques techniques de l’image en vous rappelant qu’une photographie exprime un point de vue : déterminez le cadrage, la prise de vue, les différents plans, la composition.

3 Enfin, interprétez le document en dégageant la signification (littérale et symbolique) de la scène. La symbolique politique de la photographie est ici très explicite.

Les titres en couleur servent à guider la lecture et ne doivent en aucun cas figurer sur la copie

Introduction

[Présentation du document] Le document proposé est une photographie de presse prise à Washington en 1979, à l’occasion de la signature du traité de paix israélo-palestinien entre le président égyptien Anouar el-Sadate et le Premier ministre israélien Menahem Begin, sous le patronage du président américain Jimmy Carter.

[Problématique et annonce du plan] L’analyse de cette photographie nous permettra de déterminer dans quelle mesure un processus de paix s’amorce au Proche-Orient à la fin des années 1970. Pour ce faire, nous rappellerons que cette région est un foyer de conflits à partir de 1948, puis nous présenterons les modalités du traité de paix de 1979, avant d’en indiquer les limites.

I. 1948-1976 : le Proche-Orient en guerre

1. L’origine : la naissance d’Israël

  • En 1947, l’ONU propose un plan de partage de la Palestine britannique en deux États : un État juif et un État palestinien. Ce plan est accepté par les Juifs mais rejeté par les Arabes.
  • En 1948 est crée l’État d’Israël. Les États arabes de la région refusent de le reconnaître.

2. De multiples guerres israélo-arabes

  • De 1948 à 1973, quatre conflits opposent Israël et ses voisins arabes. L’Égypte, qui se veut le leader du monde arabe, y participe à chaque fois.
  • Après un succès relatif lors de la crise de Suez (1956), l’Égypte est défaite lors de la guerre des Six Jours (1967) où elle perd le Sinaï, puis durant la guerre du Kippour (1973).

II. 1977-1979 : la paix au Proche-Orient ?

1. Vers la paix

Définition

La Knesset est le Parlement israélien.

  • Dès le début des années 1970, le président égyptien Sadate, qui a succédé à Nasser en 1970, prend ses distances avec l’URSS et se rapproche des États-Unis. En 1977, il se rend à la Knesset pour y prononcer un discours de paix.
  • En 1978, sous l’égide du président américain Carter, débutent des négociations entre Sadate et le Premier ministre israélien Begin. Elles aboutissent à la signature des accords de Camp David.
  • En 1979, un traité de paix israélo-arabe est signé à Washington. L’Égypte reconnaît l’État d’Israël en échange de la restitution du Sinaï : pour la première fois, un État arabe accepte l’existence de l’État hébreu.

2. La mise en scène d’un événement historique

  • La photographie nous montre Jimmy Carter se tenant au milieu, de face, avec la Maison-Blanche en arrière-plan. À maintes reprises, il a empêché la rupture des pourparlers à Camp David.
  • La photographie souligne également le rapprochement de deux États jusque-là antagonistes par les mains jointes, les drapeaux situés côte à côte et le large sourire de leurs dirigeants. L’avenir semble radieux.

III. Une paix fragile

1. Des lendemains difficiles

Info

De 1979 à 1990, la Ligue arabe est privée de l’un de ses principaux membres fondateurs. Son siège est alors transféré du Caire à Tunis.

  • Dès 1979, le traité de paix est rejeté par les autres États arabes et l’Égypte est exclue de la Ligue arabe.
  • En 1981, le président Sadate est assassiné par des islamistes égyptiens : Begin n’a plus d’interlocuteur.

2. De nouveaux conflits au Proche-Orient

  • À partir des années 1980, le processus de paix au Proche-Orient est fragilisé par le désintérêt relatif des présidents républicains des États-Unis, l’absence de solution durable au problème palestinien et le développement de l’islamisme.
  • Cependant, les successeurs de Sadate n’ont jamais remis en cause le traité de paix de 1979.

Conclusion

[Réponse à la problématique] Cette photographie nous rappelle que le Proche-Orient a été un foyer de conflits majeur depuis 1948, mais qu’il a aussi vu s’amorcer un processus de paix, à l’initiative des États-Unis.

[Critique du document] L’intérêt de ce document est de souligner la portée historique du premier traité de paix israélo-arabe. Néanmoins, en le mettant en scène, il en donne une vision très idéalisée.